Parents heureux enfants radieux

Cet article : “ Parents heureux enfants radieux ” participe à l’événement inter-blogueurs “ Et si prendre soin de ses enfants, commençait par prendre soin de soi du blog « Maman radieuse ». J’apprécie beaucoup ce blog et mon article préféré est  Théorie de l’attachement: pourquoi est-il si important de vous y intéresser !

 

Avant-propos

Il n’y a pas d’école pour apprendre à être parent. On change de statut dès la naissance d’un premier enfant. La vie du couple est complètement bouleversée par les rythmes de l’enfant.

La gestion des priorités est redéfinie sur les besoins de l’enfant. Que ce soit les besoins physiologiques ou affectifs, les parents concentrent leurs efforts sur leur progéniture.

Et pourtant.

 

 

C’est quoi être Parent ?

Le rôle de parent implique une responsabilité qui concerne tous les aspects de la vie de l’enfant. Il faut le nourrir, le vêtir et l’habiller pour les besoins primaires.

Mais parent c’est également éduquer l’enfant et veiller à sa sécurité contre la maladie et les aléas de la vie.

Éduquer l’enfant c’est lui permettre de s’épanouir en éveillant tous ces sens, ses comportements à travers ses aptitudes et son caractère qui feront de lui un individu avec une personnalité.

On l’a bien compris, être parent s’est se rendre disponible pour l’enfant jusqu’à son autonomie et l’accompagner jusqu’à l’âge adulte pour qu’il puisse prendre son envol dans les meilleures conditions.

Cela demande de l’abnégation et des sacrifices sur sa propre personne et à tous les niveaux.

On dit bien que parent est le métier le plus long qui puisse exister.

Mais qu’en est-il du bien être de soi lorsque l’on est parent ?

Doit-on pour autant s’oublier au point de ne plus exister soi-même ?

 

 

 

S’occuper de soi pour mieux s’occuper de ses enfants

Sur le principe on sait bien qu’un individu épanoui et heureux sera forcément plus bienveillant avec les autres.

Pourquoi ce principe ne serait-il pas vrai pour les parents ? Après tout ils sont également des individus avec des attentes nécessaires à leur propre développement pour eux même et pour leur couple.

Évidemment, les cinq premières années d’un enfant sont déterminantes et demandent plus d’attention et de disponibilité.

Mais qu’est ce qui empêcherait les parents de continuer à s’occuper d’eux pour rester connectés avec eux même et leur couple. A partir du moment où leur bien être se répercutera obligatoirement sur l’enfant.

Dans mon entourage j’ai connu deux catégories de parents. Ceux qui se sont complément effacés pour leur enfant et ceux qui ont continué à s’occuper d’eux et de profiter de la vie en élevant leur enfant.

Les premiers limitaient leurs sorties voire n’en faisaient plus et les seconds emmenaient leur enfant avec eux, quand c’était possible, même en voyage.

Avec les années, je n’ai pas l’impression que l’enfant qui a voyagé et participé avec ces parents à un grand nombre d’événements et d’expériences soit moins épanoui.

Au contraire, j’ai même l’impression qu’une certaine confiance et complicité s’est instaurée plus facilement entre eux.

N’oublions pas qu’un parent reste une personne qui a aussi besoin de s’épanouir pour le bien commun du couple et donc de l’enfant.

En tant qu’enfant on a tous adoré partager des vacances avec nos parents. On a tous adoré aller au restaurant, au cinéma ou pratiquer des activités avec eux.

Personnellement les plus belles vacances que j’ai passé c’est quand nous étions parti en famille dans le milieu des années soixante dix dans le sud de l’Espagne pour faire du camping sauvage (oui à l’époque c’était possible) sur une plage déserte pendant un mois.

Nous allions chercher l’eau dans le puit d’un berger dans l’arrière-pays et mangions le poisson que nous pêchions en zodiac. Nous allions aussi au marché du village. Il n’y avait pas de grandes surfaces à l’époque.

Pour moi c’était l’aventure totale et quels moments de partage lors de veillées au feu de bois pour faire griller le poisson de la pêche du jour. Mes parents étaient épanouis et heureux. Nous étions heureux. Quoi de plus beau pour un enfant que de voir ses parents respirant le bonheur.

 

 

En résumé

Un enfant a besoin d’attention et est en demande constante d’affection et c’est normal. Y répondre n’empêche pas pour autant que les parents ne doivent plus prendre soin d’eux. C’est l’équilibre de la cellule familiale qui en bénéficiera. Un parent heureux donnera plus d’amour à son enfant et à son couple. Tout est question d’équilibre.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •   
  •  
  •  
  •   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.