Les Méthodes Pédagogiques Pour Quels Métiers et Fonctions ?

Les méthodes et techniques pédagogiques sont de véritables boites à outils en communication.

Elles peuvent s’appliquer pour n’importe quels métiers et fonctions.

Si leurs premières vocations sont de transmettre des connaissances et de favoriser les apprentissages leur registre didactique améliore la communication personnelle mais pas seulement.

Les compétences que développent les méthodes pédagogiques

Ce n’est pas un hasard si les enseignants ou formateurs ont certaines facilités à présenter des sujets en dehors de leurs cours.

Ils sont habitués de prendre la parole en public, à faire des démonstrations, à répondre à des questions tout en respectant un timing déterminé.

Ils ont l’habitude de s’adresser à différents types d’interlocuteurs. Ils connaissent les contraintes de placement en fonction d’un contexte et d’un environnement.

Présenter un sujet de manière structuré n’a plus de secrets même en partant de zéro. Ils auront cette capacité à aller chercher les informations, à les décortiquer, à les trier et à les organiser pour les rendre intelligible par leur audience.

Toutes ces compétences favorisent obligatoirement leur confiance même si le doute peut être présent.

C’est justement en enseignant que l’on sait que l’on ne peut pas tout savoir et qu’il y a toujours une part de doute selon notre degré de connaissances.

C’est ce qui permet de rester humble face à l’océan de la connaissance.

Ces compétences développent les aptitudes et les capacités intrinsèques d’un individu.

Si l’on sort du pur contexte de l’enseignement ces méthodes sont donc transposables dans bien des métiers et fonctions car il s’agit bien de techniques de communication.

Les compétences associées aux méthodes pédagogiques

Que l’on utilise une méthode expositive ou interrogative, peu importe, dans les deux cas on communique. On s’adresse à un public. On a un sujet à présenter en tenant compte d’un objectif et d’un contexte.

Mais pour maitriser le méthodes pédagogiques il est nécessaire de développer certaines  compétences qui y sont naturellement associées. Et ces compétences associées participent au développement de nos aptitudes naturelles.

C’est pour cette raison que je considère que la maitrise des méthodes pédagogiques participe à notre développement personnel.

Compétences associées :

Communication verbale

Quelle que soit la méthode pédagogique utilisée on améliore sa communication verbale. On utilisera la méthode la plus adaptée en fonction du public, du contexte, du sujet dans un temps imparti.

La prise de parole devient la clé de voute de notre communication. On jongle avec les intonations, les registres verbaux, la tonalité et les volumes de la voix. On pratique le registre didactique et parfois polémique pour traiter les objections.

Communication non verbale

Avoir une bonne communication non verbale est plus compliqué car faut-il qu’elle soit synchronisée avec la communication verbale.

S’exprimer avec une bonne gestuelle n’est pas donné à tout le monde mais la bonne nouvelle est que cela se travaille et donc s’apprend.

Le plus difficile étant d’avoir la gestuelle la plus naturelle possible et cela passe forcément par une gestuelle plus mécanique au début. C’est normal.

C’est comme tout, il suffit de le pratiquer de plus en plus pour atteindre comme peuvent le faire les comédiens, une gestuelle fluide.

C’est aussi réguler sa gestuelle naturelle pour en éliminer les gestes parasites qui peuvent perturber vos interlocuteurs. Pour au final trouver sa propre gestuelle fluide et synchronisée.

Le placement

En communication le placement semble être quelque chose de logique et pourtant beaucoup de personnes n’y prêtent pas toute l’attention que cela mériterait.

Un mauvais placement va créer dans le schéma de communication ce que l’on appelle des éléments parasites qui vont augmenter les zones de perte des messages.

Même en communication interpersonnelle le placement n’est pas anodin. Je dirai qu’il participe même à votre charisme. Le positionnement face à un ou plusieurs interlocuteurs montre la place que vous prenez dans l’espace.

Au-delà d’améliorer la compréhension de vos interlocuteurs parce que vous êtes bien placés, vous envoyez un message non verbal fort ou pas.

Le placement participe à votre affirmation de soi. Les gens qui s’imposent par le discours s’imposent également par leur placement et leur positionnement.

C’est le principe du boxeur qui maitrise le centre du ring. Il a la main sur l’espace dans lequel il évolue alors que celui dans les cordes subit.

L’écoute

Je ne le répèterai jamais assez, l’écoute en communication fait partie d’une des clés fondamentales.

Les très bons commerciaux vous le diront. Ecouter c’est vendre.

Comment répondre et discuter avec quelqu’un si l’on n’écoute pas ?

L’écoute est incontournable pour entretenir un schéma de communication digne de ce nom. Sinon la connexion est rompue.

L’écoute active est une démarche plus puissante mais adaptée à un objectif bien précis.

Il s’agit d’être pleinement disponible pour son interlocuteur dans un contexte favorable pour le laisser s’exprimer lors d’un entretien par exemple.

Ici, je vous parle d’écoute de base dans le cadre d’une discussion fluide en ping pong.

Imaginez-vous en train de discuter avec une personne qui ne vous écoute pas et enchaine constamment sur des sujets autres que ceux que vous évoquez. Vous voyez ce que je veux dire ?

Au bout d’un moment on décroche. Pour une raison simple. L’écoute c’est de l’attention que l’on donne à l’autre. Si cette personne ne ressent aucune attention de votre part pour qu’elle raison voulez-vous qu’elle vous en accorde.

Donc développer son écoute en communication est une réelle compétence.

C’est ce qui va vous permettre de faire des feedbacks cohérents à votre interlocuteur. Il le ressentira positivement et un climat de respect et de confiance s’instaurera.

Contrairement aux apparences, les très bons communicants sont des personnes qui écoutent.

En ce sens c’est ce qu’apportent les méthodes pédagogiques. Elles apprennent à écouter.

L’assertivité

L’assertivité est une attitude qui consiste à avoir un comportement neutre basé sur l’objectivité. C’est être empathique sans pour autant être d’accord. Cela favorise la sérénité et la confiance en communication.

Elle est basée sur les faits et non les opinions. L’autre se sent écouté puisque vous prenez en compte ce qu’il dit et essayez de comprendre son comportement sans le juger.

Cela dit, entre la théorie et la réalité il y a souvent une marge. Votre interlocuteur peut être malgré tout agressif et excessif ou manipulateur.

C’est pour cette raison que l’assertivité s’intègre dans une matrice qui vous permet aussi d’adapter votre comportement en fonction.

Maitriser la matrice de l’assertivité est aussi une réelle compétence en communication.

Si elle est utilisée en formation elle l’est également en relation public par des agents ou des vendeurs qui ont besoin de savoir quel comportement adopter face à un usager ou un client.

La relation interpersonnelle

Les méthodes pédagogiques apprennent à choisir la bonne technique pour communiquer en fonction d’un sujet, d’un interlocuteur et d’un contexte. Rien de tel pour améliorer sa communication interpersonnelle.

Le management

Quand on est formateur on est amené à gérer des gens, des interlocuteurs comme les prestataires ou les clients. On développe tout naturellement des aptitudes managériales.

On retrouve ces mécanismes dans tous les métiers que vous soyez employé, manager ou encore plus cadre.

A travers les formations en méthodes pédagogiques on apprend à identifier les différents profils de stagiaires pour faire face à leur comportement et gérer au mieux les situations.

A quel moment faut-il être directif, persuasif, déléguer ou être en mode collaboratif ?

La connaissances des principales méthodes de management est donc un atout. 

Ces compétences sont transposables dans tous les métiers et toutes les fonctions.

La gestion des priorités

Savoir jongler avec les méthodes pédagogiques c’est améliorer sa capacité d’adaptation pour faire les bons choix même si c’est par défaut. Surtout dans l’urgence.

Quand on constate qu’un type de communication ne fonctionne pas on change son fusil d’épaule et on utilise une autre méthode.

La connaissance des méthodes facilite la prise de décision en fonction d’une situation.

En tant que formateur si vous constatez que vos stagiaires ne sont pas attentifs avec la méthode expositive vous allez basculer en méthode interrogative pour les impliquer.

Car votre priorité est de faire en sorte qu’ils aient intégré les connaissances que vous allez leur transmettre dans votre cours. Vous devez atteindre l’objectif pédagogique déterminé au départ.

Cette gymnastique intellectuelle vous aide à mieux définir les priorités en cas d’imprévus.

La gestion du stress

Le stress est provoqué par la panique face à l’inconnu. On ne sait pas quoi faire.

Plus on maitrise ces techniques de communication plus on a confiance en soi et moins on est stressé.

Cependant, il est clair que l’expérience participe activement à cet état de fait.

Plus on est dans la maitrise moins on est stressé mais faut-il posséder les bons outils et les bonnes clés. C’est-à-dire les méthodes.

L’empathie

Se mettre à la place de l’autre pour mieux comprendre son mode de raisonnement et de fonctionnement ne signifie pas que l’on valide les deux.

C’est tout simplement essayer de trouver son canal de communication pour entamer un dialogue constructif et efficient.

C’est de la manipulation mais dans le bon sens et pour la bonne cause.

Ce n’est pas de la séduction à deux euros pour faire le malin mais une approche pédagogique constructive un peu comme la communication non violente.

La prise de parole

S’il y a bien une compétence que l’on acquière à travers les méthodes pédagogiques c’est bien la prise de parole.

C’est même la principale compétence que l’on développe. C’est tellement évident que je ne développerai pas plus ce chapitre.

La création de support

Qui dit méthode pédagogique implique nécessairement support pédagogique.

Choisir sa méthode et structurer une séquence pédagogique va de pair avec la création d’un support pédagogique.

Une fois que l’on a acquis cette compétence elle s’applique évidemment pour n’importe quel support de présentation.

Que ce soit pour présenter un sujet lors d’une réunion, d’une négociation ou d’un examen.

Le principe restera le même sauf pour l’objectif et encore. En formation il faut déterminer un objectif pédagogique pour annoncer ce que l’apprenant devra avoir appris à l’issue de la session.

Pour une simple présentation on annonce le sujet en règle générale. Sauf qu’un sujet peut être abordé sous plusieurs angles. C’est ce qui est souvent flou quand on assiste à une présentation.

On a compris de quoi il va être question mais on ne perçoit pas forcément la finalité.

C’est ce qui n’arrive pas avec un objectif pédagogique en formation puisqu’il est précis.

L’idée c’est donc de reprendre le principe des objectifs pédagogiques même pour une simple présentation.

C’est à dire annoncer le sujet avec ce que l’on en aura appris à la fin.

Attention, définir des objectifs pédagogiques est une compétence qui s’apprend car ensuite il faut que le contenu soit en adéquation avec ce qui a été annoncé. Encore plus s’il y a une évaluation à l’issue de la formation.

L’organisation

Comme pour toute méthode il faut respecter des règles qui lui sont propres. C’est ce qui fait qu’elles sont structurantes.

Et en organisation, la base c’est justement de structurer. Ça tombe bien non ?

Là aussi, l’apprentissage des méthodes pédagogiques permet de mieux structurer son travail et donc son organisation.

Les méthodes doivent suivre des processus dans un ordre logique. Il ne faut pas oublier qu’en face de nous en formation on a des stagiaires qui cherchent à apprendre mais surtout à comprendre.

Il faut donc être organisé. Et ça s’apprend. Quand on est formateur, on a des dossiers physiques (papiers) et sur son ordinateur on a un tas de dossiers dans lesquels sont classés de nombreux documents.

Lorsqu’il intervient en formation un formateur doit préparer son intervention et après la clôturer. Cela passe par la gestion de nombreuses procédures et documents réglementaires.

S’il ne l’est pas au départ, un formateur devra être organisé. C’est incontournable. C’est ce qu’il apprend également à travers les différentes méthodes.

Exemples

S’il utilise une méthode expositive il devra rédiger et faire évoluer son support de cours.

S’il utilise une méthode interrogative avec un support de cours, des exercices et une évaluation finale, il devra gérer l’édition et la distribution des documents et faire passer les tests au bon moment. Il devra avoir le bon timing et une bonne gestion du temps et des priorités.

C’est une compétence qui s’applique dans tout type d’activité.

La rédaction

Une compétence et pas des moindre que l’on développe est la rédaction de support.

Comme pour la rédaction d’un mémoire il faut faire un plan à la différence que le support pédagogique et son contenu doit rester dans le cadre de l’objectif pédagogique.

Il doit être clair et facilement compréhensible par les stagiaires alors qu’un mémoire n’est fait que pour être lu et noté sur son contenu.

Apprendre à faire des contenus de formation c’est apprendre à faire des documents attrayants et pertinents. Le contenu est aussi important que la forme même si elle est sobre.

D’ailleurs il vaut mieux faire sobre parfois plutôt que de surcharger le support. Trop d’infos tuent l’info et au niveau pédagogique ce n’est pas terrible.

Donc apprendre à faire des supports pédagogiques c’est apprendre à faire des supports de présentation performants avec des informations ciblées.

L’évaluation

Apprendre à évaluer c’est apprendre à s’évaluer et à progresser. On apprend aussi lorsque l’on évalue les autres.

Ce sont autant de retours d’expériences qui enrichissent notre base de connaissances.

Créer des tests et fiches d’évaluation favorise la réflexion et l’analyse. Et comme on les fait en s’appuyant sur les supports pédagogiques on maitrise encore mieux leur contenu.

L’intelligence émotionnelle

Savoir gérer ses émotions développe la maitrise de soi. Pour cette compétence il sera nécessaire de se confronter au terrain.

C’est l’expérience qui la développera.

L’intelligence émotionnelle c’est être capable de comprendre et de gérer ses émotions et pour ça rien de tel que les confronter à un maximum de situations.

Les émotions sont déclenchées par des pensées sous forme d’impulsions électrochimiques. C’est scientifique.

En avoir conscience devient une compétence pour gérer son comportement face à ceux des autres.

La communication se construit avec des mots et des gestes déclenchés par des pensées et des émotions.

Si on ne maitrise pas ses émotions on a du mal à communiquer. L’intelligence émotionnelle est donc une réelle compétence.

Les sportifs de haut niveau le savent très bien car ils y sont confrontés en permanence pendant les compétitions.

Savoir gérer ses émotions c’est aussi savoir gérer son énergie et en cascade sa motivation.

Pour quels métiers et fonctions ?

Vous l’aurez compris apprendre les méthodes pédagogiques est utile pour tous les métiers et toutes les fonctions.

  • Employé
  • Entrepreneur
  • Etudiant
  • Manager
  • Cadre
  • Formateur (autodidacte)

Déjà, elles permettent de devenir formateur pour transmettre ses connaissances.

Et en plus elles vous seront utiles pour votre propre développement personnel. Elles vous donneront confiance en vous et développeront votre estime de vous. Vous vous affirmerez plus facilement et avec pédagogie.

Que vous soyez employé, indépendant, entrepreneur, étudiant, manager ou cadre vous aurez des clés puissantes pour prendre la parole quel que soit le contexte.

Vous décoderez vos interlocuteurs plus facilement et gèrerez mieux votre environnement et votre stress.

Avec de l’expérience vous déclencherez des automatismes structurés même en improvisant une prise de parole.

Vous ferez des présentations simples et efficaces.

En réalité les méthodes pédagogiques sont des techniques de communication.

En résumé

C’est le contenu des informations et des savoirs que vous allez utiliser qui feront la différence en utilisant ces méthodes.

La quantité de travail de préparation ne sera pas la même en fonction de votre métier et niveau de compétences mais dans tous les cas en maitrisant les fondamentaux vous ne pourrez que vous améliorer.

Personnellement, grâce à ces méthodes j’ai même vu des salariés et des managers qui avaient pris de l’assurance dans leur fonction de base après avoir suivi ma formation de formateur.

Ils avaient amélioré leur effet de halo vis-à-vis des autres et conforté leur autorité de compétences et ainsi de fonction.

Ils ne voyaient plus leur métier de la même manière. D’ailleurs la plupart d’entre eux a même évolué à des postes plus élevés car ils avaient acquis toutes ces compétences (soft skills) qui avait fait évolué leur profil.

Il communiquaient mieux, manageaient mieux et s’intégraient plus facilement dans des équipes en mode projet. Ils avaient humainement et professionnellement grandi. Leur perception des choses avait évolué. Il étaient plus positif ainsi que leur Mindset.

C’est là que j’ai pris conscience qu’au delà de former des personnels pour devenir des formateurs, je les formais pour acquérir des soft skills.

Sans m’en rendre compte au départ, ils avaient développé la partie horizontale de leur profil en T. Initialement la majorité d’entre eux avait un profil en T basé sur les compétences verticales. Les hard skills. En suivant ma formation de formateur ils s’étaient construit un profil en T complet.

Partager l'article

Je suis Luc Levasseur. Depuis 20 ans dans la formation et dans le e-learning depuis 2013 je suis libre géographiquement. A travers ce blog je vous explique comment je suis passé de formateur présentiel à formateur à distance

Voir tous les articles de →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :