Les SCENARIOS ET POSITIONS DE VIE en Analyse transactionnelle

Un mot sur l’auteur

Dans cet article nous allons aborder les scénarios et positions de vie en analyse transactionnelle.

Un mot sur l’auteur

clip_image001

L’analyse transactionnelle a été créée par Eric BERNE Médecin psychiatre à la fin des années 50. Il a identifié trois comportements humains que nous avons tous en nous et qui nous construisent tout au long de notre vie de la naissance à l’âge adulte. Ces comportements régissent nos rapports humains avec les autres.

Il présente ses travaux dans deux ouvrages de référence :

Des jeux et des hommes -1966

Que dites- vous après avoir dit bonjour ? 1977

L’analyse transactionnelle (AT) a tout d’abord été adoptée par le grand public pour ensuite être adoptée et adoubé par le monde professionnel.

De nos jours, l’AT est une approche comportementaliste des relations humaines utilisée pour étudier les relations dans le monde de l’entreprise, notamment dans le domaine des organisations, de la communication et de l’enseignement.

Dans l’AT, les scénarios et positions de vie traduisent la perception qu’ont les individus d’eux-mêmes à travers leur éducation positive ou négative. Chaque position de vie correspond à un Etat du moi.

Voir article sur les Etats du moi.

 

Synthèse

Ce qu’Eric Berne appelle les scénarios de vie sont plus précisément des positions de vie.

Elles sont le reflet de l’image que l’on renvoie aux autres et la perception que l’on a de soi-même.

Ce sont des positions existentielles issues de ce qui nous a construit pendant notre enfance. Il en a identifié quatre principales qu’il caractérise par des plus (+) et des moins (-).

Elles ont conditionné nos modes de fonctionnement à travers les signes de reconnaissance positifs ou négatifs reçus lors de l’enfance.

Ainsi, inconsciemment l’individu reproduira les schémas (Etat du moi) qui l’ont construit et qui détermineront sa position de vie principale et ses interactions avec les autres.

Chaque individu connait toutes les positions de vie à un moment donné en fonction du contexte et de l’environnement dans lequel il évolue.

Cela dit certaines personnes auront plus de facilités que d’autres à sortir des carcants éducatifs et du rôle qui leur a été attribué pour créer leur propre scénario de vie et acquérir ainsi leur autonomie intellectuelle et psychique.

Ce sont des positions existentielles issues de ce qui nous a construit pendant notre enfance. Il en a identifié quatre principales qu’il caractérise par des plus (+) et des moins (-).

Caractéristiques

Les positions de vie se caractérisent par une perception positive ou négative de soi et des autres.

Le premier signe correspond à la perception que l’on a de soi.

Le deuxième signe correspond à la perception que l’on a des autres.

 

Les quatre positions de vie

+/+

Personne stable et en accord avec les autres

+ /-

Personne qui a tendance à persécuter les autres et qui se pose en sauveur.

Rééquilibrage : valoriser davantage les autres et travailler sur son égo.

-/+

Personne qui n’a pas confiance en elle et a tendance à se rabaisser.

Rééquilibrage : prendre conscience de sa valeur et s’enlever les freins psychologiques

-/-

Personne qui n’a pas confiance en elle ni aux autres.

Rééquilibrage : prendre conscience de sa valeur, s’enlever les freins psychologiques et valoriser les autres.

Article

 

Avant-propos

Ce qu’Eric Berne appelle les scénarios de vie sont plus précisément des positions de vie.

Elles sont le reflet de l’image que l’on renvoie aux autres et la perception que l’on a de soi-même.

Ce sont des positions existentielles issues de ce qui nous a construit pendant notre enfance.

Eric Berne considère qu’un individu à qui l’on a dit dans son enfance qu’il était mauvais, à l’école ou au sport par exemple, se percevra de manière négative.

Il constate que l’inverse est aussi vrai, un individu à qui l’on a dit dans son enfance qu’il était merveilleux et doué, se percevra de manière positive.

Etant entendu que même si les signes de reconnaissance reçu lors de l’enfance jouent un rôle il n’en reste pas moins que chaque individu reste responsable de ses choix et construira sa propre personnalité.

Ces deux approches éducatives auront un impact décisif sur la construction du halo de chaque individu et des chemins qu’ils emprunteront pour se construire.

Pour Eric Berne ces « auto perception » correspondent à des positions de vie. Il en a déterminé quatre principales. Chaque position de vie correspond à un état du moi. Il met en évidence des solutions pour améliorer chacune d’elle mis à part la première.

Cet Etat du moi sera déterminé par l’éducation et les signes de reconnaissance qu’aura reçu l’enfant.

Voir article sur les signes de reconnaissance

Inconsciemment l’individu reproduira les schémas (Etat du moi) qui l’ont construit et qui détermineront sa position de vie principale et ses interactions avec les autres.

Chaque individu connait toutes les positions de vie à un moment donné en fonction du contexte et de l’environnement dans lequel il évolue.

Cela dit certaines personnes auront plus de facilités que d’autres à sortir des carcants éducatifs et du rôle qui leur a été attribué pour créer leur propre scénario de vie et acquérir ainsi leur autonomie intellectuelle et psychique.

Cette théorie s’applique aussi bien à des environnements personnels que professionnels. Dans ces derniers les enjeux seront plus axés sur les notion de pouvoir.

Caractéristiques

Les positions de vie se caractérisent par une perception positive ou négative de soi et des autres.

Le premier signe correspond à la perception que l’on a de soi.

Le deuxième signe correspond à la perception que l’on a des autres.

Exemple :

Perception de soi positive + / – Perception des autres négative

Les quatre positions de vie

+/+

Personne stable et en accord avec les autres

Dans ce cas l’individu a une perception positive de lui-même et des autres. Il est en accord avec lui-même et les autres. Il se connait et accepte les autres comme ils sont sans vouloir les changer. Cette position de vie implique une grande capacité d’adaptation et d’écoute.

Elle permet de trouver facilement les différents types de canaux de communication et et Etats du moi des interlocuteurs et favorise les transactions avec les autres.

Face à une personne en mode Parent (échanges de valeurs, de conseils ou de jugement) elle saura se caler sur le même niveau de communication.

Face à une personne en mode Adulte (échanges d’information ou de réflexion) et en mode Enfant (échanges de plaisirs, de création ou de rêves), pareil.

Cette approche permet d’être sur le même niveau de communication que ses interlocuteurs. Ce qui a pour conséquence d’instaurer du respect et de la confiance.

Voir article sur les transactions (Les Etats du Moi).

clip_image003

+ /-

Personne qui a tendance à persécuter les autres et qui se pose en sauveur.

Rééquilibrage : valoriser davantage les autres et travailler sur son égo.

Dans ce cas l’individu a une perception positive de lui-même et négative des autres. Il se perçoit comme supérieur et dénigre les autres pour mieux se positionner comme sauveur.

Rôle de Parent critique négatif égocentré sur ses propres croyances et valeurs en méprisant celles des autres. Ce comportement peut virer au harcèlement et devenir pervers.

Cette approche est souvent source de conflit. Les personnes qui adoptent ce mode de position de vie ont une faible capacité à s’adapter et trouver les canaux de communication des autres.

clip_image005

 

-/+

Personne qui n’a pas confiance en elle et a tendance à se rabaisser.

Rééquilibrage : prendre conscience de sa valeur et s’enlever les freins psychologiques

Dans ce cas l’individu a une perception négative de lui-même et positive ou plutôt supérieure des autres. Il se perçoit comme inférieur et admire les autres.

Rôle de l’Enfant adapté soumis qui se sent incapable et accepte les signes de reconnaissance négatifs conditionnels et inconditionnels.

Voir article sur les signes de reconnaissance

Cette approche est souvent destructrice. Les personnes qui adoptent ce mode de position de vie ont une faible capacité à s’adapter et à se caler sur les canaux de communication des autres et les mettent systématiquement en position de Parent ou Adulte.

clip_image007

 

-/-

Personne qui n’a pas confiance en elle ni aux autres.

Rééquilibrage : prendre conscience de sa valeur, s’enlever les freins psychologiques et valoriser les autres.

Dans ce cas l’individu a une perception négative de lui-même et des autres. Il se perçoit comme incapable et ne croit pas à l’altruisme des autres.

Au-delà du rôle de l’Enfant c’est le désespoir total et la dépression.

Cette approche est la plus destructrice et aboutie à l’isolement.

clip_image009

En résumé

Prendre connaissance de cette théorie d’Eric Berne permet de prendre conscience de nos scénarios ou positions de vie et de ceux des autres. C’est un outil d’aide au positionnement. Eléments existentiels qui constituent les individus ils sont cependant évolutifs et peuvent être modifiés en fonction de la volonté et des besoins de chacun notamment dans le monde professionnel.

Vidéo de David Lefrançois

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •   
  •  
  •  
  •   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.