Ennéagramme – type 2 – L’Altruiste

Eléments constitutifs d’un Ennéatype

·     La construction de la personnalité

Comment se construit chaque type de l’Ennéagramme

·     Forme d’intelligence – Centre préféré

Le concept de l’Ennéagramme part du principe que chaque être humain possède trois types d’intelligence qui se nomme le centre. Chaque type de l’ennéagramme en utilise un centre principal. Il peut être instinctif, émotionnel ou mental.

·     Orientation – Apporter au monde

Selon le profil de la personne, le centre préféré agit soit vers l’intérieur, vers l’extérieur ou entre l’intérieur et l’extérieur. Chaque Ennéatype (profil) favorise une de ces trois directions d’utilisation de son centre préféré

·     Compulsion

La compulsion est ce qu’un Ennéatype va chercher à éviter

·     Passion

La passion d’un Ennéatype est son travers négatif principal

·     Vertu

La vertu d’un Ennéatype est son orientation positive

·     Peur

La peur d’un Ennéatype est de ne pas maitriser sa compulsion et de basculer vers sa passion.

·     Ses ailes

Chaque Ennéatype à un profil principal mais peut utiliser deux autres types ou pas selon sa personnalité. C’est ce qu’on appelle « Les Ailes ».

·     Sens d’intégration

C’est le côté positif d’un type lorsqu’il maitrise sa compulsion. Dans cette situation il utilise également le côté positif d’un autre type.

·     Sens de désintégration

C’est le côté négatif d’un type lorsqu’il ne maitre pas sa compulsion. Dans cette situation il utilise également le côté négatif d’un autre type.

·     Axes d’amélioration

Ce sont les points sur lesquels le type peut agir pour mieux maitriser ses compulsions et s’améliorer.

Caractéristiques de l’Altruiste

·     La construction de la personnalité

Les altruistes se construisent en apportant aux autres. Ils ont cette capacité de détecter leurs besoins.

Ils ont de l’empathie et font preuve d’écoute, c’est un comportement naturel chez eux. Ils sont attirés par les activités qui apportent de la valeur à leur prochain.

Attentionnés et prévenants, les altruistes mettent les autres en valeur et n’hésitent pas à être même flatteur. Ce qui parfois peut sembler « Too Much » pour leurs interlocuteurs.

Car ils n’attendent rien en retour. C’est d’ailleurs une de leurs caractéristique. S’ils identifient très bien le besoin des autres ils ont tendance à s’oublier et ne pas identifier leurs propres besoins.

Ils ont un niveau de compétences sociales très élevé. Ils n’ont aucune difficulté à créer du lien et à communiquer.

L’altruiste préfère s’occuper des autres que de lui-même. Il se donne pour mission de tirer les gens vers le haut en leur apportant du bien-être.

·     Forme d’intelligence – Centre préféré

Chaque type d’ennéagramme a un centre préféré. Il est soit instinctif, émotionnel ou mental. Il est orienté soit vers l’intérieur, l’extérieur ou les deux selon les types.

Pour le type 2 il est émotionnel.

Le type 2 utilise le centre émotionnel orienté vers l’extérieur. C’est-à-dire qu’il agit pour apporter aux autres.

Il met en évidence les qualités des gens qu’il côtoie.

Le centre émotionnel agit sur nos désirs, besoins et à ceux des autres. Il est centré sur les relations interpersonnelles. Dans l’instant présent, il ne s’inscrit pas dans le futur et ne prend pas en référence le passé.

·     Orientation – Apporter au monde

Le type 2 est dans l’affectif. Toutes ses actions se mettent en place dans le but de rendre service et d’accompagner en mettant en lumière les points positifs des autres.

Il assume complètement cette image de quelqu’un de dévoué.

Amour

Le type 2 est attentionné, chaleureux et bienveillant. Il aime son prochain.

Aide

Sa vocation est d’aider autrui. Il s’exprime à travers ses actions d’entraide.

·     Compulsion

La compulsion d’évitement de l’altruiste est l’orgueil car il ne veut pas reconnaitre qu’il a aussi des besoins. Paradoxalement s’il s’évertue à assister les autres, il n’aime pas que l’on s’occupe de lui.

·     Passion

L’orgueil est l’émotion principale vécue par un type 2 quand il est dans son ego, sous l’emprise de sa compulsion

·     Vertu

L’humilité est l’émotion principale vécue par un type 2 quand il maîtrise sa compulsion et est dans son essence.

L’humilité est l’émotion principale du type 2 quand il maitrise sa compulsion, l’orgueil.

·     Peur

Quelles que soient ses relations, amicale, professionnelle ou amoureuse, le type 2 à toujours peur de ne pas être aimé et apprécié à sa juste valeur.

Même s’il n’attend rien en retour de ce qu’il apporte aux autres il n’en n’est pas moins reconnaissant lorsqu’on lui manifeste un retour positif.

Il peut être manipulateur et séducteur pour obtenir ce feedback flatteur. Dans le cas contraire il peut devenir très contrarié voire colérique surtout s’il sent que son aide est mal accueillie par les bénéficiaires.

Car n’oublions pas que le type 2 évolue en aidant les autres. Quand il est confronté à des profils autonomes qui ne sont pas forcément demandeur, il peut se sentir rejeté.

·     Ses ailes

On appelle « ailes » les types voisins qui ont de l’influence sur le type de base.

Type 1 – Le perfectionniste

En utilisant leur aile du type 1, le type 2 se révèle être plus critique et affirmé. Il adoptera aussi une position plus sur la réserve et une approche morale des choses en relation avec ses idéaux.

Type 3 – Le battant

En utilisant leur aile du type 3, le type 2 endosse un caractère plus extraverti, ambitieux. Il adopte le côté compétiteur du battant.

·     Sens d’intégration

Le sens d’intégration ce sont les qualités d’un autre type qu’il utilise lorsqu’il évolue.

Type 4 – Le romantique

Dans ses meilleures dispositions quand il gère bien ses compulsions, le type 2 penche vers sa vertu qu’est l’humilité.

Il actionne toutes les qualités qui le caractérise, l’empathie, la gentillesse, la bienveillance, la générosité et l’attention.

Dans cette situation il a des retours positifs et est comblé. Il se réalise pleinement selon ses souhaits et désirs.

Il utilise les qualités comportementales du type 4. Il prend conscience de ses propres besoins, met de côté son orgueil et devient plus créatif.

·     Sens de désintégration

Le sens de désintégration ce sont les défauts d’un autre type qu’il utilise lorsqu’il régresse.

Type 8 – Le protecteur

A l’inverse, le type 2, lorsqu’il est déstabilisé et est dominé par sa compulsion, l’orgueil, il penche vers les côtés négatifs du type 8 (Protecteur).

Il aura tendance à se dévaloriser ce qui va entrainer une baisse d’estime de soi. Il aura des difficultés à dire non au risque de dépendre des autres.

En conséquence il déclenche les aspects négatifs du 8 en étant agressif, menaçant et offensant. Il peut devenir revanchard en se rebellant et désignant ses cibles.

  • Axes d’amélioration

Ce qui bloque souvent les type 2 dans ses comportements c’est le sentiment de ne pas être reconnu pour ses actions de générosité.

  • L’orgueil

Pour ne pas ou moins déclencher son orgueil l’altruiste a tout intérêt à penser un peu plus à lui pour combler ses propres besoins.

Donc le maitre mot pour lui sera « S’occuper de moi ». Ce qui n’est pas en opposition avec le fait de s’occuper des autres. Il sera moins frustré et évitera de pencher vers les côtés négatifs du 8.

Il se sentira mieux et acceptera plus aisément l’absence de feedback positif.

  • La reconnaissance

Le type 2 devra agir sur ce point pour attendre moins de reconnaissance pour ses actions. De cette manière il se détachera du sentiment d’injustice dont il croit être la victime.

  • Le lâcher prise

En ce sens le lâcher prise est une bonne approche pour prendre du recul et se recentrer sur sa personne.

L’altruiste aime donner sans forcément recevoir mais paradoxalement il attend quand même d’être reconnu pour ses bonnes actions.

Il doit aller jusqu’au bout de sa démarche altruiste et ne rien attendre réellement en retour.

Il doit ressentir sa récompense en évitant de s’oublier au profit des autres. Il doit s’autoriser à se récompenser et à célébrer lui-même ses actions.

En résumé

L’Altruiste est une personnalité plus complexe qu’il n’y parait car en réalité c’est sa propre générosité qui peut engendrer un déséquilibre s’il ne se sent pas moralement récompensé par les autres.

Il a donc un profil à deux facettes qui sont actionnées en fonctions des gens qu’il a en face de lui.

Il cherche à avoir un impact sur son cercle d’influence et le cercle des préoccupations alors qu’il ne s’occupe pas de son cercle de contrôle.

Or, il faut déjà maitriser son cercle de contrôle pour avoir de l’influence. Quant au cercle des préoccupations, à part d’être entretenu par des idéaux, il est compliqué de pouvoir y intervenir directement.

De plus, en rééquilibrant son orientation extérieure vers lui-même, l’altruiste aura tout à gagner. C’est en développant son bien-être que l’on est plus disposé à s’occuper des autres.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Je suis Luc Levasseur et depuis 20 ans j'ai moi même appris et appliqué ces techniques dans le monde de l'entreprise. Avec les années, j'ai constaté qu'elles avaient contribué à mon propre développement personnel. Au début, je l'ai fait pour des raisons liées à mon travail mais avec l'expérience et la pratique je me suis aperçu que je les appliquais de manière naturelle même dans ma vie personnelle. Avec ces méthodes j'ai développé mon estime de soi, ma confiance en soi et j'ai appris à m'affirmer sereinement.

Voir tous les articles de →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :