Le Modèle SAM – Conception Pédagogique

Dans le domaine de l’ingénierie pédagogique, la conception de parcours de formation efficaces et attrayants est d’une importance primordiale. Pour répondre aux besoins changeants des apprenants et aux exigences des organisations, il est essentiel de disposer d’un processus de conception flexible et adaptatif. C’est là que le modèle SAM entre en jeu (Successive Approximation Model) dans la conception de parcours de formation.

Le modèle SAM est un processus itératif et agile qui permet aux concepteurs pédagogiques de créer des parcours de formation de manière collaborative et itérative. Contrairement aux approches traditionnelles telles que le modèle ADDIE (Analyse, Conception, Développement, Implémentation, Évaluation), le modèle SAM favorise une approche plus flexible et réactive à travers trois phases clés : l’itération préliminaire, la conception et l’itération finale.

Le modèle SAM : Un Processus Agile pour la Conception de Parcours de Formation

La première phase du modèle SAM

La première phase du modèle SAM, également appelée phase de l’itération préliminaire, est une étape cruciale dans le processus de conception de parcours de formation selon cette méthode. Cette phase permet de poser les bases et d’établir une vision claire du parcours de formation en collaboration avec les parties prenantes.

L’itération préliminaire commence par une analyse approfondie des besoins et des objectifs de la formation. Les concepteurs pédagogiques travaillent en étroite collaboration avec les parties prenantes, telles que les responsables de formation, les experts du domaine et les apprenants eux-mêmes, pour comprendre les attentes et les exigences spécifiques de la formation. Cela peut se faire par le biais d’entretiens, de questionnaires, d’observations ou d’autres méthodes de collecte d’informations.

Lors de cette phase, il est essentiel de définir clairement les objectifs d’apprentissage de la formation. Ils doivent décrire les compétences, les connaissances ou les comportements que les apprenants devraient acquérir à la fin de la formation. En comprenant les objectifs, les concepteurs pédagogiques peuvent orienter la conception du parcours de formation de manière appropriée.

Une autre considération importante lors de l’itération préliminaire est l’identification du public cible de la formation. Il est essentiel de comprendre les caractéristiques démographiques, les niveaux de compétence, les préférences d’apprentissage et les besoins spécifiques du public cible. Cela permet d’adapter le contenu, les méthodes d’enseignement et les évaluations en fonction des besoins et des capacités des apprenants.

En outre, l’itération préliminaire prend également en compte les ressources disponibles pour la formation, telles que les budgets, les technologies, les infrastructures et les délais. Il est important de comprendre les contraintes et les possibilités liées aux ressources afin de concevoir un parcours de formation réaliste et réalisable.

Pendant cette phase, une communication ouverte et continue avec les parties prenantes est essentielle. Les concepteurs pédagogiques doivent recueillir les commentaires et les idées des parties prenantes pour s’assurer que la vision de la formation est alignée avec les attentes de toutes les parties impliquées. Les rétroactions et les discussions permettent de clarifier les objectifs, d’ajuster les priorités et de résoudre les éventuels problèmes dès le départ.

La deuxième phase du modèle SAM

La deuxième phase du modèle SAM, appelée phase de conception, est une étape clé dans le processus de conception de parcours de formation. Cette phase permet aux concepteurs pédagogiques de créer un prototype fonctionnel du parcours de formation en utilisant les informations recueillies lors de l’itération préliminaire.

Lors de la phase de conception, les concepteurs pédagogiques travaillent en étroite collaboration avec les parties prenantes pour traduire les objectifs d’apprentissage définis précédemment en un parcours de formation concret et structuré. Cette phase consiste à sélectionner les méthodes pédagogiques, les supports de cours, les activités d’apprentissage et les évaluations appropriées pour atteindre les objectifs d’apprentissage spécifiques.

Une des premières tâches dans cette phase est de déterminer les méthodes pédagogiques les plus adaptées. Il existe différentes approches pédagogiques telles que l’enseignement en face-à-face, l’apprentissage en ligne, les ateliers interactifs, les études de cas, les simulations, etc. Les concepteurs pédagogiques doivent choisir les méthodes qui favoriseront l’engagement des apprenants, la rétention des connaissances et l’atteinte des objectifs d’apprentissage.

Ensuite, les concepteurs pédagogiques sélectionnent les supports de cours appropriés pour faciliter l’apprentissage des apprenants. Les supports de cours peuvent inclure des manuels, des présentations PowerPoint, des vidéos, des modules en ligne, des activités pratiques, des ressources supplémentaires, etc. Il est important de choisir des supports qui correspondent aux besoins du public cible et qui facilitent l’assimilation des connaissances et des compétences visées.

Une autre composante essentielle de la phase de conception est la création d’activités d’apprentissage. Les activités doivent être conçues de manière à ce qu’elles permettent aux apprenants d’acquérir les compétences et les connaissances souhaitées. Elles peuvent être interactives, pratiques, basées sur des scénarios, des jeux de rôle ou des discussions en groupe. Les concepteurs pédagogiques doivent veiller à ce que les activités soient variées, stimulantes et alignées sur les objectifs d’apprentissage.

La conception des évaluations est également une partie intégrante de cette phase. Les évaluations permettent de mesurer la progression des apprenants et de s’assurer qu’ils ont atteint les objectifs d’apprentissage. Les évaluations peuvent prendre différentes formes, telles que des tests, des travaux pratiques, des études de cas, des projets individuels ou de groupe, des évaluations par les pairs, etc. Les concepteurs pédagogiques doivent choisir les méthodes d’évaluation appropriées pour mesurer l’acquisition des compétences et des connaissances ciblées.

Une fois que le prototype du parcours de formation est créé, il est soumis à un examen approfondi par les parties prenantes. Les commentaires et les suggestions recueillis lors de cette étape sont essentiels pour améliorer le parcours de formation et le rendre plus efficace. Il est important d’encourager une rétroaction ouverte et constructive afin d’optimiser le design du parcours de formation.

La troisième phase du modèle SAM

La troisième phase du modèle SAM, appelée phase de développement, est une étape cruciale dans la création d’un parcours de formation basé sur cette méthodologie. Cette phase consiste à transformer le prototype validé lors de la phase de conception en un parcours de formation complet et prêt à être mis en œuvre.

Pendant la phase de développement, les concepteurs pédagogiques travaillent en étroite collaboration avec les experts du contenu, les développeurs multimédias et les spécialistes de la technologie pour créer les différents éléments du parcours de formation. Ces éléments peuvent inclure des modules de cours en ligne, des supports de cours imprimés, des vidéos, des activités interactives, des évaluations en ligne et d’autres ressources d’apprentissage.

La première étape de la phase de développement consiste à élaborer les contenus de formation. Les concepteurs pédagogiques collaborent avec les experts du domaine pour créer des modules d’apprentissage structurés et cohérents qui répondent aux objectifs d’apprentissage définis lors de la phase de conception. Les contenus doivent être présentés de manière claire, concise et attrayante pour faciliter l’assimilation des connaissances par les apprenants.

Ensuite, les développeurs multimédias entrent en jeu pour créer les différents supports de formation. Cela peut inclure la production de vidéos, l’enregistrement de voix off, la création d’animations, le développement d’activités interactives et la conception graphique des supports de cours imprimés. L’objectif est de rendre les supports de formation visuellement attrayants et engageants, tout en facilitant l’apprentissage des apprenants.

Simultanément, les spécialistes de la technologie travaillent sur la mise en place des plateformes d’apprentissage en ligne, des systèmes de gestion de l’apprentissage (LMS) ou d’autres outils technologiques nécessaires à la mise en œuvre du parcours de formation. Ils s’assurent que tous les éléments technologiques sont opérationnels et prêts à être utilisés par les apprenants.

Une fois que tous les éléments du parcours de formation ont été développés, une étape importante de la phase de développement est la vérification de la qualité. Les concepteurs pédagogiques effectuent des tests et des révisions pour s’assurer que tous les contenus sont corrects, à jour et conformes aux normes de qualité attendues. Cela peut inclure des vérifications grammaticales, des contrôles de liens, des tests de fonctionnalité des activités interactives, etc.

Une fois que les tests de qualité sont terminés, le parcours de formation est prêt à être déployé et mis en œuvre auprès des apprenants. Cette transition vers la phase d’implémentation marque la fin de la phase de développement.

En conclusion

L’un des avantages clés du modèle SAM est sa capacité à s’adapter rapidement aux changements. En raison de sa nature itérative, le modèle SAM permet d’apporter des ajustements et des améliorations à chaque itération du processus de conception. Cela permet de répondre aux besoins changeants des apprenants, d’intégrer de nouvelles technologies et de prendre en compte les commentaires des parties prenantes tout au long du processus de conception.

De plus, le modèle SAM favorise l’engagement des parties prenantes tout au long du processus de conception. En impliquant activement les parties prenantes dans les phases d’itération et de rétroaction, le modèle SAM assure une collaboration étroite et une compréhension partagée des objectifs et des attentes de la formation.

Le modèle SAM offre une approche agile et itérative pour la conception de parcours de formation. En intégrant les commentaires des parties prenantes, en favorisant la collaboration et en permettant des ajustements rapides, le modèle SAM permet de créer des parcours de formation plus efficaces, pertinents et adaptés aux besoins des apprenants. Que ce soit dans un contexte scolaire, corporatif ou de développement professionnel, le modèle SAM peut être un outil précieux pour les concepteurs pédagogiques souhaitant créer des expériences d’apprentissage de haute qualité.

La première phase du modèle SAM, l’itération préliminaire, est cruciale pour établir les fondations solides d’un parcours de formation. Elle implique une analyse approfondie des besoins, la définition des objectifs d’apprentissage, l’identification du public cible et la prise en compte des ressources disponibles. Cette phase favorise la collaboration et la communication avec les parties prenantes, garantissant ainsi une vision claire et partagée du parcours de formation à concevoir.

La deuxième phase du modèle SAM, la phase de conception, consiste à créer un prototype fonctionnel du parcours de formation en utilisant les informations collectées lors de l’itération préliminaire. Cette phase comprend la sélection des méthodes pédagogiques, des supports de cours, des activités d’apprentissage et des évaluations appropriées pour atteindre les objectifs d’apprentissage spécifiques. L’implication des parties prenantes et l’examen attentif du prototype permettent de garantir la qualité et la pertinence du parcours de formation en cours de conception.

La troisième phase du modèle SAM, la phase de développement, consiste à transformer le prototype validé en un parcours de formation complet et prêt à être mis en œuvre. Cela implique la création des contenus de formation, le développement des supports multimédias, la mise en place des outils technologiques nécessaires et les tests de qualité. Cette phase nécessite une collaboration étroite entre les concepteurs pédagogiques, les experts du contenu, les développeurs multimédias et les spécialistes de la technologie pour assurer la création d’un parcours de formation de haute qualité.

Partager l'article

Je suis Luc Levasseur. Depuis 20 ans dans la formation et dans le e-learning depuis 2013. A travers ce blog je vous explique comment je suis passé de formateur présentiel à formateur en ligne

Voir tous les articles de →

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Content is protected !!
%d