Le CADRE de référence

Avant-propos

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi vous ne compreniez pas quelqu’un ou pourquoi cette personne ne vous comprenait pas alors que vous aviez l’impression de dire la même chose.

Vous utilisiez quasiment les mêmes mots et pourtant votre interlocuteur et vous n’en faisiez pas la même interprétation.

Ou à l’inverse de vous sentir en adéquation avec une personne que vous ne connaissez pas.

Rassurez-vous vous n’êtes le ou la seul(e) à vous poser cette question.

Cela vient de votre cadre de référence.

« Le cadre de référence, ce sont les lunettes au travers desquelles chacun voit le monde. Nous le forgeons petit à petit en fonction de notre culture, notre éducation et nos expériences. Notre perception de la réalité peut être très différente de celle des autres ».

Nous utilisons tous un champ lexical avec notre propre vision et interprétation des mots en fonction de notre cadre de référence.

Les malentendus naissent donc de la différence de nos cadres de référence qui modifient la signification des mots et leur sens. Cela ne serait pas important s’il n’en découlait pas des conflits.

Prendre conscience que ces cadres de référence existent est donc primordial pour améliorer son niveau de perception et élargir son champ de vision. Cela améliorera votre capacité à communiquer dans des contextes et environnements multiples.

 

Définition

Le cadre de référence : c’est l’ensemble d’idées, d’opinions, de valeurs propres à un individu ou à un groupe et en fonction duquel cet individu donne un sens à ce qu’il dit ou reçoit

Principe

Le cadre de référence se construit autour de quatre critères.

Il y a une partie qui est acquise de l’enfance à l’âge adulte dans un environnement que vous n’aurez pas forcément choisi.

Et une autre partie que vous allez vous-même construire à travers vos propres choix et décisions tout au long de votre vie.

 

  • Education
    • L’éducation vous a été donné par vos parents et votre entourage familial et proche. Elle vous a inculqué des valeurs, un mode de pensée et des modes de fonctionnement en société. Elle a donc construit la manière dont vous allez créer du lien avec les autres. Elle participe à votre savoir être.

 

  • Formation
    • La formation vous apportera les connaissances et les savoirs faire qui vous permettront de trouver un emploi et de développer vos compétences. C’est-à-dire mettre en pratique vos connaissances par la pratique.

 

  • Culture
    • La culture conditionne votre éducation. Elle repose sur des us et coutumes qui vont influencer vos comportements et modes de pensées. Elle peut être d’ordre religieux, laïque ou spirituel. Elle vous renvoie à la pratique d’une langue, une histoire, une gastronomie, etc. Là aussi, elle vous dicte la manière dont vous allez créer du lien avec les autres avec les valeurs qui vous ont été inculquées par votre éducation. Il y a un lien direct entre l’éducation et la culture.

 

  • Expériences
    • Les expériences rempliront votre « moi intérieur ». Dans la première partie de votre vie jusqu’à l’âge adulte elles vous seront majoritairement apportées par votre environnement familial et proche. A l’âge adulte dès que vous serez autonome vous développerez vos expériences selon vos besoins. Ce sont les expériences qui peuvent modifier votre cadre de référence initial en faisant évoluer vos valeurs et votre vision de la société et du monde.

 

La perception et l’interprétation

Votre cadre de référence joue un rôle de filtre sur votre perception des gens et interprétation des situations et événements.

Face à une situation l’individu analyse toujours le contexte vis-à-vis de ses propres références de façon consciente ou inconsciente.

Quand je parle d’analyse cela se traduit plus souvent par le jugement en fait.

 

Différence entre analyse et jugement

 

L’analyse

L’analyse consiste à observer les faits sans à priori et sans faire de comparaison avec son propre cadre de référence.

Le jugement

Le jugement c’est avoir une perception d’un événement en fonction de son propre cadre de référence.

 

Les différents niveaux (exemples)

A partir du moment ou le cadre de référence nous renvoie à quatre critères qui peuvent être plus ou moins développés on peut donc en faire trois catégories. En sachant que la culture reste le critère difficilement mesurable.

Plus notre cadre de référence sera faible et plus nous auront des difficultés à analyser et décoder des situations et des événements. A l’inverse, plus notre cadre de référence sera développé plus nous auront de cartes en main pour analyser et décoder des situations et des événements.

Plus le cadre de référence sera faible et plus on sera dans le jugement et plus le cadre de référence sera élevé et plus nous seront dans l’analyse. Et c’est tout à fait normal. Moins on a de connaissances et plus on se raccroche à ses valeurs qui sont par définition subjectives. Alors que la connaissance permet d’avoir une grille de lecture plus vaste et objective.

Quelques exemples

Voici quelques exemples de cadre de référence que l’on pourrait évidemment décliner.

Cadre de référence faible

  • Education  ►      Faible
  • Formation  ►      Faible
  • Culture       ►      Non applicable
  • Expérience ►     Faible

 

  • Education  ►      Forte
  • Formation  ►      Faible
  • Culture       ►      Non applicable
  • Expérience ►     Faible

 

Cadre de référence moyen

  • Education  ►      Moyenne
  • Formation  ►      Forte
  • Culture       ►      Non applicable
  • Expérience ►     Faible

 

  • Education  ►      Forte
  • Formation  ►      Forte
  • Culture       ►      Non applicable
  • Expérience ►     Faible

 

Cadre de référence élevé

  • Education  ►      Moyenne
  • Formation  ►      Forte
  • Culture       ►      Non applicable
  • Expérience ►     Forte

 

  • Education  ►      Forte
  • Formation  ►      Moyenne
  • Culture       ►      Non applicable
  • Expérience ►     Forte

 

Impact sur la communication verbale et non verbale

Le cadre de référence aura un impact sur votre communication verbale et non verbale.

La manière dont vous allez vous exprimer, le vocabulaire que vous allez utiliser et la façon dont vous vous tenez (expression du corps) renverra une image aux autres. Ils vous scanneront en fonction de leur propre cadre de référence pour se faire une opinion de vous.

Vous ferez pareil avec les autres. La démarche n’est pas unilatérale. Ce comportement est humain. Tout le monde fait ça. Il ne s’agit pas de dire que c’est bien ou mal. C’est une réaction naturelle chez les gens.

En revanche, elle sera plus ou moins prononcée et déformée selon les cadres de référence de vos interlocuteurs. Dans certains cas elle jouera en votre faveur et dans d’autres cas vous desservira.

Dîtes-vous que chacun a une perception de sa propre réalité et que vous n’êtes pas responsable de l’interprétation des autres.

Néanmoins vous pouvez combler les différences de perception avec vos interlocuteurs en ayant une meilleure communication interpersonnelle.

 

Le groupe

Comme l’individu, le groupe est une entité à part entière. Il regroupe des personnes qui à un moment donné vont se rassembler autour d’un cadre de référence commun sur un ou plusieurs sujets.

 

Comment évoluer dans plusieurs cadres de références ?

Pour évoluer dans des contextes avec des cadres de référence différents il suffit d’être en capacité de les identifier et d’en adopter les règles de fonctionnement même pour une période ponctuelle.

Cela ne signifie par pour autant que l’on renie son propre cadre de référence mais que l’on s’adapte socialement à un environnement qui ne nous est pas familier pour des raisons professionnelles ou personnel.

 

La déperdition du cadre de référence

Votre cadre de référence agit comme un filtre qui dicte votre perception des mots et des gestes.

Selon le cadre de référence de votre interlocuteur vous pouvez perdre des informations que vous n’aurez pas décodé. Pareil pour lui à votre encontre.

Plus il y aura de déperdition pendant ce schéma de communication, plus l’incompréhension peut s’installer et limiter ainsi la création de lien.

Comment faire évoluer son cadre de référence ?

Il y a deux leviers sur lesquels vous pouvez agir pour développer votre cadre de référence. La formation et l’expérience. Pour l’éducation c’est plus compliqué. Vous pouvez toujours la développer mais à ce moment là ça passera par de la formation. Pour la culture aussi, c’est compliqué. Vous pouvez adopter une autre culture en allant vivre dans un autre pays par exemple. Mais j’aurai tendance à considérer que ça fait partie de nouvelles expériences. Pas vous ?

Pour la formation il n’y a pas de limite dans l’absolue. Vous pouvez vous former continuellement et enrichir vos connaissances et compétences en les mettant en pratique. La formation vous remplira de l’intérieur et favorisera votre estime de soi.

Quand on acquière de nouvelles connaissances on a un sentiment de satisfaction intérieur. On élargit son champ de pensées et de vision. On augmente sa capacité d’analyse. On augmente la base de données de notre cerveau.

Puis il y a les expériences. Je parle ici aussi bien des expériences personnelles que professionnelles. Car elles valident votre vécu. C’est fait.

Les expériences vous confrontent à des cas pratiques de la vie. Plus vous en vivez plus vous augmentez votre cadre de référence et développez votre confiance en vous et votre capacité à vous adapter. Vous diminuez vos peurs et brisez vos croyances limitantes car les expériences vous apportent des réponses.

Toutes vos expériences sont des scénarios de vie que votre cerveau enregistre dans votre base de données. Plus vous avez de données enregistrées dans votre cerveau et plus vous avez de choix quand vous le sollicitez pour prendre des décisions et faire des choix de vie.

 

En résumé

On a tous un cadre de référence qui nous a été transmis mais nous pouvons le faire évoluer sans cesse en se formant et en multipliant les expériences pour remplir sa propre bibliothèque de connaissances.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

4 comments on “Le CADRE de référence”

  • Bonjour Luc, merci pour cet article. C’est très intéressant d’avoir le nom du concept sur cette impression de ne pas être sur la même longueur d’onde. Il est tellement compliqué de savoir communiquer et de rester ouvert à l’autre. C’est rassurant de voir qu’il y a des solutions ☺. Merci. Marie

    • Bonjour Marie,

      Tout à fait, plus on a d’outils pour décoder les modes de fonctionnement et de comportement et plus on améliore son niveau de communication avec les autres. Il ne s’agit pas de juger mais de comprendre et d’identifier les codes pour savoir les interpréter.

      Merci pour ton commentaire.

  • Bonjour! article très intéressant!
    Si je peux me permettre, je pense que la culture et l’expérience ne sont pas tout à fait la même chose. On peut s’enrichir culturellement parlant en écoutant différentes musiques, lisant différents auteurs, même ceux et celles qui nous touchent pas, sans que cela devienne une expérience.
    L’expérience est vraiment ce que l’on vit en chair propre, qu’on comprend jusqu’au plus profond, alors qu’on peut connaître une pub, un livre ou une BD sans vraiment la comprendre, et par contre comprendre une blague d’un humoriste qui en fait référence.
    Voyez?
    Du moins, c’est mon opinion… mais bien sûr, ceci ne veut pas dire que j’ai raison dans mon interprétation de ces mots là…
    Merci beaucoup pour votre article!!!

    • Bonjour Eirene,

      Sur ce point je fais référence au fait de se confronter à une autre culture. Celle d’un autre pays. Ca intègre la notion de voyages qui dépasse l’idée de lire un livre ou d’écouter une musique.

      Sinon effectivement je fais bien la différence entre la culture de manière générale, c’est à dire de se cultiver et vivre des expériences.

      On peut se cultiver en lisant le livre d’un auteur argentin et vivre une expérience en allant en Argentine.

      Dans le cadre de référence, la culture concerne tout ce qu’un individu vit au quotidien en fonction de son origine et le pays dans lequel il vit.On est dans l’interculturel.

      Merci pour votre commentaire

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.