Quel Format Choisir Pour ses Formations en Ligne ? [Pédagogie]

Lorsque l’on décide de développer une activité de formation en ligne on s’interroge forcément sur le format des cours que l’on souhaite dispenser.

Même s’il n’y a pas de règles en la matière puisqu’il s’agit de choix pédagogiques mais également techniques.

La première question que l’on se pose est « Quel format choisir pour concevoir ses cours de formation ? »

Quand on parle de format cela concerne la forme du contenu que l’on utilisera.

Est-ce que l’on utilisera essentiellement l’affichage de contenu sous forme de Powerpoint ?

Doit-on se filmer en expliquant le cours comme le ferai un formateur en présentiel ?

Ou alors, faut-il faire un mixe des deux ?

C’est ce que nous allons voir dans cet article.

 

Quels sont les différents formats de formation en ligne ?

Il y a plusieurs options pour présenter ses formations de la plus simple à la plus complexe.

Evidemment, elles ne demandent pas les mêmes niveaux de compétences et par conséquent ne produisent pas les mêmes impactes sur l’aspect pédagogique.

 

Les différents formats de cours de formation

Au delà du choix pédagogiques il s’agit aussi de maitrise technique des outils.

Le format de cours Powerpoint enregistré en vidéo

Ce format de cours est très répandu car Powerpoint est un outil particulièrement adapté pour présenter des formations.

Il n’en reste pas moins qu’il est nécessaire d’enregistrer en voix off le commentaire de chaque diapositive.

Ça demande donc un certain entrainement et certains outils pour synchroniser ce qui s’affiche sur les slides et la voix off.

Voici la liste des compétences et outils pour ce format

  • Construction pédagogique
  • Rédaction de cours avec Powerpoint
  • Enregistrer sa voix (maitrise du son)
  • Maitrise d’un outil de capture d’écran
  • Montage vidéo
  • Savoir intégrer un cours sur une plateforme

 

Utiliser les documents pdf

On peut tout à fait utiliser un document pdf pour présenter un cours même si ça n’a pas le design sympa de Powerpoint.

Ce format de cours est peu répandu et surtout utilisé pour projeter des documents annexes à un cours.

Voici la liste des compétences et outils pour ce format

  • Construction pédagogique
  • Rédaction de cours
  • Enregistrer sa voix (maitrise du son)
  • Maitrise d’un outil de capture d’écran
  • Montage vidéo
  • Savoir intégrer un cours sur une plateforme

 

Le cours en se filmant

Exemples avec fond vert

Autre exemple

 

C’est le format le plus simple à mettre place si vous êtes à l’aise en vous filmant et en parlant.

Néanmoins ce format implique une certaine facilité à s’exprimer et demande une communication verbale et non verbale fluide.

Contrairement aux apparences cette forme de cours n’est pas si simple que cela à mettre en place.

Elle demande aussi beaucoup de préparation et un montage vidéo assez important.

Voici la liste des compétences et outils pour ce format

  • Construction pédagogique
  • Rédaction du script de la vidéo
  • Se filmer
  • Savoir utiliser une caméra ou un téléphone pour se filmer
  • Maitriser le son
  • Montage vidéo
  • Savoir utiliser un fond vert
  • Savoir utiliser l’éclairage
  • Savoir intégrer un cours sur une plateforme

 

L’enregistrement vidéo avec un mixe des deux – Se filmer et afficher des informations

Pour faire ce type de cours il est nécessaire de préparer un storyboard pour caler les séquences ou vous filmez et les séquences où vous intégrez les informations pour appuyer votre discours.

Exemple :

Préparez-vous du document avec des cases numérotées dans lesquelles vous inscrivez le nom des mini vidéos que vous avez préparé.

Scène 1 : une vidéo dans laquelle vous introduisez le chapitre 1 de votre cours

Scène 2 : une vidéo du chapitre 1

Etc…

Cela nécessite beaucoup de préparation et de travail de montage. D’ailleurs Brian Dean ne publie qu’une vidéo par mois.

Cela reste cependant le format le plus interactif et le plus dynamique.

Voici la liste des compétences et outils pour ce format

  • Construction pédagogique
  • Rédaction du script de la vidéo
  • Préparer ses supports pédagogiques (documents)
  • Se filmer
  • Savoir utiliser une caméra ou un téléphone pour se filmer
  • Maitriser le son
  • Montage vidéo
  • Savoir utiliser un fond vert
  • Savoir utiliser l’éclairage
  • Savoir intégrer un cours sur une plateforme

 

Présentation avec une tablette

Dans cet exemple Jean Rivière utilise la tablette en écran partagé.

Cet outil peut aussi être utilisé en plein écran. En apparence simple, l’utilisation d’une tablette demande quand même une certaine maitrise et n’exonère pas d’avoir une construction pédagogique fiable.

Voici la liste des compétences et outils pour ce format

  • Construction pédagogique
  • Rédaction du script de la vidéo
  • Savoir utiliser une tablette
  • Se filmer
  • Savoir utiliser une caméra ou un téléphone pour se filmer
  • Maitriser le son
  • Montage vidéo
  • Savoir utiliser un fond vert
  • Savoir utiliser l’éclairage
  • Savoir intégrer un cours sur une plateforme

 

Faire une présentation sous forme de webinar

Le webinar consiste à faire un live en ligne seul ou avec plusieurs personnes en se filmant et en affichant éventuellement des informations sous forme de diapositives.

Voici la liste des compétences et outils pour ce format

  • Construction pédagogique
  • Rédaction du script de la vidéo
  • Savoir utiliser les outils comme Zoom ou Jam
  • Se filmer
  • Savoir utiliser une webcam ou un téléphone pour se filmer
  • Maitriser le son
  • Montage vidéo pour les replays
  • Savoir utiliser l’éclairage
  • Savoir intégrer un cours sur une plateforme

 

Un cours sous forme de podcast audio

Le podcast audio consiste à faire une vidéo sans se filmer mais seulement avec une voix off et éventuellement des informations qui s’affichent.

Voici la liste des compétences et outils pour ce format

  • Construction pédagogique
  • Rédaction du script de la vidéo
  • Savoir utiliser les outils comme Camtasia
  • Maitriser le son
  • Montage vidéo pour les replays
  • Savoir intégrer un cours sur une plateforme

 

Quels sont les différents outils pour concevoir ses cours ?

Tous ces outils sont incontournables mais il y en a un qu’il ne faut surtout pas négliger. Le son.

Vous pouvez avoir une image avec une qualité moyenne et ça passera si votre son est bon.

  • PC
  • Tablette (avec stylet)
  • Powerpoint
  • Pdf – word
  • Camtasia
  • Camera – Webcam – Téléphone
  • Micro
  • Eclairage
  • Fond vert

 

Comment faire ses choix pédagogiques ?

Quels que soient vos choix de format de cours ils correspondront à l’attente de certains profils et pas d’autres.

Dans tous les cas il est intéressant de connaitre les critères qui permettent de mieux retenir une information.

C’est ce que l’on appelle les profils VAK

V pour Visuel

A pour Auditif

K pour kinesthésique

 

Si vous réunissez ces trois critères dans vos cours vous aurez plus de chance de contenter tout le monde sur le plan pédagogique.

Chaque profil utilise un canal principal de perception et les deux autres comme canaux secondaires pour apprendre.

Le canal principal est sa perception sensorielle dominante.

L’utilisation de nos canaux sensoriels ont un impact direct sur la mémoire

Chaque individu possède trois mémoires.

  • Une mémoire visuelle très puissante
  • Une mémoire auditive
  • Une mémoire motrice

 

Selon le support qui transmet la connaissance ou l’information on sera donc plus ou moins sensible à leur mémorisation.

Donc en fonction de votre profil vous serez plus sensibles à certains supports de cours qu’ils soient visuels, auditifs ou kinesthésiques avec des exercices pratiques à réaliser.

Il faut savoir que les trois profils de personnes se répartissent de la manière suivante.

  • 60% des personnes sont visuels
  • 35% des personnes sont auditifs
  • 5% des personnes sont kinesthésiques

Comment fonctionne le canal sensoriel ?

Votre canal sensoriel dominant récupère dans votre mémoire un souvenir ou une information pour en restituer une représentation.

Quel est votre canal de communication dominant ?

Le canal de communication, c’est être auditif, visuel ou kinesthésique.

  • Description des différents canaux

Visuel : le profil visuel enregistre plus facilement ce qu’il voit que ce soit du texte, des schémas ou des images.

Auditif : le profil auditif a plus de facilité à enregistrer ce qu’il entend. Il sera plus attentif à ce que dit un formateur plutôt qu’à ce qu’il affiche sur son support de cours.

Il utilisera aisément un podcast audio pour apprendre un cours.

Kinesthésique : le profil kinesthésique a besoin de reproduire ce qu’il apprend pour le mémoriser.

Il sera demandeur d’exercices pratiques même avec des cours en ligne.

  • La prise de notes selon le profil

Chaque profil, aura une méthode différente pour prendre des notes.

Le visuel :

Il utilisera les codes couleurs pour s’y retrouver dans la structure de ses notes.

Il surlignera des mots clés pour se créer des repères.

Il procèdera de la même manière avec les titres et sous titres.

Le visuel n’hésitera pas à reproduire des schémas pour mieux mémoriser le cours.

En revanche comme il a besoin de visualiser le cours en permanence il prendra moins de notes que l’auditif.

Ses notes sont facilement lisibles par une autre personne.

L’auditif :

Comme il enregistre plus facilement ce qu’il entend, le profil auditif pourra prendre beaucoup de notes car il n’éprouve pas le besoin de regarder le support de cours en continu.

Il notera essentiellement les titres et sous titres pour structurer ses notes au détriment du reste des informations sur les diapositives.

Le nombre important d’informations qu’il aura noté l’obligera à les reprendre pour les remettre au propre.

Le kinesthésique :

Ce profil aura des difficultés à structurer ses prises de note pendant le cours et aura un gros travail de mise au propre par la suite.

Les niveaux de mémorisation

Il y a plusieurs niveaux de mémorisation des informations selon le canal que l’on utilise en fonction de notre profil.

Mémorisation avec la lecture

Nous retenons 10% de ce que nous lisons.

La lecture est un des moyens incontournables pour l’apprentissage même s’il ne représente qu’un faible pourcentage d’enregistrement des informations lues.

En revanche, la lecture permet d’améliorer son orthographe et sa capacité rédactionnelle.

Par mimétisme inconscient, la lecture nous aide à mieux développer une idée quelque soit le type de livre.

Mémorisation avec l’écoute

Nous mémorisons 20% de ce que nous entendons.

L’écoute permet de mieux enregistrer une information que de la lire.

Mémorisation par la vision

Nous enregistrons 30% de ce que nous voyons.

Qu’il s’agisse d’images ou de texte nous retenons plus facilement en visualisant.

Notre cerveau aime les représentations.

Mémorisation avec la lecture, l’écoute et la vision

La conjugaison de ces trois critères nous permet de retenir 50% d’une information.

En associant ces trois actions nous optimisons notre capacité à mémoriser.

Mémorisation grâce à la diction

Nous retenons 80% de ce que nous disons.

C’est le principe de la mémorisation à voix haute comme pour apprendre une récitation.

Mémorisation par la mise en pratique

Nous retenons 90% de ce que nous reproduisons.

C’est apprendre en faisant.

Quelle méthode utiliser pour concevoir ses formations ?

Le format de vos formations en ligne sera obligatoirement influencé par plusieurs critères car il ne suffit pas d’avoir des connaissances à transmettre.

Il est nécessaire de posséder plusieurs compétences et de savoir les mettre en musique avec une démarche pédagogique efficace.

Les critères de choix d’une méthode

La maitrise technique

La maitrise des outils et logiciels vous donnera une plus grande souplesse dans le choix des méthodes.

Plus votre maitrise technique sera élevée et plus vous pourrez proposer des supports pédagogiques attirants.

Le temps

Même avec une très bonne maitrise technique des outils il vous faudra plus de temps pour faire de très bons supports.

Evidemment avec l’expérience vous mettrez moins de temps pour faire vos cours.

Plus vous en ferez et plus vous irez vite pour leur conception.

L’aisance de prise de parole

La prise de parole en public est un exercice qui demande du travail et s’apprend.

Mais filmer sa prise de parole est un autre exercice car il demande d’accepter son image et de corriger les défauts que l’on ne voit pas en présentiel.

Les compétences en pédagogie

Pour concevoir un cours digne de ce nom il ne suffit pas de se filmer et savoir parler.

Il est nécessaire d’avoir un discours structuré et intelligible.

Les qualités rédactionnelles

Rédiger un cours implique certaines qualités rédactionnelles.

Cela dit, il faut bien commencer un jour et le plus important est de se lancer même si ce n’est pas parfait au début.

C’est justement en faisant que l’on apprend au fur et à mesure.

Il vaut mieux imparfait et fait que pas fait du tout.

Quelle durée pour les séquences pédagogiques ?

En cours présentiel on sait que l’attention des stagiaires commence à décliner au bout de trente à quarante minutes.

Pour des cours en ligne c’est la même chose sauf que le stagiaire peut arrêter la vidéo et la reprendre plus tard.

Il n’en reste pas moins qu’il doit aussi se reconcentrer à la reprise du cours.

L’idéal étant de faire des séquences courtes pour garder l’attention du stagiaire jusqu’au bout.

Pour un cours d’une heure il peut être judicieux de le découper en quatre cours d’un quart d’heure si c’est cohérent.

Si votre cours fait quarante minutes, découpez le en deux fois vingt minutes.

Surtout s’il y a des exercices.

Faut-il intégrer une évaluation ?

L’évaluation fait partie intégrante de la démarche pédagogique.

Elle peut avoir plusieurs objectifs.

  • Délivrance d’un certificat ou diplôme
  • Valider l’acquisition des connaissances
  • Outil de révision

Même si une évaluation aboutit à une note elle n’est pas faite forcément pour sanctionner.

Elle permet d’évaluer justement si le stagiaire a retenu le contenu d’un cours pour savoir s’il est prêt pour aller plus loin.

Les évaluations se présentent sous différentes formes et ont toute une fonction bien particulière selon la méthode pédagogique utilisée et l’objectif à atteindre à l’issue de la séance de formation.

  • L’évaluation prédictive
  • L’évaluation formative
  • Le résumé
  • Présentation orale
  • Le QCM (Questionnaire à choix multiple)
  • La carte mentale (Mind mapping)
  • Création d’un test
  • L’évaluation sommative

Je vous invite à lire l’article sur le sujet.

Comment diffuser ses formations ?

Une fois que vous avez conçu votre ou vos cours vous devrez les publier au sens propre et au sens figuré.

Il faudra les publier au format vidéo que vous implémenterez sur une plateforme de formation que l’on appelle aussi LMS (Learning Management System).

Plusieurs choix s’offrent à vous. J’en ai listé quelques-uns.

Outil à paramétrer

WordPress

WordPress permet de créer un site particulièrement adapté pour les blogs.

Vous pourrez y publier du contenu sous forme d’articles, de vidéos et de podcasts.

Vous pourrez y héberger vos formations mais en y incluant plusieurs logiciels pour gérer les inscriptions, les envois d’emails et les systèmes de paiement.

Cette solution demande une maitrise technique importante sans parler du suivi technique, pédagogique et commercial.

Vous devrez faire tous les paramétrages. Ça fonctionne mais c’est extrêmement chronophage.

Outil clé en main

  • Podia
  • 360Learning
  • Learnybox
  • Système.io
  • LearnDash
  • Kajabi
  • Udemy

Ces outils proposent plusieurs options payantes avec des formules clés en main.

C’est un investissement mais au moins tout est automatisé même s’il faut quand même se familiariser avec leurs configurations respectives. C’est normal.

En règle générale, vous n’avez qu’à créer votre compte et à faire quelques paramétrages pas très compliqués pour implémenter vos formations.

Avant de vous engager dans l’une ou l’autre, il faut s’assurer que ces plateformes gèrent les inscriptions et les systèmes de paiement avec l’envoi des emails.

En résumé

Le format de ses formations en ligne n’est pas seulement un choix pédagogique puisqu’il implique surtout une ou plusieurs compétences à maitriser pour les concevoir.

La maitrise techniques de certains outils va donc obligatoirement conditionner vos pour concevoir vos cours.

Et au delà du facteur technique il y aura également votre aptitude à vous exprimer face caméra. Même si vous êtes par ailleurs formateur ou avez l’habitude de prendre la parole en public, l’exercice qui consiste à se filmer est complètement différent.

Ce qui peut passer inaperçu en présentiel sera flagrant en vous filmant. Vous devrez travailler votre communication verbale et non verbale.

On voit bien que l’évolution du métier de formateur présentiel vers le métier de formateur en ligne est beaucoup plus complexe qu’il n’y parait.

Si la numérisation des formations a complètement bouleversé ce métier il n’en reste pas moins passionnant en ouvrant de nouvelles perspectives autrefois inatteignables.

Partager l'article

Je suis Luc Levasseur. Depuis 20 ans dans la formation et dans le e-learning depuis 2013 je suis libre géographiquement. A travers ce blog je vous explique comment je suis passé de formateur présentiel à formateur à distance

Voir tous les articles de →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :