Le secret du Développement Personnel – 4 principes

Nous allons voir les quatre principes à appliquer en Développement Personnel. Je parle bien de principe car ils s’inscrivent dans temps quelles que soient les techniques ou méthodes que vous utiliserez.

Un principe détermine une ligne de conduite. Il peut être appliqué sous différentes formes avec différentes démarches.

J’en ai listé cinq qui me semblent fondamentaux mais la liste n’est pas exhaustive.

1 – Le principe du développement personnel

Le principe de base du développement personnel est d’être bien dans sa peau en utilisant les techniques et méthodes les mieux adaptées pour son bien être mental et physique en fonction de votre personnalité.

Dans ce domaine la palette est large et chacun peut y trouver ce qu’il recherche. Certains auront besoin d’avoir une approche spirituelle et d’autres d’acquérir des outils pratiques et plus pragmatiques.

Il n’y a pas d’opposition entre les différentes démarches, elles peuvent même être complémentaires.

Beaucoup pratiquent la méditation, le yoga et utilisent des habitudes quotidiennes d’autodisciplines pour être mieux organisé et productif. Tout dépend de vos objectifs et de vos besoins.

Certains recherchent la performance car ils ont besoin de défis pour se réaliser alors que d’autres rechercheront plus la sérénité sans éprouver le besoin de se lancer des challenges.

Il y en a pour tout le monde.

En revanche l’intérêt des principes est qu’ils peuvent s’appliquer pour n’importe quel objectif que ce soit pour de la perte de poids, trouver la motivation, s’avoir s’organiser, apprendre à mieux communiquer et développer sa confiance en soi.

En utilisant ces principes vous mettez en place une méthodologie qui vous permet d’appliquer un plan d’action.

2 – Se connaitre

En développement personnel vous ne pourrez pas changer votre environnement si vous ne changez pas vous-même. Car en vous changeant vous-même vous modifierez votre perception des choses, des événements et des personnes. Votre changement doit être intérieur et non extérieur.

Et pour ça il est incontournable de savoir qui vous êtes réellement. Pour avoir une bonne estime de soi et une confiance en soi il est nécessaire d’être aligné avec ses propres valeurs et ses actions.

L’égo c’est vouloir être ce que l’on n’est pas. C’est-à-dire endosser un costume qui n’est pas le nôtre. C’est pour cette raison que contrairement aux apparences les personnes qui ont un égo surdimensionné n’ont en fait pas confiance en elles.

Je parle bien des personnes qui ne maitrisent pas leur égo et qui sont maitrisées par lui. Car à l’inverse lorsque l’on maitrise son égo il peut se révéler être un levier utile pour son propre développement personnel. Utilisé à bon escient bien sûr.

Pour se connaitre il faut faire un voyage intérieur. C’est-à-dire explorer ses limites pour mieux les identifier et savoir comment les utiliser. D’où l’expression « sortir de sa zone de confort ».

Pour explorer ses limites il est nécessaire de les confronter à des expériences qui peuvent être complètement anodines comme entrainer sa mémoire pour la développer ou faire le tour du monde en sac à dos pour se confronter à d’autres cultures.

Dans le premier exemple on va découvrir notre capacité à mémoriser une information ou une connaissance et la développer avec de l’expérience. On va expérimenter plusieurs méthodes pour voir laquelle nous convient le mieux.

Dans le deuxième exemple, on va être confronté à des grands moments de solitude. On va devoir s’adapter à d’autres comportements et modes de pensées. On va devoir trouver des solutions pour se nourrir, se loger et trouver des moyens de transport. On va bousculer tous nos sens avec de nouveaux repères géographiques et culturels.

En essayant des techniques et méthodes pour apprendre on va comprendre comment nous fonctionnons. Quel est notre mode de pensée, linéaire ou en arborescence par exemple. De cette manière on pourra choisir une méthode de travail et ou d’organisation plus efficace pour nous.

Prenons l’exemple de la perte de poids. Chaque personne prend et perd du poids selon sa propre constitution physiologique. Donc, pour perdre du poids il va falloir essayer plusieurs méthodes avant de comprendre comment notre mental et notre corps réagit. Personne ne trouve la bonne méthode la première fois.

En développement personnel c’est la même chose. Mais quand on parle de se connaitre de quoi s’agit-il en réalité puisque les sujets sont nombreux.

Listons quelque thèmes en se posant les questions suivantes :

  • Quel est mon profil VAK (Visuel, auditif, kinesthésique) ?
  • Quelle est la méthode avec laquelle je vais le mieux apprendre ?
  • Quelle est la meilleure méthode pour gérer mon stress ?
  • Quelle est mon cycle circadien pour mieux gérer mon sommeil et mon énergie ?
  • Quelle est mon mode de pensée, linéaire ou en arborescence ?
  • Quelle est la méthode d’organisation qui me correspond le mieux ?
  • Quelle est la méthode qui me convient le mieux pour perdre du poids ?
  • Comment puis-je améliorer ma communication ?
  • Quelle méthode utiliser pour prendre des décisions ?
  • Quelle sont mes intelligences ?
  • Comment mieux gérer mes émotions ?
  • Comment développer mon estime de soi ?
  • Comment développer ma confiance en soi ?
  • Comment mieux m’affirmer ?

Etc, etc…

Pour être bien dans sa peau il est nécessaire de comprendre comment on fonctionne. D’où l’expression « Partir à la découverte de soi-même ».

Chaque individu est confronté à des émotions, a ses propres intelligences, à des aptitudes physiques et mentales. Il s’est construit à travers son « Cadre de référence » qui détermine sa vision du monde.

Le cadre de référence concerne :

  • L’éducation
  • La formation
  • L’expérience
  • La culture

Si l’on ne prend pas conscience de son cadre de référence on le subit sans comprendre pourquoi. Si vous en avez conscience vous pourrez le modifier selon vos propres besoins et objectifs de vie.

C’est pour cette raison qu’il est incontournable de se connaitre. Je dis bien « se connaitre » et non laisser les autres dire qui vous êtes. C’est votre perception de vous-même qui est essentielle et non celle des autres.

N’oubliez pas que votre estime de vous est votre citadelle.

Mark Manson l’explique bien dans son livre « l’Art Subtil de s’en foutre ».

3 – Se transformer pour changer son environnement

Maintenant que vous savez comment vous fonctionnez vous allez pouvoir vous transformez selon vos attentes et vos objectifs.

Etc, etc…

Et vous savez quoi ? Vous allez évoluer vers la personne que vous souhaitez être.

Et vous savez quoi ? Ce n’est pas votre environnement qui va changer mais votre perception. C’est ce qui va vous permettre d’y faire un nettoyage et un tri plus en adéquation avec vos attentes et vos choix.

En développement personnel on parle souvent de personnes toxiques. Mais il y a aussi les environnements toxiques. Si vous virez les personnes toxiques autour de vous mais que vous restez dans un environnement néfaste vous serez toujours confrontés au même problème.

Pour une raison simple. Un environnement toxique produit des personnes toxiques.

En ayant appris qui vous êtes, vous avez identifié vos limites et ce que vous voulez ou pas et ce que vous acceptez ou pas. Maintenant vous y voyez clair.

Et le bonus, c’est cadeau, c’est gratuit. En apprenant à vous connaitre vous apprenez à mieux identifier les autres. Pourquoi ? Parce que vous avez la méthodologie et vous l’avez appliqué.

Maintenant que vous avez identifié vos besoins et vos manques (non pas matériels) vous allez pouvoir vous réaliser.

Cela passera par des lectures, par des formations et autres supports qui vous inspireront. De cette manière vous détecterez plus facilement ce qui vous intéresse et comment vous pourrez en faire un projet.

Vous vous rapprocherez de votre Ikigaï.

  • Fait ce qu’il te plait
  • Fait ce pour quoi tu es doué
  • Apporte au monde
  • Et tu pourras en vivre

Ce n’est pas facile de trouver son Ikigai mais l’essentiel étant de s’en rapprocher au maximum. Si vous avez envie de faire une activité qui vous plaise, développez vos compétences dans ce domaine jusqu’à en devenir doué et elle se transformera peut-être en passion.

Avec la passion vous apporterez de la valeur ajoutée dans ce que vous proposerez aux autres et ils seront prêts à vous rémunérer en échange. Evidemment il faut que cela représente un potentiel économique viable.

Si se transformer c’est changer sa perception, c’est aussi changer la perception des autres et donc de son environnement tant qu’il n’est pas toxique au point de rester figé.

Le changement demande du temps et de la préparation et pour ça rien de tel qu’un plan d’action.

4 – Faire un plan d’action

Un plan d’action c’est une feuille de route qui balise les différentes étapes à réaliser pour atteindre un résultat et un objectif.

Dans cette vidéo présentation du plan d’action de mon guide “Transformer sa vie et trouver sa voie”.

D’ailleurs chaque étape peut également correspondre à un objectif.

Le plan d’action doit évidemment répondre à votre problématique. Si vous avez des difficultés à être motivé il sera nécessaire de mettre en place des actions pour rester motivé.

Si vous avez tendance à procrastiner, vous devrez là aussi mettre en place les actions adaptées.

Prenons un exemple en restant sur les principes.

Pour se transformer il faut savoir pourquoi on va le faire. Donc déterminer un objectif qui va donner du sens au projet qui va mettre en évidence les besoins pour être réalisé qui à leur tour vont impliquer des délais de mise en œuvre.

Dans tous les cas un plan d’action doit être formalisé. Il faut l’écrire pour le visualiser et mieux l’enregistrer dans sa mémoire à long terme.

Il faut aussi garder une certaine agilité pour réajuster le projet si nécessaire.

  • Etape 1 – Définir son objectif

Pourquoi vous voulez changer ? Pour quel résultat ? Pour quel objectif ?

Ces trois questions sont fondamentales. C’est la raison pour laquelle vous souhaitez entamer un changement dans votre vie. Il faut que cela ait du sens pour connaitre le cap à suivre. C’est ce qui vous donnera la motivation pour y parvenir.

  • Etape 2 – Définir son projet

C’est en fonction de l’objectif que vous pouvez maintenant définir votre projet. Car une même idée avec deux objectifs différents donne deux projets différents.

  • Etape 3 – Evaluer les besoins

Vous avez écrit votre projet et vous aurez des besoins pour le réaliser. Vous devrez les lister un par un.

Les moyens s’articulent autour de trois catégories.

Les moyens humains

C’est-à-dire vous et ou les autres personnes avec qui vous allez travailler.

Les moyens matériels

Cela correspond à tous les matériels, équipements ou outils dont vous aurez besoin pour réaliser votre projet.

Les moyens financiers

Il faudra évaluer financièrement le coût de vos ressources humaines, matériels et autres.

Et le plus important, voir comment obtenir ces leviers financiers.

  • Etape 4 – Déterminer un calendrier

Un plan d’action impose un rétroplanning. Le plus difficile étant d’évaluer la durée de réalisation de chaque étape pour se projeter dans le temps. C’est ce qui vous donnera la date potentielle de démarrage de votre projet.

  • Organisation et méthodes

Pour qu’un plan d’action se déroule dans les meilleures conditions il sera nécessaire de respecter certaines règles. Ce n’est pas toujours facile, c’est même parfois difficile mais le fait de les poser sur papier aide beaucoup surtout quand on a une baisse de motivation et d’énergie.

Garder à l’esprit son ambition

  • Maintenir un niveau de précision stable
  • Prendre ses responsabilités en prenant ses propres décisions
  • Rester concentré sur l’objectif
  • Être le plus régulier possible
  • Se former en permanence
  • Avoir une bonne hygiène de vie
  • Choisir un entourage favorable
  • Se remettre en question si nécessaire
  • Être résilient – ne rien lâcher

 

En résumé

Le développement personnel est la portée de tout le monde. Le choix des méthodes et des approches est tellement varié que chacun peut y trouver son compte et dans n’importe quel domaine.

Que ce soit le sport, la cuisine, la santé, la culture, le business, le bien-être, la finance, la parentalité ou le développement des compétences, on peut appliquer ces principes.

Le développement personnel part du principe que si vous vous occupez de vous pour être meilleur et plus serein vous le serez avec les autres.

Si vous avez de l’estime de vous-même et confiance en vous, vous n’aurez pas besoin d’écraser les autres avec un égo toxique que vous ne maitriserez pas d’ailleurs. Puisque c’est lui qui vous maitrisera. Mais votre malaise intérieur vous le masquera.

De la même manière que le bonheur ne se mesure pas et ne se trouve pas à l’extérieur mais à l’intérieur de vous. Il se construit. Le bonheur c’est le chemin et non la destination.

Comme disait Albert Camus

« Tu ne seras jamais heureux si tu cherches continuellement de quoi est fait le bonheur. Tu ne vivras jamais si tu cherches toujours un sens à la vie. »

En clair, Camus nous dit de vivre et d’expérimenter pour se chercher, se trouver et s’accomplir.

C’est ça le développement personnel.

Et vous ? Vous êtes-vous déjà posé ces questions ? Vous sentez-vous à votre place ? Avez-vous trouvé votre voie ?

N’hésitez pas à me dire en commentaire ce que vous en pensez.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Je suis Luc Levasseur et depuis 20 ans j'ai moi même appris et appliqué ces techniques dans le monde de l'entreprise. Avec les années, j'ai constaté qu'elles avaient contribué à mon propre développement personnel. Au début, je l'ai fait pour des raisons liées à mon travail mais avec l'expérience et la pratique je me suis aperçu que je les appliquais de manière naturelle même dans ma vie personnelle. Avec ces méthodes j'ai développé mon estime de soi, ma confiance en soi et j'ai appris à m'affirmer sereinement.

Voir tous les articles de →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :