Formateur en ligne – Un métier d’avenir ?

S’il y a bien un métier qui a de l’avenir c’est « Formateur à distance ».

Le marché de la formation en ligne a dépassé les 200 milliards de dollars et la tendance est à la hausse.

Les prévisions annoncent une activité dépassant les 300 milliards d’ici trois ans et 400 milliards dans la décennie.

De plus, devenir formateur à distance n’a jamais été aussi accessible grâce à internet.

Cela ne signifie pas qu’il est facile de devenir formateur à distance puisque comme tous les métiers cela s’apprend et il est nécessaire d’acquérir des compétences pour maitriser les nouvelles approches pédagogiques et les outils qui y sont associés.

En revanche ce qui est certain c’est que le besoin de formateur à distance va augmenter de manière considérable.

Mais avant d’aborder directement les conditions pour devenir formateur à distance voyons quelques points comme le marché potentiel de la formation à distance et les problématiques que rencontrent les entreprises en termes d’organisation et qui va nécessiter de faire appel à des formateurs à distance.

Une accélération de la digitalisation de l’économie

La digitalisation de l’économie est mondiale et l’effet Covid a bien évidemment accéléré cette tendance dans ce que l’on appelle le « Digital Learning ».

Etats Unis

Evidemment, on retrouve en première position les Etats-Unis avec près de 40% de part de marché.

Comme souvent les US sont précurseurs en termes de nouvelles technologies surtout avec la Silicon Valley en première ligne qui joue un rôle indéniable.

Asie

En deuxième position se classe l’Asie avec une progression constante et bien sûr la Chine qui de par sa taille représente la partie la plus importante.

L’Inde n’est pas en reste puisqu’elle a multiplié par six son nombre d’apprenants en ligne pour dépasser les 10 millions de stagiaires en 2022. Conscient du potentiel du marché et de la faiblesse de ces infrastructures de transport, l’Inde a massivement investi en ce sens.

Europe

Quant à l’Europe, elle a pu s’appuyer sur des réseaux téléphoniques existants dès l’apparition d’internet au milieu des années 90 même si l’engouement n’a pas été aussi concluant qu’espéré. Internet était plus utilisé pour créer des sites comme vitrine en ligne.

Les formations en ligne ont vraiment commencé à faire leur apparition vers 2010 et encore, la pratique était plus orientée sur des formations en intranet dans les grandes entreprises.

L’explication est simple, il ne suffit pas d’avoir les outils il faut aussi former des personnels à leur utilisation sans parler du barrage psychologique qui a représenté un grand frein dans ce domaine.

Aujourd’hui le Digital Learning accessible au grand public par les centres de formation connait enfin un développement conséquent car les personnels sont formés et les ressources associées ont été créées.

Afrique

L’Afrique connait également une des progressions les plus fulgurante surtout depuis la crise du Covid.

Là aussi, le développement des équipements et infrastructures pour se connecter à internet ont donné accès aux ressources disponibles sur la toile dans le monde entier aux africains.

Le Blended Learning une transition vers le total e-learning

Si l’on prend le marché français comme échantillon d’analyse on constate que le Blended Learning est l’étape incontournable pour passer du présentiel au e-learning.

France

Dans son livre blanc L’ISTF a fait une étude sur 400 acteurs dans le domaine de la formation.

Répartition des modes de formation

A travers cette répartition des modes de formation on constate bien que le Blended Learning, c’est-à-dire le mélange de formation présentielle et à distance, est une étape qui permet aux structures et aux utilisateurs de se familiariser aux nouvelles pratiques.

Ce graphique met aussi en évidence que 51% des formations ne sont plus en total présentiel. Une évolution confirmée par la crise du Covid et la multiplication du travail à distance.

Le nombre d’organismes de formation qui ont proposé du 100% distanciel a été multiplié par deux depuis le début de la crise sanitaire.

Prospective de l’offre de formation

La projection de l’évolution de l’offre de formation dans les années à venir met clairement en évidence un basculement vers le Blended Learning et le distanciel.

Le Blended Learning et le distanciel représenteraient à eux deux 89% des modes de formation contre seulement 4% pour le présentiel.

Ce constat n’est rien d’autre que la mise en évidence des avantages de ces nouvelles pratiques notamment le coût qui est beaucoup moins élevé.

Il en est de même pour l’agilité de la mise en œuvre des formations une fois que les prérequis en termes de technique et compétences ont été mis en place.

Car il est clair qu’il y a des freins non négligeables pour basculer du présentiel au Blended Learning et tout e-learning.

Les personnels doivent être formés à l’utilisation des outils et cela impose certains investissements. Cela demande aussi de modifier les organisations et les pratiques managériales.

Le Digital Learning plus que de la formation est un mode d’organisation

Pour les acteurs de la formation le Digital Learning implique un changement de modèle économique et donc de leur organisation.

Pour les utilisateurs cela concernera essentiellement l’organisation et surtout le Mindset quant à l’utilisation de ces nouveaux formats de formation.

Organisation

Sur l’aspect organisationnel, les OF (organisme de formation) ont dû s’équiper d’outils performants. Terminé les pc qui mettent 20 minutes pour démarrer et sans capacité de processeur et de mémoire avec des cartes graphiques qui datent de l’an 40.

Pour intégrer les nouveaux outils et logiciels les matériels doivent être performants.

Le travail à distance imposé par la crise sanitaire a mis en évidence la faisabilité pour les formateurs de pouvoir travailler de chez eux sans être obligé de se taper des heures de trajets pour venir au bureau.

Idem pour les stagiaires qui pouvaient suivre les formations de leur domicile. Mais là aussi, il a fallu équiper les personnels avec des pc professionnels.

Tous ces changements ont eu un impact sur les organisations et surtout le rôle des managers qui se sont retrouvés à manager à distance leurs équipes.

Agilité

La formation à distance procure une agilité individuelle plus importante pour un stagiaire. Il n’est pas obligé d’attendre les autres stagiaires pour se former.

Il peut choisir plus facilement son horaire en fonction de sa disponibilité pour se connecter.

Il n’est pas obligé de se déplacer et peut suivre la formation à son rythme.

Rentabilité et impact sur l’organisation

L’avantage le plus significatif pour la formation à distance est son coût.

A l’époque où j’étais responsable formation dans une boite nationale j’avais chiffré une économie de 40% sur un plan de formation à 1 million d’euros soit 400 mille euros par an si on avait mis en place notre plateforme e-learning.

En cinq ans on aurait économisé 2 millions d’euros. De quoi équiper et former largement les personnels (150 000 euros environ), ce qui laissait un cashflow intéressant à l’entreprise.

Pour une formation en présentiel il y a deux cas de figure.

Soit le formateur se déplace pour former des stagiaires et il faut prendre en compte son déplacement (voiture, avion ou train), son hébergement et sa restauration plus son intervention et mise à disposition ou location d’une salle pour la formation.

Soit les stagiaires se déplacent et c’est la même chose pour le nombre de stagiaires concernés. Et pendant qu’ils sont en déplacement il faut les remplacer.

On a donc les frais de déplacement, d’hébergement, de restauration, le coût pédagogique de la formation et son taux horaire fois le nombre d’heures d’absence plus le nombre d’heures à payer pour les remplaçants.

La disponibilité

L’un des critères les plus importants avec le e-learning c’est la disponibilité. Elle concerne celle des salariés mais également celle du formateur.

Si vous avez cinq salariés à former ils n’auront pas obligatoirement les mêmes disponibilités s’ils sont sur des sites différents et encore moins s’ils sont sur le même site.

Car une entreprise aura des difficultés à se départir de deux personnels au même moment surtout s’ils sont dans le même service et jouent un rôle clé dans l’organisation. Ça va être très compliqué.

L’entreprise ne pourra certainement pas les envoyer en même temps sur la même session de formation. Il sera donc nécessaire d’acheter deux sessions de formation ou plus.

Turn over

Certaines activités ont un turn over important au niveau de leurs effectifs. Elles ont besoin de former les nouveaux entrants à chaque recrutement.

La difficulté réside dans le fait que si ces recrutements se font au compte-goutte il est quasiment impossible de bloquer un formateur pour seulement une personne.

C’est à ce moment là que le e-learning s’avère être une solution efficace tant sur le plan organisationnel que budgétaire.

Il suffit de connecter le stagiaire nouvellement recruté pour qu’il suive sa formation.

Autonomie

Le revers de la médaille pour les formations à distance est que l’utilisateur doit avoir une certaine autonomie.

C’est-à-dire qu’en interne une entreprise doit avoir un ou plusieurs postes disponibles pour que les personnels puissent se former sans être obligés d’attendre qu’un pc se libère.

Sans parler des risques de plantage sur un pc qui normalement est utilisé pour l’exploitation. Ce n’est pas du tout rationnel.

Et selon le niveau de la formation cela implique que le stagiaire soit un minimum familiarisé à ce type de pratique sur l’aspect technique.

Mais quand c’est le cas pour les salariés qui ont leur propre pc le gain est incontestable.

Comment transmettre ses savoirs et savoirs faire ?

Nombreuses sont les personnes qui ont envie de transmettre leurs connaissances et savoirs faire.

L’explosion des médias sociaux, du blogging et des chaines sur youtube en sont le parfait exemple.

A travers cette profusion d’informations en tout genre il est important de distinguer ce qui relève justement de l’information, du divertissement et de la formation.

On peut tout à fait avoir certaines aptitudes pour présenter un sujet structuré sur un blog ou dans des vidéos youtube sans pour autant maitriser les méthodes pédagogiques en formation.

Mais ce qui est certain c’est qu’en les maitrisant on est aussi sûr d’avoir de meilleures cartes en main pour proposer des formations de qualité.

Car ce qui fait la différence c’est la structure d’un cours et la manière dont il est présenté.

Il n’en reste pas moins que pour devenir formateur en ligne il va falloir maitriser les outils utiles et se familiariser à ces nouveaux modes de présentation.

Mieux fait que parfait

Dans tous les cas, le plus simple étant de se lancer même si c’est imparfait au départ.

C’est justement la répétition qui permet de s’améliorer pour structurer ses sujets en utilisant les méthodes.

C’est un peu comme un cuisinier qui sort de l’école hôtelière. Il a les bonnes bases mais c’est en pratiquant qu’il devient bon.

Structure pédagogique d’un cours

Pour transmettre des connaissances même à travers un dispositif à distance il y a des fondamentaux à respecter.

Personnellement, j’ai moi-même appris à faire des formations à distance depuis 2013 après avoir été formateur présentiel pendant 10 ans.

Evidemment mon background en pédagogie m’a été utile mais j’ai quand même dû adapter ma façon de travailler et de construire mes cours.

En présentiel vous pouvez animer une formation sur une journée avec cinq slides ou même sans aucun slide, tout dépend du sujet.

En revanche en e-learning il est nécessaire de décortiquer votre cours pour être le plus explicite possible.

Exemple : en formation présentielle si votre cours représente 30 slides (diapositives Powerpoint), en e-learning vous devrez les décliner sur 100 ou 150 slides voire plus.

La technique

Pour rédiger des cours e-learning il est nécessaire de maitriser les logiciels comme Powerpoint ou autre comme Storyline par exemple mais surtout de montage pour caler votre voix pour médiatiser vos cours.

Cela exige une synchronisation entre la voix et ce que vous affichez en restant dans l’objectif pédagogique du cours annoncé.

Il faut aussi savoir utiliser les plateformes qui hébergeront vos cours pour les mettre en ligne.

Il faudra gérer les inscriptions et les systèmes de paiements et l’envoi des emails avec les liens de connections qui donneront l’accès au cours à vos stagiaires.

En clair

  • Avoir du contenu à transmettre
  • Savoir le structurer pédagogiquement
  • Maitriser les outils pour mettre en ligne vos formations
  • Savoir gérer les inscriptions
  • Savoir gérer les systèmes de paiement
  • Savoir communiquer avec vos clients (outils marketing)

La bonne nouvelle

La bonne nouvelle c’est qu’aujourd’hui les outils se sont considérablement améliorés et qu’il est beaucoup plus facile d’apprendre à les utiliser.

Que ce soit au niveau des logiciels de montage ou des plateformes d’hébergement des cours tout est plus simple qu’à l’époque où j’ai démarré avec des outils très complexes qui exigeaient un certain niveau.

De plus, leurs coûts sont beaucoup plus accessibles et ils sont faciles à installer.

Presque tout le monde qui en a la motivation peut acquérir les compétences pour devenir formateur en ligne. Evidemment cela demande de l’investissement en temps.

Quand préparer sa reconversion pour devenir formateur en ligne ?

Pour devenir formateur en ligne il faut anticiper et si c’est votre projet il faut commencer maintenant même si vous avez un déjà un travail. C’est justement le bon moment.

En y consacrant quelques heures par semaine ça vous permettra d’apprendre les méthodes et techniques de formateur et de maitriser les outils nécessaires sans vous stresser.

Vous pourrez même lancer vos premières formations en ayant toujours votre emploi fixe puisqu’avec les formations à distance votre activité sera asynchrone. C’est-à-dire que les gens pourront vous acheter vos formations pendant que vous être au travail.

Et c’est seulement lorsque votre activité aura pris un certain rythme que vous pourrez juger s’il est le moment pour vous de quitter votre emploi ou votre activité.

Et si c’est le cas, à vous la liberté !

Formateur à distance un métier en devenir

Comme évoqué dans le paragraphe précédent sur le marché de la formation, ce métier va être de plus en plus demandé.

Il va même se développer dans des domaines qui n’existaient pas auparavant car la pratique du e-learning va également se répandre chez les particuliers.

Le mouvement a déjà commencé et il va s’amplifier.

Les annonces

Il suffit de voir les annonces d’offre d’emplois pour les formateurs à distance. Elles sont en train d’exploser.

Il n’en reste pas moins que les compétences exigées doivent être réelles et qu’il ne suffit pas d’avoir fait quatre vidéos bidons sur youtube pour prétendre obtenir le poste.

Beaucoup des ces annonces recherchent aussi des formateurs indépendants, un peu comme les rédacteurs web, se sont des métiers qui ont le vent en poupe.

Rapport 2020 du World Economic Forum

Dans son dernier rapport sur les métiers d’avenir le WEF met en deuxième position (sur 8) les créateurs de contenus.

Et être formateur c’est bien évidemment savoir créer des contenus.

Extrait concernant le volet formation

« L’apprentissage et la formation en ligne sont en hausse, mais leur apparence est différente pour ceux qui ont un emploi et ceux qui sont au chômage. Il y a eu une multiplication par quatre du nombre de personnes recherchant des possibilités d’apprentissage en ligne de leur propre initiative, une multiplication par cinq de l’offre par les employeurs d’opportunités d’apprentissage en ligne à leurs travailleurs et une multiplication par neuf des inscriptions pour les apprenants accédant en ligne. L’apprentissage grâce aux programmes gouvernementaux. Les personnes en emploi mettent davantage l’accent sur les cours de développement personnel, qui ont connu une croissance de 88 % au sein de cette population. Les chômeurs ont mis davantage l’accent sur l’apprentissage de compétences numériques telles que l’analyse de données, l’informatique et les technologies de l’information ».

Le métier de formateur à distance directement lié aux soft skills les plus demandées

Vous avez certainement entendu parler de soft skills ?

Pour rappel, les softs skills sont des compétences transversales et donc utilisables dans de nombreux métiers.

Donc peut-on considérer que les compétences pour être formateur en ligne sont des soft skills mais pour quels métiers ?

En fait la réponse est un peu dans la question.

A partir du moment où l’on maitrise les méthodes et techniques pédagogiques on maitrise les techniques de communication de manière beaucoup plus puissante.

On maitrise les outils de communication et de rédaction de contenus.

Toutes ces méthodes vous apprennent à vous structurer et à vous organiser.

Pour créer du contenu on acquière des méthodologies pour aller chercher des informations ou des connaissances pour les synthétiser et les rendre pédagogiquement intelligibles.

Cela se résume en l’acquisition des softs skills suivantes :

  • Rédaction
  • Organisation
  • Communication
  • Empathie
  • Pédagogie
  • Maitrise des outils

Avec la digitalisation de l’économie et donc des activités on s’aperçoit facilement que toutes ces compétences sont transversales.

Elles ne le seront certainement pas dans tous les métiers mais le seront dans toutes les activités liées à la formation.

Une fois que vous savez créer du contenu dans un domaine, vous savez le créer dans n’importe quel domaine. Vous avez la méthodologie.

C’est un peu comme les rédacteurs web ou les traducteurs. Ils n’ont pas besoin de connaitre le sujet au départ.

Evidemment ils devront le potasser sérieusement pour éviter de raconter n’importe quoi.

Mais lorsque l’on a la méthode pour chercher une information, l’analyser, la décortiquer, la synthétiser et la structurer, on peut le faire dans n’importe quel secteur d’activité.

Un peu comme un guitariste qui souhaite jouer un morceau qu’il ne connait pas. Il va lire les tablatures et s’entrainer pour maitriser le morceau.

Pour un formateur à distance c’est la même chose sur le principe.

Liberté géographique

Je vous parle de compétences, de soft skills, de marché de la formation mais il y a un point extrêmement important lorsque l’on est formateur à distance.

C’est la liberté géographique.

A l’ère du « Digital Nomad » s’il y a bien un métier qui permet de sortir du « Métro Boulot Dodo », « Rat Race » en anglais, c’est bien le métier de formateur à distance.

Cela ne signifie pas qu’il ne va pas falloir bosser mais que vous pourrez le faire d’où vous voulez.

Que vous soyez citadin ou préfériez plutôt la campagne vous pourrez exercer votre métier à partir du moment ou vous avez une connexion internet.

D’ailleurs avec les derniers événements liés à la crise sanitaire beaucoup de salariés se sont retrouvés en télétravail et ne reviendraient pas en marche arrière.

C’est encore plus vrai en indépendant.

Vous pouvez décider de partir au soleil pendant les périodes d’hiver et continuer à travailler à distance.

Ça n’a aucune importance.

C’est ce qui m’est arrivé plusieurs fois depuis que je fais du e-learning.

J’ai continué à travailler alors que j’étais à l’étranger.

Ou plus simplement il me suffit de prendre mon pc et d’aller travailler à la terrasse d’un café en bord de mer ou à la montagne.

Nombreux sont les Nomades numériques qui ont des blogs et parcourent le monde en vendant leurs formations sur internet.

Gestion des horaires

Terminé l’expression « Comme un lundi ». Vous pourrez choisir vos horaires en fonction de votre mode de fonctionnement personnel.

Vous gérerez plus facilement l’équilibre entre votre vie personnelle et professionnelle.

Cela dit, quand certains seront en vacances, vous déciderez de vous consacrer à votre activité. C’est vous qui choisirez.

Si vous avez envie d’aller faire du sport le matin, l’après-midi ou le soir, vous pourrez vous organiser comme vous le souhaitez.

En résumé

Bien plus qu’un simple métier d’avenir et c’est déjà pas mal, le métier de formateur à distance vous permettra d’avoir un style de vie à votre mesure en fonction de vos aspirations.

Le marché de la formation en ligne est en pleine expansion et vous pouvez commencer à préparer votre reconversion dès maintenant, de manière décontractée, en gardant votre travail ou activité actuelle.

Partager l'article

Je suis Luc Levasseur. Depuis 20 ans dans la formation et dans le e-learning depuis 2013 je suis libre géographiquement. A travers ce blog je vous explique comment je suis passé de formateur présentiel à formateur à distance

Voir tous les articles de →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :