Comment trouver sa voie en devenant formateur ?

Vous arrivez à une période de votre vie où vous avez envie de transmettre vos expériences et vos connaissances.

Vous tournez en rond dans votre métier parce que vous avez fait le tour de la question.

Le problème est que vous ne savez pas comment faire. Quelle formation suivre ? A qui dispenser mes formations ?

 

Avec quel statut ?

Animer des formations pour quel public ?

Aujourd’hui, il y a un grand nombre d’organisme de formation qui proposent des formations de formateur.

C’est compliqué de savoir laquelle choisir quand on ne sait pas ce dont on a besoin réellement pour devenir formateur.

Surtout qu’actuellement la tendance est d’avoir la double démarche de faire des formations en présentiel et à distance.

Certains diront qu’ils préfèrent les formations en présentiel et d’autres en ligne. Ce n’est pas le débat.

Le développement des nouvelles technologies permet de faire les deux et cela ne va pas s’arrêter.

C’est ce que l’on appelle le blended learning.

Sur le net on voit apparaitre de plus en plus de formations sur youtube ou à travers des blogs ou tout simplement des sites Corporates. Le choix est énorme.

Alors comment distinguer celle qui vous convient le mieux ?

Personnellement je le vois tout de suite à travers la structure des programmes de formations qu’ils proposent et les supports qu’ils utilisent.

Certains réussissent très bien sans avoir de réelles compétences en la matière. Il n’y a donc pas de lien entre compétences et réussite.

Les raisons sont simples, ceux qui y parviennent ont quand même des bonnes aptitudes à présenter un sujet et je reconnais que certains sont même excellents.

Alors imaginez si vous aviez vous aussi des aptitudes correctes et en plus les bonnes méthodes pour présenter des sujets hypers structurés et cohérents pédagogiquement pour devenir formateur.

Si des gens pouvaient bénéficier de vos connaissances avec vos propres méthodes d’apprentissages.

C’est ce que nous allons voir dans cet article.

Devenir formateur en partant de zéro

Pour devenir formateur et démarrer il y a deux cas de figure.

Soit, vous avez des compétences dans un domaine et vous souhaitez dispenser des cours sur ce domaine soit vous pouvez apprendre à être formateur pour acquérir la méthodologie et voir après quelle matière vous allez dispenser.

Il n’y a pas d’opposition entre les deux approches.

Dans les deux cas il faudra se lancer et acquérir de l’expérience qui seule fera que vous deviendrez bon.

Apprendre à former c’est se doter de méthodes et techniques avec des fondamentaux pour former les autres.

Depuis de nombreuses années j’ai personnellement suivi de beaucoup de formations quelles soient universitaires ou professionnelles.

Elles avaient toutes des approches pédagogiques différentes car enseigner et former n’est pas la même chose.

Après avoir obtenu mon diplôme de BTS tourisme, qui est une formation professionnalisante, j’étais opérationnel pour travailler en agence de voyages (Vend des voyages) , dans un Tour Opérator (Conçoit des voyages) ou comme guide.

Je savais éditer des billets, faire un catalogue, construire et vendre des séjours et je possédais les bases en histoire de l’art pour faire guide touristique.

Après avoir fait un master en Management International, j’avais acquis des connaissances et des méthodologies.

Avec les formations professionnelles, je me suis doté de connaissances reproduisibles. C’est-à-dire des compétences. Comme pour devenir formateur ou blogueur.

Quel que soit votre profil vous pouvez vous aussi devenir formateur.

1er cas de figure – D’expert à formateur

Si vous êtes dans cette configuration, vous maitrisez un sujet comme technicien ou expert.

Pour transmettre vos savoirs, connaissances et compétences vous pourrez suivre une formation de formateur.

Vous apprendrez comment transmettre vos savoirs.

Quand je suis devenu formateur de formateur dans l’aéronautique c’est le public que je formais dans ma boite.

Tous avaient des compétences techniques différentes et je leur apprenais les techniques et méthodes pédagogiques pour savoir comment transmettre une connaissance et l’évaluer.

Et c’était leur attente. Avoir les clés pour transmettre.

Ici le formateur est considéré comme expert car il maitrise son sujet depuis des années.

Il est évident qu’un expert qui débute comme formateur pourra plus s’appuyer sur ces connaissances techniques pour assoir sa crédibilité.

Il devra néanmoins respecter les méthodes pédagogiques au risque de paraitre brouillon.

Ce sont les méthodes qui favoriseront l’acquisition des connaissances et donc la satisfaction des apprenants.

Ce profil aura l’avantage de pouvoir répondre à plus de questions sur l’aspect technique du métier.

Mais j’insiste, connaitre un métier et transmettre ses connaissances sont deux métiers différents.

Les meilleurs champions dans le sport n’ont pas pour autant fait de bons entraineurs. Et inversement.

Et des fois oui.

Il m’est arrivé de participer à des formations comme stagiaire avec des experts et on ne comprenait rien car il n’y avait pas de structure et d’objectifs pédagogiques.

Ils déroulaient leur présentation comme lors d’une réunion entre expert.

Alors effectivement on avait de la matière mais on ne comprenait pas pourquoi on apprenait ce que l’on apprenait.

C’est l’erreur qui attend les experts s’ils négligent l’aspect pédagogique.

Les deux sont indissociables. Pédagogie + Contenu

Le public

Avec ce profil vous pourrez former des stagiaires avec de l’expérience dans votre métier initial.

2ème cas de figure – De formateur à Expert

Vous connaissez plein de sujets mais n’êtes pas véritablement expert dans l’un d’eux. Avec ce parcours vous deviendrez formateur dans un domaine et ne serez pas immédiatement un expert. C’est normal.

Pas de problème à partir du moment ou dans un premier temps vous vous adresserez à un public qui cherche à acquérir des connaissances générales.

En revanche, si vous devez vous adresser à des gens qui ont déjà de bonnes connaissances sur le sujet va falloir travailler activement votre cours.

Dans cette situation il ne faut pas chercher à faire semblant de tout connaitre. Au contraire, il faut être capable de dire que vous avez appris quelque chose.

Un formateur ne peut pas tout savoir. De la même manière si on vous pose une question à laquelle vous ne savez pas répondre sur le moment, il est préférable de noter la question et de proposer de donner la réponse plus tard.

L’important étant de ne pas se sentir déstabilisé et de faire face. Vous resterez crédible aux yeux des stagiaires.

C’est souvent le cas avec des adultes issus d’un secteur professionnel qui vont vous tester pour savoir si vous connaissez leur métier.

En même temps si vous êtes là c’est que vous avez des choses à leur apprendre qu’ils ne savent pas.

Si vous faites preuve d’humilité car il faut bien commencer un jour, ils le comprendront.

Public

Avec ce profil vous aurez intérêt à commencer à former des débutants. Plus votre expérience sera importante et plus vous pourrez vous adresser à des profils de plus en plus qualifiés dans votre domaine.

 

Différence entre enseigner et former

On fait souvent l’amalgame entre les deux termes et pourtant il y a une réelle différence qui implique des démarches pédagogiques et des objectifs qui n’ont rien à voir.

Enseignant

  • Suit un programme
  • Référentiel imposé
  • Méthode pédagogique imposée
  • Contenu standard
  • Transmission de savoirs
  • Evaluation sommative
  • Public = élève
  • Elément central = contenu

Formateur

  • Répond à un besoin
  • Référentiel négocié
  • Méthode pédagogique adaptée au besoin
  • Contenu personnalisé
  • Transmission de compétences
  • Evaluation formative
  • Public = stagiaire
  • Elément central = stagiaire

Que doit savoir faire un formateur ? (autre que les méthodes pédagogiques)

Mis à part les méthodes un formateur doit maitriser plusieurs autres compétences.

En effet, il y a une différence entre faire une présentation power-point et faire un cours avec power-point. C’est ce que 90% des gens qui font des formations en ligne ne font pas.

Il en est de même pour l’évaluation. Ce n’est pas un sondage.

Voici les principales compétences à maitriser pour un formateur :

  • L’ingénierie pédagogique
  • Définir des objectifs pédagogiques
  • Rédiger un support de cours structuré pédagogiquement
  • Créer des évaluations
  • Utiliser les outils de base comme « power-point »
  • Connaitre la réglementation de la formation (sauf si prestation*)
  • Plateforme elearning

Règlementation

SI vous envisagez de vendre vos formations ou d’intervenir comme formateur pour différentes structures vous devrez vous soumettre à la réglementation qui impose certains documents.

  • Numéro de déclaration d’activité de formation
  • Agrément Datadock
  • Convention de formation
  • Programme de formation
  • Fiche pédagogique
  • Attestation de présence

Vos formations seront éligibles aux financements de l’Etat et autres organismes comme les OPCO.

*Si vous vendez vos formations comme des prestations de service vous ne serez pas soumis à la réglementation de la formation.

Cela signifie que vos formations ne seront pas éligibles aux financements de l’Etat et des OPCO.

C’est votre client qui vous paye directement qu’il soit une entreprise ou un individuel.

Quelles sont les aptitudes que doit posséder ou développer un formateur ?

Après avoir évoqué les compétences nécessaires pour être formateur voyons quelles sont les aptitudes qu’il est souhaitable d’avoir ou de développer.

Quelles formations de formateur ?

Il y a deux types de formation de formateur. Les formations courtes et professionnelles et les formations plus institutionnelles beaucoup plus longues.

Je ne vais pas ici lister les organismes proposant des formations de formateur.

Mon objectif est de vous expliquer quelles sont les différents formats de formation et à quoi ils correspondent.

Formations courtes

Il n’y a pas de durées définies pour qualifier une formation courte mais dans mon esprit il s’agit des formations allant d’une à deux semaines voir sur deux ou trois mois.

Pour des formations sur une à deux semaines on parle de formation de formateur occasionnel.

Le terme occasionnel est à prendre avec des pincettes car c’est le format que je dispensais à des futurs formateurs et certains par la suite formaient en permanence à raison de plusieurs jours par semaine.

Quant aux formations sur un, deux ou trois mois elles sont obligatoirement plus complètes.

Elles comprennent les fondamentaux des formations courtes en général et proposent des contenus très différents en complément selon le centre de formation.

Pour ces formations tout dépendra de votre objectif et de vos besoins d’apprendre.

Objectif :

Être rapidement opérationnel avec les fondamentaux.

Formations longues

Ces formations sont proposées sur des cycles de trois à six mois et plus.

Elles correspondent à des formations diplômantes ou certifiantes avec des cursus très complet.

Souvent le prérequis demandé, c’est-à-dire le niveau, pour intégrer la formation est au minimum le niveau bac.

Au-delà des méthodes, ces parcours abordent la règlementation de manière plus approfondie avec tout son environnement comme les structures institutionnelles, le fonctionnement des financements ainsi que l’ingénierie de formation.

Formateur indépendant ou interne

Si l’essence du métier est identique pour les deux statuts, les compétences et aptitudes à avoir pour l’un ou l’autre des profils diffère considérablement.

Les formateur interne est salarié alors que le formateur indépendant est entrepreneur.

Cela n’a pas le même impact sur l’organisation, la production des supports pédagogiques et la gestion du temps.

Formateur interne

De plus en plus de sociétés forment des formateurs en interne car leur métier et leurs évolutions ne sont pas enseignées dans les écoles.

En général ce sont les grandes entreprises qui recrutent ou forme en interne des techniciens.

Pour les PME et TPE la tendance qui se développe est d’avoir des technico commerciaux capables de former les clients sur l’utilisation des produits.

Il y a quelques années les solutions informatiques ou matériels faisaient l’objet d’une simple démo de la part du commercial pour les « end-users » et c’est sûrement toujours le cas pour certains produits.

Mais avec l’évolution des technologies les prestataires s’aperçoivent de plus en plus que de simples démos ne suffisent pas et que même des formations courtes sont nécessaires.

D’où l’apparition de plus en plus fréquente de ce type de profil sur les sites de proposition d’emplois.

Le formateur interne est donc salarié et intervient soit pour former ses collègues soit pour former des clients.

L’aspect logistique est pris en charge par son entreprise. Normalement.

Formateur indépendant

Le formateur indépendant peut intervenir pour autant de clients dans la limite de son planning.

Il est à son compte et doit en plus de son activité gérer sa micro entreprise.

Cela dit, il peut tout à fait avoir des clients réguliers comme des entreprises mais aussi des centres de formation.

A la différence du formateur interne il aura toute la partie administrative à gérer en plus. Ce qui n’est pas neutre dans une activité.

Pour les déplacements le formateur indépendant devra intégrer ce paramètre très important car il aura un impact considérable sur son planning et ses disponibilités.

Un formateur indépendant gagne sa vie par journée, plus il passe de temps en déplacement et moins il a de temps pour vendre des journées de formation.

En résumé

Trouver sa voie à travers le métier de formateur est une bonne option pour donner du sens à ce que l’on fait.

Transmettre ses connaissances c’est apprendre autant que l’on transmet car le retour des stagiaires est aussi enrichissant.

Chaque intervention est différente et au-delà des actions de formation que l’on dispense, ce métier permet de rencontrer des confrères et tout un tas de gens avec des expériences incroyables.

On rencontre des gens de tous niveaux sociaux et de tous horizons.

Pendant les pauses notamment de déjeuner on partage des expériences et des anecdotes toujours nouvelles.

Sans parler des voyages que l’on peut être amené à faire à l’étranger.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Je suis Luc Levasseur et depuis 20 ans j'ai moi même appris et appliqué ces techniques dans le monde de l'entreprise. Avec les années, j'ai constaté qu'elles avaient contribué à mon propre développement personnel. Au début, je l'ai fait pour des raisons liées à mon travail mais avec l'expérience et la pratique je me suis aperçu que je les appliquais de manière naturelle même dans ma vie personnelle. Avec ces méthodes j'ai développé mon estime de soi, ma confiance en soi et j'ai appris à m'affirmer sereinement.

Voir tous les articles de →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :