Quels Sont Les Différents Modes d’Evaluation ?

Il y a plusieurs approches pour évaluer l’acquisition des savoirs. Les méthodes d’évaluation ont une démarche différente et des objectifs différents.

Certaines permettent de mesurer la progression de l’acquisition des compétences et des connaissances de chaque apprenant. D’autres valident un résultat après un parcours pédagogique.

Elles doivent être menées à des moments bien particuliers selon leurs rôle pédagogique. Dans un cas elles servent le stagiaire et dans un autre le formateur.

Nous allons donc voir quels sont les différents modèles d’évaluations.

Quels sont les différents types d’évaluation ?

Il ne suffit pas de construire une évaluation et de la positionner à n’importe quel moment dans une séquence de formation.

Les différents modes d’évaluation ont tous un rôle bien précis qui doit intervenir à des moments clés lors d’une session de formation.

Ils participent à la construction pédagogique globale du cours.

L’évaluation prédictive

Elle est réalisée par des tests ou des mises en situations pour évaluer un niveau avant d’intégrer une formation.

Elle permet de déterminer si les prérequis sont suffisants en fonction du niveau exigé par la formation.

L’évaluation prédictive peut se présenter sous différentes formes comme un test, un concours écrit ou oral ou les deux.

Le test servira à déterminer le niveau et le concours servira à déterminer le niveau pour intégrer un cursus dont le nombre de place est limité.

Le détail du prérequis pour s’inscrire à une formation est précisé dans la fiche pédagogique de la formation. Même si ce document se présente sous forme d’annonce publicitaire il fait apparaitre le prérequis.

L’objectif de l’évaluation prédictive est donc de s’assurer que les personnes ont les bases pour suivre les cours qui seront dispensés dans la formation qu’elles souhaitent intégrer.

Différence entre concours et examen

Le concours :

Un concours implique un nombre de places limitées pour intégrer une formation. Seules les personnes qui auront les meilleures notes dans la limite des places disponibles pourront s’y inscrire.

Exemple : 20 places disponibles

Seuls les candidats faisant partie des vingt meilleures notes seront pris.

Le concours est donc fait avant d’entrer dans une formation.

Les concours sont très répandus pour rentrer dans les grandes écoles, universités ou dans l’administration.

L’examen :

Un examen est réalisé à l’issue d’une formation pour évaluer en fonction d’un barème déterminé.

Il est souvent lié à l’obtention d’un certificat ou d’un diplôme.

L’évaluation formative

Elle est réalisée tout au long d’une formation. Elle concerne plus les parcours d’apprentissage longs.

L’objectif étant de permettre à l’apprenant de savoir ou il en est quant à son niveau d’acquisition des connaissances.

Les résultats de cette évaluation permettent au formateur de voir ou il est nécessaire d’approfondir les sujets abordés pour rectifier le niveau.

C’est en quelque sorte un feedback pédagogique.

Exemple :

Les stagiaires obtiennent de mauvaises notes sur les mêmes sujets. Pour le formateur cela signifie qu’il doit revoir ces points avec les apprenants.

Il doit peut-être modifier sa présentation ou son approche pédagogique.

Le formateur pourra mettre en place des exercices pratiques plus approfondis avec des corrections collectives pour améliorer la compréhension sur ces sujets.

L’idée n’est pas de sanctionner le cours par une note mais d’améliorer le niveau d’acquisition.

L’évaluation formative peut avoir plusieurs formes :

Le résumé

Il sera demandé à l’apprenant de faire un résumé du cours par écrit pour évaluer son niveau de compréhension et sa capacité à faire des synthèses.

Présentation orale

L’apprenant devra faire une présentation orale aux autres apprenants en expliquant le pourquoi du comment.

Cet exercice a pour objectif de familiariser l’élève à faire des présentations mais aussi d’évaluer sa capacité à s’exprimer, à expliquer et à être structuré dans sa synthèse.

Le QCM (Questionnaire à choix multiple)

Ce type de test pose une question et propose plusieurs choix de réponses. L’apprenant doit sélectionner la bonne réponse.

La carte mentale (Mind mapping)

Cet exercice consiste à faire organiser ses idées sous forme de carte mentale à l’apprenant.

Cela permet d’évaluer sa capacité à organiser et structurer ses idées.

Création d’un test

L’élève doit construire un test pour les autres. Cet exercice l’oblige à aller chercher des informations dans le cours.

Cela lui permet de réviser son contenu d’une part et d’autre part de réfléchir sur la construction d’une question en fonction d’un contenu.

L’évaluation sommative

L’évaluation sommative est réalisée à l’issue d’une formation et valide ou pas l’acquisition des connaissances.

Elle permet souvent d’obtenir une attestation, un certificat ou un diplôme en cas de réussite selon un barème déterminé au préalable.

Comme son nom l’indique, l’évaluation sommative,  aboutie à l’obtention d’une note finale.

Cette note finale peut être elle-même constituée de plusieurs notes obtenues après une ou plusieurs évaluations orales et écrites. C’est le cas des examens.

Les apprenants sont évalués sur plusieurs matières.

Ils doivent obtenir une moyenne générale égale ou supérieur à dix sur vingt pour réussir leur examen par exemple.

L’élève obtient une note.

Parfois l’évaluation sommative prend en compte les points ajoutés pour les bonnes réponses et les points enlevés pour les mauvaises réponses.

C’est un choix pédagogique définit par l’équipe pédagogique et ou le formateur.

L’évaluation certificative

C’est une évaluation sommative qui vise la délivrance d’un certificat ou d’un diplôme.

Elle correspond à un référentiel réglementaire lié à une profession ou une institution.

Formation professionnalisante

Certaines activités professionnelles ont mis en place à travers leurs organisations professionnelles (syndicats), des formations qualifiantes (professionnalisantes).

Les contenus et les règles d’examen sont déterminés par des référentiels bien précis et validés par les autorités compétentes (Etat) et les représentants de la profession.

Ces formations sont reconnues dans ces activités professionnelles au niveau national et parfois international.

L’évaluation sommative reprendra les mêmes principes qu’une évaluation classique mais avec des critères spécifiques liés aux métiers à apprendre.

Dans ce type de démarche les évaluations pratiques sont plus nombreuses car l’acquisition des connaissances doit être applicative.

Les évaluations passent donc souvent par des mises en situation. Ainsi, on parlera plus d’acquisition de compétences. C’est-à-dire des connaissances que l’apprenant sait appliquer.

L’évaluation normative

Ce type d’évaluation se fait en se basant sur une norme moyenne qui prend comme référence une note ou un niveau.

Exemple : un examen s’obtient en ayant une note moyenne de 14 ou 16 sur 20.

Ce barème est établi par les acteurs de l’activité, de l’école ou de la profession.

Certaines formations professionnelles imposent même un niveau de réussite sous forme de pourcentage. Il faut obtenir 80% de bonnes réponses à un test.

Cette norme peut être nationale ou internationale.

Quelle évaluation choisir ?

Quels sont les différents modes d’évaluation que nous pouvons mettre en œuvre en fonction du déroulement d’une séquence pédagogique.

Tout au long de la formation

On choisira l’évaluation formative pour mesurer l’acquisition des connaissances pendant toute la durée d’une formation

Cela concerne en général les formations qui durent plusieurs jours, semaines, mois ou années.

L’objectif n’étant pas d’amener l’apprenant à obtenir une note pour valider sa réussite à une formation mais d’évaluer son niveau et voir les points sur lesquels il y a des lacunes pour les corriger.

Pour le formateur l’évaluation est un outil pédagogique pour réajuster sa méthode d’apprentissage.

A l’issue de la formation

A la fin d’une formation on utilisera l’évaluation sommative, certificative ou normative sous forme de test finale. L’apprenant obtiendra une note sous forme de point ou de pourcentage.

Cette note valide sa réussite ou pas pour obtenir une attestation, un certificat ou un diplôme à la fin de la formation.

Les différentes formes de questionnaires

Les questionnaires à réponses libres

C’est un questionnaire qui invite l’apprenant à répondre par écrit. Evidemment la forme et le fond de la réponse seront différents par stagiaire.

Quel est le plus haut sommet d’Europe ?

Ecrivez votre réponse en le nommant, en précisant son altitude et sa situation géographique.

Réponse :

Les QCM

Le questionnaire à choix multiple propose un choix de réponse en fonction d’une question.

Exemple :

Quelle est la hauteur du sommet du Mont Blanc ? (Entourer la bonne réponse)

1 – Le sommet du Mont Blanc culmine à 5603 mètres

2 – Le sommet du Mont Blanc culmine à 4808 mètres

3 – Le sommet du Mont Blanc culmine à 4200 mètres

Autre exemple :

Le sommet du Mont Blanc culmine à 4808 mètres (Entourer la bonne réponse)

1 – Vrai

2 – Faux

Les quiz

C’est un jeu sous forme de questionnaire pour tester les connaissances. Son approche beaucoup plus ludique n’en n’est pas moins pédagogique.

Ce concept est largement repris dans les jeux télévisés mais il est de plus en plus utilisé en formation notamment en e-learning avec notamment des objets à faire glisser, etc…

C’est ce que l’on appelle aussi les « Serious games », jeux sérieux en français.

 

En résumé

Une évaluation se présente sous plusieurs formes en fonction d’objectifs pédagogiques bien précis.

Elle doit être en cohérence avec le contenu des cours dispensés et menée à des moments adaptés à leur objectif.

 Les différents modes d’évaluation ont chacun un rôle particulier selon le moment où ils sont utilisés. Ils sont déterminés lors de la conception du cours.

Certaines visent un résultat pour valider un parcours alors que d’autres mesures l’état d’avancement de l’intégration des savoirs par un stagiaire et adapter la méthode pédagogique pour en augmenter le niveau.

Les évaluations sont des leviers pédagogiques à utiliser à bon escient selon le sujet, la durée de la formation et le public visé.

 

Partager l'article

Je suis Luc Levasseur. Depuis 20 ans dans la formation et dans le e-learning depuis 2013 je suis libre géographiquement. A travers ce blog je vous explique comment je suis passé de formateur présentiel à formateur à distance

Voir tous les articles de →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :