Créer un Cours en Partant de Zéro en 4 Etapes

Dans cet article nous allons voir comment créer un cours en partant de zéro étape par étape sans connaitre le sujet.

Pour le sujet j’ai pris comme exemple le chocolat, un thème qui parle à tout le monde.

Mais l’idée est de montrer comment appliquer une méthodologie pour créer un cours, le sujet étant secondaire.

C’est un sujet que je ne connais pas particulièrement. C’est en faisant les recherches que je vais le découvrir

1 – Définir la fiche pédagogique du cours

Dans une fiche pédagogique il faut définir le public visé, les prérequis, le titre du sujet, l’objectif pédagogique et le programme.

Public visé

« Ce sujet s’adresse aux personnes n’ayant aucune connaissance sur le sujet ».

En précisant qui est concerné par le cours on annonce par défaut le niveau du cours.

Si on s’adresse à des débutants le contenu du cours devra être en adéquation avec leur niveau.

De la même manière si on s’adresse à des personnes qui ont un niveau d’expert, le niveau du cours devra être très élevé.

En annonçant qui est concerné par ce cours on filtre les participants. Seuls ceux qui se sentiront concernés y assisteront et à l’inverse ceux qui attendent un niveau plus élevé ne s’attarderont pas et iront dans un autre cours.

Prérequis

« Aucun »

Le prérequis c’est le niveau à avoir pour intégrer une formation. Certaines formations impliquent de posséder certaines connaissances ou compétences afin que les stagiaires soient capables de suivre les cours sans difficultés.

D’où l’importance d’être cohérent entre le public visé et le niveau de la formation.

Sujet

« Le chocolat »

L’idée étant de prendre un sujet qui parle à tout le monde sans en connaitre le détail pour l’exercice.

Une fois le sujet choisit, il sera abordé en fonction d’un objectif pédagogique précis.

Il ne faut pas confondre le sujet et l’objectif pédagogique.

Un sujet peut être abordé avec différents objectifs pédagogiques.

Exemple :

  • Cours 1 : Le chocolat

Objectif pédagogique 1 : Connaitre les différentes catégories de chocolat

  • Cours 2 : Le chocolat

Objectif pédagogique 2 : Connaitre les différentes qualités de chocolat

Le contenu des cours 1 et 2 sera complètement différent même s’il peut y avoir un tronc commun en introduction.

Il faut donc bien faire la distinction entre le titre d’un cours et l’objectif final à atteindre par les stagiaires.

C’est ce dernier qui va conditionner la construction pédagogique du cours.

Selon l’objectif, une formation devra être abordée de manière théorique ou pratique ou les deux.

Objectif pédagogique

Pour cet exercice j’ai choisi l’objectif pédagogique suivant :

« Connaitre les catégories de chocolat »

Avec cet objectif nous allons voir quelles sont les différentes catégories et non les différentes qualités. Je préfère le préciser pour éviter toute confusion.

Les trois principales catégories de chocolats étant le chocolat noir, le chocolat au lait et le chocolat blanc.

A l’issue de cette présentation vous connaitrez la différence entre ces trois catégories.

Vous connaitrez l’origine du chocolat et leurs caractéristiques.

Programme

Pour introduire le sujet il me semble judicieux d’aborder l’origine du chocolat avec ses caractéristiques et son processus de transformation pour connaitre les fondamentaux avant de décrire les catégories.

Le programme reprend donc les sujets suivants :

  • Origine du chocolat
  • Caractéristiques
  • Processus de transformation
  • Le chocolat noir
  • Le chocolat au lait
  • Le chocolat blanc

Evaluation

Dans cet exercice il n’y a pas d’évaluation.

« Aucune »

En revanche s’il y en a une qui est prévue il est nécessaire de l’annoncer en précisant les modalités.

Exemple : Test QCM, Examen oral, écrit, Présentation orale, etc…

Présentation de l’évaluation

Comme pour les objectifs, les modalités d’évaluation doivent être expliquées aux stagiaires dans le détail.

Le formateur doit expliquer comment se déroule l’évaluation, combien de temps elle dure, quel est le barème de notation et quand les résultats seront disponibles.

Le formateur doit expliquer quel est l’objectif de l’évaluation, s’il s’agit d’une simple autoévaluation, d’une validation pour obtenir une attestation ou un certificat par exemple.

Il ne faut pas négliger cette présentation et explication car l’évaluation peut être ressentie comme stressante par les stagiaires. Il est donc important de lever les potentielles angoisses et de mettre en évidence s’il y a des enjeux ou pas avec cette évaluation.

2 – Préparer le support de cours Powerpoint

On va ouvrir un nouveau document Powerpoint et préparer la structure du support en reprenant les items suivants :

  • Titre du sujet
  • Public visé
  • Prérequis
  • Objectif pédagogique
  • Programme
  • Evaluation

Titre du sujet

 

 

 

 

 

 

Le titre présente le thème mais ne précise pas sous quel angle il sera abordé.

Il peut y avoir plusieurs façons de traiter un sujet et c’est ce qui doit être précisé dans l’objectif pédagogique.

D’ailleurs, l’illustration joue un rôle important si vous en utilisez une.

Sur ce slide on voit bien une image qui représente les catégories de chocolat. Ça nous donne un indice sur la manière dont va être abordé le sujet.

SI j’utilise une illustration avec une carte mondiale sur la culture du cacao on s’attend plus à avoir une présentation sur la production, la commercialisation et la consommation de chocolat.

L’illustration doit être en adéquation avec l’objectif pédagogique pour éviter toute confusion auprès de l’auditoire.

A la limite cette deuxième image pourrait servir de sommaire interactif pour développer un cours complet.

Ce type de présentation est réservé à des formateurs expérimentés.

Public visé – prérequis

Dans cet exemple il n’y a pas de prérequis mais il est quand même nécessaire de le formaliser pour éviter de susciter le doute.

Si en prérequis il est demandé un bac+12 en chocolat vous annoncez que le niveau va être élevé et que seules les personnes ayant ce niveau de connaissances peuvent intégrer la formation.

Forcément, là aussi, il doit y avoir une correspondance entre le public visé et le prérequis.

Si le public visé est « ingénieur en chocolat », le prérequis doit être bac +12 en chocolat.

L’Objectif pédagogique

C’est ce que les personnes qui assisteront au cours devront avoir appris à l’issue de la formation.

Dans cet exemple il s’agit des catégories de chocolat, à savoir, le chocolat noir, au lait et blanc.

On parle bien de catégories et non de qualité de chocolat qui serait l’objet d’une autre approche du sujet.

D’où l’intérêt d’être précis dans la formalisation d’un objectif qui inspirera aussi le contenu du programme.

Le programme

Pour rédiger le programme la méthode est simple. Il suffit de lister les catégories annoncées dans l’objectif.

Ici, on va donc reprendre les trois catégories principales

  • Chocolat noir
  • Chocolat au lait
  • Chocolat blanc

Puis pour éviter de rentrer dans le sujet directement sans explication on va y intégrer le contexte avec l’origine, les caractéristiques et le processus de transformation.

De cette manière on part du général pour aller au plus précis avec donc une vision globale du sujet et une présentation plus détaillée.

Quant au format du cours il peut se présenter sous forme de chapitres

Ou en trois parties comme ci-dessous

Ou en trois cours différents

L’évaluation

Il est important de préciser s’il y a une évaluation à l’issue de la formation.

Comme pour les objectifs, l’évaluation doit être annoncée, présentée et expliquée.

Une évaluation peut générer du stress et de l’anxiété chez un stagiaire.

Le rôle du formateur est donc de la dédramatiser en expliquant ses modalités avec la durée, sa forme et son enjeu car cela permet au stagiaire d’en mesurer l’importance.

En prenant connaissance de l’évaluation le stagiaire va se mettre dans certaines dispositions pour prendre ses notes et gérer sa concentration en fonction du niveau de l’enjeu.

3 – Préparer sa liste de ressources pédagogiques

Pour se documenter on va aller sur internet car il y a beaucoup d’informations disponibles.

On peut aussi utiliser des livres ou études comme ressources pédagogiques.

Pour s’organiser on va tout simplement ouvrir un document Word dans lequel on va enregistrer les sources (liens des sites internet) utilisés pour rédiger notre support.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Chocolat#Histoire

https://www.castelanne.com/

https://www.planetechocolat.com/fr/prestablog-il-y-a-trois-types-de-chocolat-mais-quelle-est-la-difference-lors-de-la-fabrica-n13/default

https://www.chococlic.com/Quels-sont-les-differents-types-de-chocolat_a2484.html

https://www.atelierduchocolat.fr/fr/actualites/17-les-differents-types-de-chocolat

https://feveochocolat.fr/les-differents-types-de-chocolat/

http://www.delicesdinities.fr/conseils-conso/differents-types-de-chocolat/

Cette source est particulièrement fiable car il s’agit du site Légifrance qui regroupe tous les codes de droit, les lois et les décrets.

https://www.legifrance.gouv.fr/loda/article_lc/LEGIARTI000006586595/1976-07-25/

4 – Développement du cours

Maintenant que l’on a trouvé les informations et connaissances que l’on a étudié et enregistré dans nos dossiers, on va pouvoir commencer à alimenter le cours, chapitre par chapitre.

Dans cet exemple il s’agit de vous montrer une méthode et non de développer un cours complet.

1 – Les origines du chocolat

Dans ce chapitre sur les origines du chocolat on va donc retrouver l’information sur les origines géographiques et historiques du chocolat.

Evidemment, selon le niveau souhaité le nombre de diapositives sera plus ou moins important.

2 – Les caractéristiques du chocolat

Pour les caractéristiques on va reprendre tout naturellement tout ce qui constitue une cabosse de cacao avec les différents éléments et matières.

Ce chapitre est un descriptif complet du fruit qu’est la cabosse de cacao.

3 – Processus de transformation

Pour comprendre comment on en arrive à obtenir le produit final du chocolat il est intéressant de connaitre et comprendre l’ensemble du processus de la récolte à la transformation.

4 – Le chocolat noir

Avec ce chapitre on rentre dans le vif du sujet avec la première catégorie qu’est le chocolat noir.

Dans le support de cours on va présenter les quantités minimales de matières qui sont exigées pour considérer que c’est réellement du chocolat noir comme le détermine la réglementation.

https://www.legifrance.gouv.fr/loda/article_lc/LEGIARTI000006586595/1976-07-25/

Le détail du décret énumère les quantités à respecter pour pouvoir utiliser le terme de chocolat noir.

5 – Le chocolat au lait

On reprend le même principe que pour le chapitre chocolat noir.

6 – Le chocolat blanc

On reprend le même principe que pour le chapitre chocolat noir.

 

Pour conclure

La conclusion résume l’introduction et le développement

Préparation d’un cours

Il n’y a pas de règles gravées dans le marbre pour la création d’un support de cours mais il y a trois étapes incontournables.

  • Recherche et assimilation
  • Préparation du support
  • Rédaction

Recherches et assimilation des informations et connaissances

La partie recherche et assimilation des informations et connaissances est la plus importante.

C’est celle qui prend le plus de temps pour trouver les ressources pédagogiques et les apprendre.

Il faut lire des livres, des articles, des études et autres documents pour prendre des notes préparatoires pour la rédaction du cours.

Il ne suffit pas de se documenter, il faut faire du tri en fonction de l’objectif du cours.

C’est un énorme travail de fond qui peut prendre plusieurs jours, semaines ou mois selon la durée de votre intervention.

Préparation du support de cours

Ensuite il y a la préparation du support de cours avec le plan et la mise en forme (choix de la police, taille par titre, chapitre et sous chapitre).

Il faut préparer la structure du cours avec ses titres, chapitres et sous chapitres pour constituer un plan structuré.

Si on utilise des illustrations (images, photos, dessins, schémas ou autres, il faudra se constituer une banque d’illustrations classées et triées par thème.

Quant au support, il y a deux approches. Soit on prépare des masques de diapositives (Powerpoint), soit on les fait directement en dupliquant les diapositives qui nous intéressent.

Masque de diapositive

Avec cette option on définit l’arrière-plan des diapositives.

Il faut aller dans « Affichage » puis sélectionner « Masque des diapositives ».

Il suffira de sélectionner l’arrière-plan souhaité à chaque diapositive créée dès que l’on commencera à alimenter le support de cours.

Dupliquer les diapositives

C’est l’option la plus simple qui consiste à dupliquer une diapositive pour avoir la même structure. Il suffit juste de modifier le contenu pour créer la nouvelle diapositive.

Ensuite de se positionner sur la diapositive que l’on souhaite dupliquer puis faire clic droit et sélectionner « Dupliquer la diapositive ».

Rédaction du contenu

Cette partie est la plus importante après les recherches des ressources pédagogiques.

Elle comprendra obligatoirement plusieurs versions avec des correctifs et des améliorations.

Le plus difficile étant de se lancer avec une première version car il vaut mieux fait que parfait dans un tiroir.

On est toujours tenté d’améliorer le support et de repousser l’échéance pour l’utiliser.

Le principal est de maitriser le sujet car souvent les stagiaires ne voient même pas l’imperfection que seul vous voyez. C’est normal puisque vous avez fait le support.

L’essentiel est de bien rester calé sur l’objectif pédagogique du cours pour éviter le hors sujet.

En résumé

La rédaction d’un cours ne s’improvise pas. Cela demande beaucoup de travail mais surtout de la méthode et de l’organisation.

Il est clair que plus on a de l’expérience et plus on va vite surtout si l’on maitrise de plus en plus le même sujet.

En revanche pour des sujets nouveaux il y a un temps qui reste incompressible pour la recherche et apprendre de nouvelles connaissances.

Partager l'article

Je suis Luc Levasseur. Depuis 20 ans dans la formation et dans le e-learning depuis 2013 je suis libre géographiquement. A travers ce blog je vous explique comment je suis passé de formateur présentiel à formateur à distance

Voir tous les articles de →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :