Les 9 profils de l’ENNEAGRAMME

Avant-propos

Les neuf profils de l’Enneagramme sont déterminés par des traits de caractères bien spécifiques.

Connaitre son profil dans l’Enneagramme permet de mieux comprendre son mode de fonctionnement dans ses relations personnelles et professionnelles.

Identifier son profil permet une véritable découverte de soi. Vos traits de caractère déterminent votre mode de pensée, la manière dont vous gérez vos émotions et comment vous construisez votre estime de soi et confiance en soi. Vous mettez en évidence vos points forts et points faibles.

Chaque profil à un niveau de perception différent qui conditionne sa communication interpersonnelle et ses canaux de communication.

Il ne s’agit pas de changer de personnalité mais de prendre conscience de ses propres capacités et aptitudes pour les faire évoluer dans le bon sens.

Les origines (Source wiki)

L’origine de l’ennéagramme et de son symbole reste floue et diverses thèses plus ou moins étayées ont vu le jour à ce sujet.

Selon le Lama Kunzang / Pascal Treffainguy dans “Comprendre et pratiquer le bouddhisme œcuménique : une vision laïque de la vie et de la mort”, l’enseignement de l’ennégramme serait d’origine mésopotamienne. Il aurait été transmis selon eux aux sages tibétains de la tradition Boeun et est pratiqué encore de nos jours en combinant neuf types astrologiques, inscrits dans le carré magique, en astrologie tibétaine. Ces types ont également été succinctement présentés par Philippe Cornu dans “L’astrologie tibétaine” .

Selon Tor Waag et Andreas Ebert (Theologe) (de), auteurs sur le sujet de l’ennéagramme, Évagre le Pontique, un moine du ive siècle, utilisait un système de huit passions et vertus (sans pour autant se servir d’une figure pour les représenter) qui serait conceptuellement identique à l’ennéagramme moderne des personnalités.

Selon Laleh Bakhtiar (en), historienne de l’islam, l’ennéagramme trouverait son origine dans le soufisme. Les soufis, notamment dans l’ordre de Bahaudin Naqshband, utiliseraient un système de guérison basé sur l’ennéagramme, et le symbole dans une version légèrement différente.

Idries Shah, auteur de la tradition soufie, déclare avoir vu le symbole de l’ennéagramme dans un ancien manuscrit à la bibliothèque de Grenoble9. Selon lui, l’ennéagramme est arrivé en Europe avec la Kabbale et il est basé sur les travaux de Ibn el-Laith, un ancien philosophe arabe.

De son côté, Oscar Ichazo qui est le premier à donner un nom aux 9 types et à étudier les correspondances entre les 9 types et les 9 points du diagramme nie l’origine soufie et affirme que la source principale de l’ennéagramme est la Kabbale.

Gurdjieff prétend avoir connu l’ennéagramme au contact d’une hypothétique confrérie des Sarmoung en Asie centrale(parfois orthographié Sarman ou Sarmoun). Pour James Moore (Cornish author) (en), membre de la Royal Asiatic Society of Great Britain and Ireland et reconnu comme un expert de Gurdjieff, dans son étude, la possibilité que Gurdjieff ait inventé ce modèle est probante par comparaison avec les caractéristiques similaires de ses autres créations et concepts. De plus aucune étude universitaire n’a démontré qu’il pourrait avoir une autre origine. Toujours selon Moore, même Whitall Perry, un des critiques les plus virulents de Gurdjieff considère qu’il en est l’auteur, James Webb, qui aurait fait l’étude la plus approfondie sur le sujet, n’a pu trouver d’autres origines à l’ennéagramme. La conclusion de Moore est que « L’ennéagramme est sui generis et Gurdjieff, s’il n’en est pas l’auteur en est au moins son premier promoteur ».

Origine en développement personnel (source wiki)

L’ennéagramme, dans des conceptions dérivées, s’est diffusé comme une méthode de développement personnel (alors appelé « ennéagramme des neuf types de personnalité ») au travers de divers auteurs à partir des années 1970 aux États-Unis dans le courant de la psychologie humaniste. Cette méthode est aujourd’hui également utilisée dans le domaine du management, et fait l’objet de nombreux séminaires, livres, magazines et DVD.

Qu’est-ce que l’Enneagramme ?

Le principe

Le mot “Ennéagramme” vient de deux mots grecs signifiant neuf (ennea) points (grammos).

C’est un cercle constitué de neuf points qui représentent chacun une personnalité. Le point 9 étant placé au sommet.

L’Ennéagramme est un modèle qui détermine neuf personnalités.

Le concept part du postulat que tout individu se construit autour de trois formes d’intelligence.

Chaque profil se construit autour d’un centre préféré.

  • Le centre instinctif
  • Le centre émotionnel
  • Le centre mental

Le centre instinctif gère l’instinct de survie d’un individu. Il entraine des réactions d’ordre physiques et physiologiques. La personne utilise ses expériences vécues comme référence pour prendre des décisions sur une situation présente.

Le centre émotionnel gère nos désirs et nos besoins et tient compte de ceux des autres. Il conditionne l’approche et les canaux de communication dans nos relations avec les autres dans l’instant présent.

Le centre mental est orienté sur l’analyse et le raisonnement. Il conditionne les choix et décisions pour nos projets futurs. Le centre mental fait appel à la logique qui se base sur des faits objectifs.

 

Chaque personne agit selon ses propres priorités en fonction de ses modes de fonctionnement et de pensée.

Centre préféré

Dans le modèle les trois centres sont considérés comme autonomes même s’il y a des interactions entre eux.

Selon le profil ils sont complémentaires ou peuvent parfois s’opposer. Une prise de décision peut par exemple être bloquée par le centre émotionnel.

Chaque personne utilise les trois centres avec un centre dominant. Lorsqu’il y a un conflit entre deux centres, c’est lui qui reportera la partie pour faire pencher la décision dans son sens.

Comment sont répartis les centres préférés ?

Centre instinctif

C’est le centre dominant des profils 8, 9 et 1

8 = Protecteur

9 = Médiateur

1 = Perfectionniste

Centre émotionnel

C’est le centre dominant des profils 2, 3 et 4

2 = Altruiste

3 = Battant

4 = Romantique

Centre mental

C’est le centre dominant des profils 5, 6 et 7

5 = Observateur

6 = Loyal

7 = Epicurien

Utilisation du centre préféré

Chaque profil utilise son centre préféré  selon plusieurs directions.

Vers l’intérieur – orienté vers soi

Vers l’extérieur – orienté vers les autres

Equilibre entre intérieur et extérieur

 

Centre instinctif

8 = Protecteur

Il utilise le centre instinctif vers l’extérieur. Il interagit avec son entourage pour avoir de l’influence.

9 = Médiateur

Il cherche un équilibre entre utilisation intérieure et extérieure du centre instinctif. Ce besoin d’équilibre peut paralyser sa capacité à agir.

1 = Perfectionniste

Il utilise le centre instinctif vers l’intérieur pour avoir du contrôle sur lui-même. Il doit maitriser ce qu’il fait.

Centre émotionnel

2 = Altruiste

Il est orienté vers l’extérieur et porte une attention particulière aux autres.

3 = Battant

Il maintient un équilibre entre utilisation intérieure et extérieure du centre émotionnel ce qui l’empêche d’identifier mieux ses émotions.

4 = Romantique

Il est orienté vers l’intérieur et est très à l’écoute de lui-même et de ses émotions.

Centre mental

5 = Observateur

Il est orienté vers l’extérieur. Il a besoin de comprendre son environnement et son fonctionnement.

6 = Loyal

Il maintient un équilibre entre utilisation intérieure et extérieure du centre mental. Cet équilibre paralyse sa prise de décision et le met en situation de doute.

7 = Epicurien

Il est orienté vers l’intérieur. Il organise sa vie pour la rendre agréable et plaisante.

Les différents profils

Le Perfectionniste

La rigueur et le respect des règles guident son mode de fonctionnement. Il attache beaucoup d’importance à la morale. Orienté vers l’instinctif intérieur il est persuadé d’avoir raison. Convaincu de la probité de ses idéaux il est constamment dans la comparaison de ses propres expériences avec celles des autres.

Tout doit être parfait et il n’y a pas de place pour l’erreur ce qui peut parfois l’empêcher de faire quelque chose.

Il est cependant plus exigeant avec lui-même qu’avec les autres. Il reste très sensible même s’il ne manifeste pas ses émotions.

Intègre et honnête, cela en fait une personne fiable et responsable.

L’Altruiste

Son centre émotionnel préféré est orienté vers l’extérieur. Il aime aider les autres à régler leurs problèmes avec bienveillance. Paradoxalement il n’attend pas d’être aidé par les autres.

Il a une capacité d’écoute très importante et sait fédérer les gens entre eux. Il aime être reconnu pour ce qu’il fait même s’il n’attend rien en retour de sa générosité et disponibilité.

Parfois sa démarche peut être oppressante par son besoin d’être apprécié. Toujours actif il sait prendre des décisions efficaces.

Le Battant

Son centre préféré est émotionnel avec une recherche d’équilibre entre l’utilisation intérieure et extérieure.

Ambitieux, il a une grande capacité à agir en se fixant des objectifs pour les atteindre et réussir dans tout ce qu’il entreprend.

Entreprenant dans l’âme, il ne s’attache pas au détail pour avancer avec efficacité. Véritable organisateur, il prend des décisions rapides.

Le battant a une capacité d’adaptation et sait mener plusieurs projets de front. Il sait être convaincant et persuasif pour atteindre ses objectifs. Il peut se révéler être un véritable séducteur pour plaire à ses interlocuteurs.

Il n’en reste pas moins un compétiteur qui peut devenir un véritable combattant avec ceux qui cherchent à lui faire barrage. Il privilégie l’activité professionnelle à ses activités personnelles.

Il a besoin de se réaliser pour s’impliquer réellement sans opportunisme. Dès qu’il trouve sa voie il contribue avec énergie à l’intérêt général.

Le Romantique

Son centre émotionnel utilisé est orienté vers l‘intérieur. Il apprécie tout ce qui est esthétique et se l’applique à lui-même pour se différencier des autres.

La recherche de l’originalité peut le rendre superficiel et envieux vis-à-vis des autres. Il ne masque pas sa sensibilité et ses émotions qu’il sait manifester de manière authentique.

Contemplatif et rêveur, il se laisse porter facilement par ses émotions ce qui le rend incompris par ses relations. Le romantique n’aime pas la banalité et pourtant il est peu dans l’action. Il manque d’assurance et son côté décalé peut l’exclure.

Il ne conçoit le travail qu’à travers l’expression de sa créativité. Cependant son originalité a tendance a disperser ses actions qui le détournent continuellement de ses projets.

L’Observateur

Il a besoin d’utiliser le centre mental vers l’extérieur et de comprendre son environnement. Il recherche en permanence à faire évoluer ses connaissances. Il a besoin de maitriser un sujet lorsqu’il s’y intéresse. Il passera des heures à se documenter pour en connaitre tous les contours.

Malgré sa soif d’apprendre il pratique la rétention d’information et n’est pas spécialement porté sur le partage. Il affectionne la précision et ne perd pas son temps avec la futilité. Il apprécie la solitude et peut s’isoler régulièrement de son environnement qu’il soit professionnel ou personnel.

Autonome intellectuellement, il a de fortes capacités d’analyses et d’organisation. Il aime bien la discrétion et n’aime pas se mettre en avant. Paradoxalement il n’est pas porté vers l’action et a des difficultés à exprimer ses émotions.

L’improvisation ne fait pas partie de son mode de fonctionnement. Il a besoin de planifier les choses pour s’investir dans un projet.

Le Loyal

Il préfère le centre mental et recherche l’utilisation équilibrée entre l’intérieure et l’extérieure. Il met sa loyauté au service du groupe auquel il a besoin d’appartenir. Il a besoin de stabilité. Ce groupe peut être sa cellule familiale et ou ses collaborateurs en entreprise. Son besoin d’appartenance en fera un membre dévoué.

Son centre mental utilisé vers l’intérieur concerne le groupe auquel il accorde toute sa confiance alors que son centre mental utilisé vers l’extérieur du groupe le rendra méfiant et frileux. Pour défendre le groupe il n’hésitera pas passer à l’attaque avec agressivité.

Le loyal a une faible estime et confiance en lui à partir du moment où ses valeurs reposent sur celles du groupe il a des difficultés à trouver une certaine autonomie intellectuelle.

Il a besoin d’être en permanence rassuré et recherche la sécurité. Il respecte les règles du groupe et agit efficacement pour en défendre ces intérêts. En revanche il attend en retour la même loyauté de la part du groupe envers lui.

Il est particulièrement attaché au sens de la justice et est prêt à défendre la veuve et l’orphelin pour défendre la bonne cause.

L’Epicurien

Il utilise le centre mental vers l’intérieur. Il organise sa vie pour qu’elle soit plaisante. La joie et l’optimisme rythme sa vie au quotidien pour rendre sa vie le plus agréable possible.

Le terme « no pain no gain” ne fait pas partie de son champ lexical. Il évitera la souffrance au maximum. Tout ce qu’il entreprend doit se faire à travers le plaisir qui sera une réelle source de motivation pour lui.

Ces priorités sont déterminées par la notion de plaisir ce qui peut l’empêcher de prendre certaines décisions si elles n’aboutissent pas à un résultat positif.

Il s’investira avec énergie tant qu’une activité aura de l’intérêt à ses yeux. Dans le cas contraire il la laissera tomber pour passer à autre chose avec beaucoup plus d’intérêt.

Ouvert aux autres c’est un véritable communicant qui sait séduire pour s’entourer dans la bonne humeur. Sa capacité d’analyse et d’organisateur lui permettent de mener plusieurs projets de front.

Il n’est pas forcément réfractaire à l’ordre et aux règles même s’il a du mal à s’y conformer.

Le Protecteur

Il utilise le centre instinctif vers l’extérieur. Il cherche en permanence à avoir un impact sur le monde extérieur. Dynamique il a une énergie débordante. Il veut imposer sa vision au monde et se réfère plus à ses propres règles de fonctionnement.

Véritable combattant il ne laisse paraitre aucune faiblesse pour tout contrôler et ne pas semer le doute dans l’esprit des autres quant à sa démarche et ses intentions.

La non maitrise peut le rendre détestable voire colérique. Il peut en perdre son sang-froid.

Il affectionne le pouvoir et respecte les forts et dédaigne les faibles. Il défend les règles sauf lorsqu’elles ne le servent pas. Il peut être de mauvaise foi.

Le protecteur sait s’affirmer et s’imposer. Il ne fait pas dans la nuance. Soit on est avec lui soit on est contre lui. Il a besoin de savoir comment les gens se positionnent vis-à-vis de lui. Il a besoin de temps pour accorder sa confiance.

Le Médiateur

Son centre instinctif est neutralisé par la recherche d’équilibre entre utilisation intérieure et extérieure.

Véritable diplomate il recherche en permanence le consensus en évitant les conflits. Il est mal à l’aise avec les désaccords ce qui parfois le pousse à ne pas prendre de décisions par peur de décevoir. Pour ces mêmes raisons il peut se mettre à procrastiner. La peur des conflits l’empêchera de s’affirmer.

Ses indécisions répétées l’empêchent de passer à l’action par crainte de se tromper et de l’échec. Il aura besoin d’une intervention extérieure pour se motiver et passer à l’action.

Avec son désir d’être intégré socialement au groupe il se révèle être compétent. Il aura malgré tout des difficultés à dire non pour ne pas décevoir et plutôt à bloquer une situation pour manifester son désaccord.

Son sens de la médiation le rend chaleureux et de très bonne compagnie. Il sait être à l’écoute sans jugement et faire preuve d’empathie avec les autres.

Il a besoin d’étudier un problème sous tous ces angles avant de prendre une décision. Lorsqu’il est en confiance le médiateur peut déployer une énergie très forte dans une activité.

En résumé

Il n’y a pas de bons ou mauvais profils et chaque Ennéatype implique des relations entre les différents profils. Les combinaisons de profils sont multiples et complexes. Même s’ils mettent en évidence des traits de caractère dominants il faut tenir compte des déclinaisons possibles qui constituent autant de profils qu’il y a de combinaisons.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Je suis Luc Levasseur et depuis 20 ans j'ai moi même appris et appliqué ces techniques dans le monde de l'entreprise. Avec les années, j'ai constaté qu'elles avaient contribué à mon propre développement personnel. Au début, je l'ai fait pour des raisons liées à mon travail mais avec l'expérience et la pratique je me suis aperçu que je les appliquais de manière naturelle même dans ma vie personnelle. Avec ces méthodes j'ai développé mon estime de soi, ma confiance en soi et j'ai appris à m'affirmer sereinement.

Voir tous les articles de →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :