Méthode pédagogique DEMONSTRATIVE

Avant-propos

Comment faire faire en utilisant la méthode pédagogique démonstrative ? Avec cette méthode, le formateur construit un parcours pédagogique qui amène l’apprenant à refaire étape par étape ce qu’il apprend en passant de la théorie à la pratique.

Le formateur montre, fait faire et fait reformuler à l’apprenant ce qu’il a appris. C’est le principe e la démonstration par l’expérimentation et la reformulation.

Cette méthode implique la réalisation d’exercices sous forme de TD (travaux dirigé). Le formateur montre l’exercice en le décomposant. Il présente les points clés en détail. Les participants reproduisent l’exercice sous la supervision du formateur. L’exercice peut être réalisé individuellement ou en groupe.

Les participants présentent à leur tour l’exercice et le formateur corrige les imperfections et les incompréhensions.

C’est ce que l’on peut appeler la form-action pour faciliter l’apprentissage

2 – Le rôle du formateur

Avec la méthode démonstrative, le formateur ne se contente pas de dispenser un cours. Il accompagne, et oriente les stagiaires. Il fait sa démonstration en découpant chaque étape. Il laisse le temps aux apprenants de prendre leurs notes. Il s’assure que tout le monde suive le cours au fur et à mesure de son état d’avancement. Il n’hésite pas à poser des questions pour vérifier si c’est le cas. Dans le cas contraire il s’en apercevra au moment de faire réaliser les exercices et perdra beaucoup de temps car il devra reprendre ses explications. Pédagogiquement cela va perturber les stagiaires qui risquent de perdre en concentration et en motivation. Ce type de méthode demande de la part du formateur d’être précis et très attentif au comportement des stagiaires. Il doit faire très attention à leur communication non verbale. Ce feedback est incontournable. Il doit être certain que tout le monde suit et comprend le cours à chaque phase de ses explications.

  • Augmente l’attention des apprenants

Avec cette méthode le formateur augmente le niveau d’attention et de concentration des apprenants.

  • Réduit les risques d’erreurs

La régulation de l’exercice par le formateur réduit l’erreur par les apprenants qui peuvent corriger leurs incompréhensions.

  • Favorise l’autonomie des apprenants

Cette démarche pédagogique favorise l’autonomie des apprenants car plus que de refaire un exercice ils apprennent une méthodologie qui leur permettra de refaire d’autres exercices de manière autonome.

  • Présente une méthodologie

Le formateur montre aux apprenants comment appliquer une méthode de travail pour réaliser un exercice.

  • Favorise les interactions avec les étudiants

Le formateur dynamise son intervention avec des interactions avec les étudiants en posant des questions pour les amener à trouver la solution.

  • Implique l’apprenant

Avec cette approche pédagogique, le stagiaire est impliqué en devenant actif.

  • Amène l’apprenant à présenter ses résultats

La présentation de l’exercice sous forme de reformulation par les apprenants participe à leur apprentissage.

  • Facilite la transition de l’abstrait au concret

Le formateur rend la théorie compréhensible par la pratique et la reproduction.

Cette méthode pédagogique est adaptée pour des groupes restreints. Pour des groupes importants le formateur devra faire faire les exercices en groupes de plusieurs stagiaires. Cela dépendra du temps disponible.

Pendant que les stagiaires feront l’exercice présenté par le formateur, il passera de groupe en groupe ou de stagiaire en stagiaire pour les aider à reproduire l’exercice. On parle bien de travail dirigé. L’objectif n’étant pas de laisser les stagiaires se débrouiller mais bien de les accompagner pour s’assure qu’ils comprennent la problématique.

3 – Le rôle du stagiaire

Avec cette méthode le stagiaire est actif pour reproduire un résultat. Il ne doit pas hésiter à poser des questions s’il n’a pas compris une étape ou une explication du formateur.

  • Le stagiaire devient acteur en reproduisant l’exercice

En reproduisant l’exercice, le stagiaire applique la méthode de résolution de problème.

  • Présentation des résultats

En présentant ses résultats le stagiaire améliore sa compréhension. Il est amené à être structuré et logique dans sa présentation pour à son tour faire comprendre l’exercice.

  • Pose des questions sur la démarche à suivre

Avec cette méthode le stagiaire peut poser des questions pour trouver les solutions. Il y a une interaction avec le formateur.

  • Il développe ses attitudes et compétences sociales

En échangeant avec les autres le stagiaire développe ses aptitudes à communiquer. Il apprend à demander et à s’exprimer.

  • Prise de notes

Pour reproduire l’exercice, l’apprenant est amené à prendre des notes qui favorise la concentration et la mémorisation des informations. En posant des questions il peut compléter ses notes.

4 – Pour quel contexte ?

Cette méthode pédagogique peut difficilement se faire en amphithéâtre. Elle est beaucoup plus adaptée dans des salles qui peuvent accueillir des petits groupes de dix, quinze ou vingt personnes maximums.

A partir du moment ou le TD se fait sous la supervision du formateur il est nécessaire que le formateur ait le temps d’accompagner tout le monde.

Cela dépendra du temps d’intervention du formateur. Le principe de la méthode démonstrative étant de consacrer une grande partie de la séquence pédagogique à la résolution de problème, le formateur doit connaitre la taille du groupe avant son intervention.

Ça lui permettra de définir le nombre d’exercices et le nombre de groupe qu’il devra constituer pour rester dans le timing de la journée de cours et du programme sur lequel il intervient.

Plus le groupe sera réduit, plus il pourra faire faire des exercices et les corriger avec les stagiaires. Plus le groupe est important et il devra en limiter le nombre sans négliger l’atteinte de l’objectif final qui sera la compréhension de l’exercice.

5 – Pour quel public ?

Selon les exercices à réaliser les apprenants devront posséder les prérequis pour intégrer la formation.

Ce point aura été validé avant la formation au risque pour le formateur de ne pas pouvoir atteindre l’objectif pédagogique déterminé au départ.

Cela n’empêche pas de prévoir dans une séquence pédagogique au préalable l’acquisition de ces prérequis. Mais le formateur doit en être informé pour préparer les stagiaires.

Donc peu importe le public, tout dépendra de leur niveau pour aborder le sujet prévu. A partir du moment où ils peuvent assimiler les prérequis avant ou qu’ils les ont déjà. Le tout étant d’être en adéquation entre le profil des stagiaires et l’objectif pédagogique à atteindre.

D’ailleurs, une évaluation peut être réalisée avant d’intégrer une formation pour vérifier si les stagiaires sont assez armés pour suivre un ou plusieurs cours dans le cadre d’un parcours pédagogique qui implique certaines connaissances.

6 – La méthodologie

Quan on parle de méthodologie cela signifie qu’il ne s’agit pas seulement pour le formateur de montrer comment réaliser un exercice mais également de savoir comment préparer l’exercice. C’est une méthode d’organisation dont a besoin le stagiaire.

Dans un énoncé il y a des informations qui permettront la résolution du problème. Mais ces informations doivent être isolées et classées de manière logique pour structurer la ou les réponses. C’est ce que le formateur doit apprendre aux stagiaires.

C’est le travail préparatoire.

C’est ce qui fait que certains élèves échouent aux examens alors que d’autres réussissent. Les premiers n’ont pas de méthode pour faire leur calculs étape par étape par exemple. Ils ne prennent pas de notes de leurs différents calculs. Ils ne structurent pas leur travail. Alors que d’autres appliquent une méthode structurée qui fait qu’à chaque étape suivante ils savent où aller chercher un résultat ou une information car ils l’auront identifiée et classée au préalable.

C’est ce que l’on appelle la méthodologie. Ça prend un peu plus de temps au départ mais au final on en gagne et on avance plus vite.

Donc bien plus que d’apprendre à refaire un exercice le formateur doit faire apprendre une méthode pour que l’apprenant acquière des automatismes pour analyser, décortiquer et structurer une information avant de la traiter.

Le principe est simple. Il suffit de prendre une feuille à côté de ses notes et d’écrire toutes les informations utiles pour la résolution de problème. S’il y a plusieurs calculs à faire il faut les noter de manière claire et dissociée en mettant en surlignant ou en entourant les résultats pour les mettre en évidence. En général ces résultats servent à faire d’autres calculs. S’ils sont visibles et rapidement identifiables on gagne un temps infini.

Ça a l’air évident mais par expérience peu de gens le font. La plupart des élèves qui manquent de temps pour rendre leur copie l’on passé à rechercher des informations cruciales dans les énoncés. Ils passent leur temps à revenir chercher une même information plusieurs fois.

Ceux qui ont noté cette information à côté dès le départ l’auront à disposition pendant tout l’examen. C’est ce qui fait la différence.

Prenons l’exemple d’un maçon. Imaginons qu’il aille chercher chaque outil dans sa camionnette à chaque fois qu’il en a besoin. A la fin de la journée il aura fait plus de pas que de travaille sur son ouvrage. Impensable. Avant chaque chantier, un maçon prépare son matériel et ses outils pour y avoir rapidement accès dès qu’il en a besoin. Pour tout type de travail c’est la même chose.

Qu’il s’agisse de pelle ou de pioche ou de tableau excel ou de carnet pour prendre des notes c’est la même chose.

Le travail préparatoire doit être intégré dans le cours par le formateur pour atteindre l’objectif pédagogique.

En résumé

La méthode démonstrative est particulièrement efficace pour faire intégrer un savoir avec des exercices. L’apprenant s’approprie le savoir en appliquant une méthode qui lui permettra de reproduire d’autres exercices identiques par l’imitation et la répétition. L’objectif étant de rendre autonome le stagiaire en lui livrant les clés de la résolution de problème. Au-delà de son rôle de transmetteur de savoir le formateur accompagne et oriente l’apprenant.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Je suis Luc Levasseur et depuis 20 ans j'ai moi même appris et appliqué ces techniques dans le monde de l'entreprise. Avec les années, j'ai constaté qu'elles avaient contribué à mon propre développement personnel. Au début, je l'ai fait pour des raisons liées à mon travail mais avec l'expérience et la pratique je me suis aperçu que je les appliquais de manière naturelle même dans ma vie personnelle. Avec ces méthodes j'ai développé mon estime de soi, ma confiance en soi et j'ai appris à m'affirmer sereinement.

Voir tous les articles de →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :