Comment structurer un cours ou une présentation ?

Avant-propos

La rédaction d’un cours ou d’une présentation exige un plan structuré pour que l’auditoire intègre mieux les informations ou les connaissances.

Si c’est un cours il doit y avoir un ou plusieurs objectifs pédagogiques annoncés et affichés au début pour que les participants sachent où va les amener le sujet.

Pour une simple présentation, il n’y a pas forcément d’objectifs pédagogique. C’est plus le titre du sujet qui joue ce rôle.

Cela dit, pour le plan il doit être annoncé pour les deux. Les participants ont besoin de connaitre le contenu. Là aussi c’est une manière de baliser le déroulement du cours ou de la présentation.

Les illustrations jouent également un rôle pédagogique en complétant le texte. Elle favorisent la mémorisation visuelle du support.

C’est ce que l’on appelle l’ingénierie pédagogique qui consiste à étudier un sujet, à concevoir et réaliser un dispositif d’enseignement, des formations, ou des cours.

La démarche consiste également d’adapter les contenus au public visé en fonction d’un objectif pédagogique déterminé.

 

L’ingénierie pédagogique 

Etude du sujet

Des experts dans étudient un sujet et en font la synthèse. Ils en détermine la méthodes et moyens pour favoriser l’apprentissage selon le public concerné en choisissant des objectifs pédagogiques adaptés.

La démarche

L’ingénierie pédagogique s’inscrit dans une démarche globale de gestion de projet de formation. Elle prend en compte le triangle d’apprentissage, Apprenant, Savoirs et Formateur. Elle tient compte de l’approche pédagogique selon qu’il s’agisse d’un cours en présentiel, à distance, en individuel ou collectif. Le choix des technologies utilisées devra donc être en adéquation avec le type de formation.

Les différentes présentations

Chapitre monobloc

Chapitre avec une intro, un développement, une conclusion

Le chapitre tronc commun

Chapitre monobloc

Le chapitre monobloc aborde un sujet sous forme de sous chapitres listés par items.

Il n’a pas d’introduction, de développement ni de conclusion.

Cependant l’ensemble doit rester cohérent en tenant compte de l’objectif pédagogique déterminé au départ.

Les sous chapitres peuvent traiter de sujets différents mais rester dans l’objectif global annoncé au début de la présentation.

Même s’il n’y a pas d’introduction, la présentation peut être introduite par des références d’auteur pour appuyer le propos ou une définition.

Sans tomber dans le glossaire il peut aussi s’agir d’expliquer des termes clés dans la présentation et le principe général du sujet.

Ça permet de poser les bases du contenu et de répondre par anticipation aux questions que pourra se poser l’auditoire surtout pour des formations en ligne.

Pour les formations en ligne la présentation doit être beaucoup plus détaillée pour lever toutes les incompréhensions potentielles.

Ce qui n’empêche pas de répondre aux questions sous forme de commentaires ou emails par la suite ou webinar selon vos choix.

Exemple de sujet :

Les trois ordres (styles) d’architecture grec antique

Objectifs :

  • Connaitre les trois ordres (styles) d’architecture de la Grèce antique et leurs caractéristiques.
  • Quelles ont été leurs influences dans le style Classique
  • Les monuments majeurs

L’ordre Dorique

  • Période
  • Caractéristiques
  • Influences
  • Monuments majeurs

L’ordre Ionique

  • Période
  • Caractéristiques
  • Influences
  • Monuments majeurs

L’ordre Corinthien

  • Période
  • Caractéristiques
  • Influences
  • Monuments majeurs

 

Chapitre avec une intro, un développement, une conclusion

Prenons maintenant l’exemple de ce type de structure de cours avec le même sujet. Les objectifs pédagogiques peuvent être les mêmes.

C’est la présentation qui changera.

Exemple de sujet :

Les trois ordres d’architecture grec

Objectifs :

  • Connaitre les trois ordres d’architecture de la Grèce antique et leurs caractéristiques.
  • Quelles ont été leurs influences dans le style Classique
  • Les monuments majeurs

Introduction

L’introduction doit annoncer le sujet dans ses grandes lignes en reprenant les objectifs pédagogiques. Il faut rester général car c’est la partie du développement qui va détailler le sujet.

(Exemple)

Les trois ordres d’architecture de la Grèce antique ont posé les bases suivantes.

L’ordre « Dorique » sobre et épuré, l’ordre « Ionique » enrichie en décoration et l’ordre « Corinthien » flamboyant.

Ces trois ordres correspondent à des périodes chronologiques qui témoignent des préoccupations de chaque époque aussi bien sur le plan culturel qu’économique et symbolique.

La Rome antique s’en est inspiré en les reprenant dans de nombreux ouvrages tant pour leur aspect esthétique que structurel. Toutes les époques et civilisations en ont repris les codes que ce soit la période dite « Classique », La « Renaissance » ou le « Baroque ».

Aujourd’hui certains monuments dans leurs différents styles témoignent encore de ces influences tout au long des siècles.

Développement

Le développement peut se faire selon plusieurs approches. Soit par ordre (style), soit par sous chapitre regroupant à chaque fois les trois styles dans les différentes thématiques (Période, caractéristique, influences et monuments majeurs). Soit avec un chapitre tronc commun et des sous chapitres par thématique.

Par ordre (style) on réutilisera le concept du cours monobloc avec la répartition suivante.

1 – L’ordre Dorique

  • Période
  • Caractéristiques
  • Influences
  • Monuments majeurs

2 – L’ordre Ionique

  • Période
  • Caractéristiques
  • Influences
  • Monuments majeurs

3 – L’ordre Corinthien

  • Période
  • Caractéristiques
  • Influences
  • Monuments majeurs

Par thématique on développera chaque chapitre pour les trois styles.

1 – Les trois ordres

2 – Les périodes

3 – Les caractéristiques

4 – Les influences

5 – Les monuments majeurs

Conclusion

Pour cette partie, c’est une synthèse de l’introduction et du développement que le sujet soit traité par ordre ou par thématique. Comme l’introduction, la conclusion représente en général ¼ de la présentation globale.

Par chapitre tronc commun

Le chapitre tronc commun permet d’être utilisé dans plusieurs cours tout en étant une forme d’introduction sous réserve qu’il ne s’adresse pas au même public ou au même groupe.

Pourquoi aborder les trois ordres dans le tronc commun alors que cela en concerne seulement un à chaque cours ?

Pour une raison simple, le chapitre tronc commun est en quelque sorte une introduction qui donne de la perspective en situant chaque ordre dans l’histoire. Le fait d’évoquer les autres ordres permet de donner plus de repères.

Après, ceci est un exemple et vous devrez rédiger vos cours et présentations en fonction du sujet.

Exemples :

Cours 1 – Public 1

Histoire des trois ordres (Tronc commun)

L’ordre Dorique

1 – Les caractéristiques

2 – Les influences

3 – Les monuments majeurs

Cours 2 – Public 2

Histoire des trois ordres (Tronc commun)

L’ordre Ionique

1 – Les caractéristiques

2 – Les influences

3 – Les monuments majeurs

Cours 3 – Public 3

Histoire des trois ordres (Tronc commun)

L’ordre Corinthien

1 – Les caractéristiques

2 – Les influences

3 – Les monuments majeurs

Dans tous les cas l’idée de développer les chapitres par thématiques facilite la mémorisation en donnant des ancrages et repères.

Mais n’oubliez pas que chaque chapitre renvoie à un objectif explicite dans son titre.

Prenons l’exemple du chapitre « Caractéristique ». Il faudra bien développer le contenu sur les caractéristiques quitte à les lister sous forme de puces pour éviter d’être hors sujet.

Pareil pour le chapitre « Influences », il faudra bien prendre en exemple des styles architecturaux qui se sont inspirés de cet ordre. Eventuellement en nommant des monuments de la période classique ou baroque par exemple. Cela permettra de démontrer l’influence de cet ordre architectural grec sur les autres périodes.

Pour le chapitre « Monument », il faudra citer des exemples en les décrivant et les situant géographiquement.

 

Erreur à éviter

Il n’est pas rare de voir des développements qui s’éloigne du sujet et des objectifs pédagogiques au fur et à mesure. D’où la nécessité de faire un plan avant de se lancer dans la rédaction.

Le support

Powerpoint est en général le support le plus utilisé car il est idéal pour rédiger des « slides ».

Il n’en reste pas moins qu’une bonne structure et les informations affichés sur les slides doivent être pertinentes.

Voyons comment les rédiger.

1er slide

Il comprend le titre du cours ou de la présentation.

2ème slide

Il comprend l’objectif pédagogique pour un cours.

3ème slide

Il comprend le plan

4ème slide

C’est le premier chapitre, il doit reprendre son intitulé sur chaque slide pour permettre aux participants de savoir où ils en sont.

Il y a deux options pour la présentation, soit on préserve le titre dans le haut du document, soit on y inscrit l’intitulé du chapitre.

Exemple 1

Ce choix est pertinent s’il n’y a pas beaucoup d’informations à mettre sur le slide.

 

Exemple 2

Ce choix est pertinent s’il y a beaucoup d’information à inscrire dans le slide notamment des sous chapitres.

Dans les deux cas le fait de reprendre le titre du chapitre sur chaque slide est pédagogiquement plus efficace pour les participants. Ils savent où ils en sont durant toute la présentation.

Les sous chapitres

Comme pour les chapitres lorsque les sous chapitres sont affichés sur chaque slide il facilite la compréhension. C’est d’autant plus important si les participants doivent prendre des notes. Ça les aide à structurer leur prise de note.

Exemple – Sous chapitre 1

Exemple – Sous chapitre 2

Les illustrations

Les slides peuvent être agrémentés d’illustrations pour compléter pédagogiquement le texte. Elles auront un impact sur la mémorisation de l’information. Faut-elle quelles soient en adéquation avec le texte au risque de rendre incompréhensible l’ensemble.

Dans ces deux exemples on a bien des illustrations sur les caractéristiques ornementales des colonnes Doriques et Ioniques.

Ces illustrations complètent le texte de chaque sous chapitre.

Exemple 1 – Illustration d’une colonne Dorique

Exemple 2 – Illustration d’une colonne Ionique

Optimisation

L’optimisation passera donc par une bonne structure avec un plan cohérent mais également avec une conjugaison de texte et d’illustrations en prenant en compte les profils VAK, à savoir, V pour visuel, A pour auditif et K pour Kinesthésique.

Une présentation ne sollicitant que les deux premiers, visuel et auditif. Pour rappel, les personnes visuelles sont celles qui mémorisent mieux les informations en les voyant que ce soit du texte ou des images par exemple.

Les personnes auditives sont celles qui mémorisent mieux une information en l’entendant et les personnes Kinesthésiques sont celles qui ont besoin de pratiquer pour mémoriser.

Le fait de cumuler plusieurs critères optimisera donc la capacité des participants à retenir la présentation.

En résumé

Un cours ou une présentation sera d’autant mieux retenu si le support est structuré pour faciliter sa mémorisation. L’idée étant de donner des repères aux cerveaux des participants pour leur permettre d’associer efficacement l’ensemble des informations avec une construction cohérente.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Je suis Luc Levasseur infopreneur. Dans le domaine du tourisme et de la formation depuis plus de vingt ans je travaillais dans l’aéronautique comme responsable formation et formateur pour un groupe national. Mes formations initiales sont un BTS Tourisme, un Master en Management international des PME et des Territoires et une formation de formateur. En 2013, j’ai décidé de me lancer et de créer ma startup en e-learning. J’ai alors constaté que pour créer une entreprise individuelle on était obligé de produire les mêmes types de documents et d’avoir les mêmes démarches documentaire qu’une grande entreprise toute proportion gardée. Au fil des mois je me suis aperçu, que toutes les notions de management, gestion, communication et formation étaient d’autant plus importantes lorsque l’on est un entrepreneur individuel car on devient un chef d’orchestre qui doit faire des choix et prendre ses propres décisions. A travers ce blog, je partagerai avec vous mes expériences si vous aussi vous souhaitez vous lancer dans l’aventure de l’entreprise individuelle. Je partagerai également mes échecs et les erreurs à éviter pour gagner du temps. Comment mettre au service de sa vie les techniques de management, de communication et de formation pour devenir un individu accompli.

Voir tous les articles de →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :