Comment garder l’attention d’un stagiaire ? Faire les liaisons pédagogiques

Lorsque l’on utilise une méthode pédagogique cela implique également de faire des liaisons entre les différents thèmes dans une même formation.

Dans une formation ont peut aborder des sujets complètement différents avec des sous objectifs pédagogiques qui s’inscrivent tous dans un objectif global.

Depuis plusieurs semaines j’ai testé plusieurs dizaines de formations (gratuites) en ligne sur des méthodes complètes de A à Z.

J’insiste sur le fait qu’il ne s’agit pas de formation courte sur de simples fonctionnalités mais de formations qui avaient pour objectif de présenter un sujet dans sa globalité.

Ce que j’ai constaté c’est que pris individuellement chaque cours était bien présenté en apparence mais sans forcément de construction pédagogique cohérente avec des allers retours qui faisaient perdre le fil au fur et à mesure du déroulement de la formation.

Pour quelle raison ? Tout simplement parce qu’il n’y avait pas d’explications qui correspondaient à l’objectif final et encore moins d’annonce de sous objectif.

Or, il ne suffit pas de filmer son écran en présentant des fonctionnalités, il est nécessaire d’expliquer à quoi elles servent et qu’elles sont leurs interactions avec les autres.

Il m’a fallu suivre la même formation à travers différentes présentations pour recouper les informations et les connaissances afin d’obtenir les réponses sur certains points cruciaux.

On sait tous que la vocation des formations gratuites n’est pas de tout délivrer mais de là à ne pas être exploitable il y a quand même une marge.

Mais quel est le problème ?

En fait ce que j’ai constaté c’est qu’il n’y avait pas de liaison pédagogique entre chaque cours.

Exemple :

C’est comme si je vous présente une pièce mécanique à ouvrir en vous disant qu’il faut un tournevis plat, une clé de 12, une pince multiple et un marteau sans vous expliquer dans quel ordre le faire.

Pourquoi pas me direz-vous. Mais à ce moment là il ne faut pas présenter la formation comme étant de A à Z.

Les erreurs à éviter

Se mettre à la place du stagiaire

Lorsque l’on maitrise un sujet il faut avoir à l’esprit que ce n’est pas le cas de ceux qui suivent la formation.

Si on fait une formation il est donc nécessaire de se mettre à la place de l’apprenant. Car ce qui évident pour vous ne le sera pas par le stagiaire qui suit votre formation.

Passer d’un sujet à un autre sans explication

Dans une formation on peut avoir plusieurs cours qui n’ont en apparence aucun lien. Ils s’inscrivent dans un objectif global et ont leur propre sous objectif.

Passer d’un sujet à un autre sans en expliquer le pourquoi risque de donner le sentiment au stagiaire de passer du coq à l’âne sans raisons.

S’il ne comprend pas l’intérêt de chaque cours il va perdre le fil et se déconcentrer et ainsi se désintéresser.

C’est ce qui m’est arrivé mais comme c’était ma démarche j’ai poussé à chaque fois le test jusqu’au bout pour comprendre.

Au final j’ai appris de chaque formation mais sans savoir comment utiliser chaque partie vis-à-vis des autres.

En résumé j’avis acquis des connaissances mais ne savais pas comment les utiliser.

C’est en recoupant toutes les formations que j’ai recréé les connections qui me manquaient pour comprendre et surtout appliquer ce que j’avais appris.

La forme

Dans la plupart des cours la forme était propre. Celui qui le présentait s’exprimait bien et chaque point était bien expliqué mais avec des trous.

Du coup on ne comprenait pas comment ça fonctionnait. C’est dommage, surtout au bout de deux heures de formation.

Le fond

C’est là ou quasiment toutes les formations pêchent par leur absence de structure pédagogique.

Je rappelle qu’il s’agit de formation « dite » complète.

Pour le même sujet, elles débutent toutes par un sujet différent. Bon, encore ça, pourquoi pas. On n’est pas sur des référentiels gravés dans le marbre.

Mais plus on avance dans le déroulé des cours et plus ça part vraiment dans tous les sens et il faut vraiment une concentration hors norme pour tout relier ensemble.

Encore une fois, ce n’est pas une critique mais un constat. Et c’est normal puisque que je ne qualifierai pas ceux qui ont fait ces présentations de formateur.

Ils n’ont pas les bases pédagogiques nécessaires pour faire des présentations structurées.

Je pense qu’eux-mêmes le reconnaitraient.

A retenir en pédagogie

L’objectif pédagogique final

C’est annoncer ce que l’on doit avoir appris où être capable de faire à l’issue d’une formation.

Exemple : Community Manager

Certains cours avaient des titres qui annonçaient un sujet qui n’avait rien à voir avec tout ou une partie du contenu.

Important : Quand on rédige un objectif il est impératif qu’il soit en adéquation avec le contenu.

Dans ces exemples je ne pense pas qu’il s’agisse de titre « Putaclic » mais plutôt d’erreur pédagogique pure et simple.

Le sous objectif pédagogique

C’est annoncer l’objectif pédagogique de chaque module ou cours d’un module.

Ce n’est pas pour faire joli et se faire mousser mais pour expliquer le pourquoi du contenu.

Le stagiaire doit comprendre pourquoi il suit un cours.

Exemple :

Formation 1 – Objectif final

Module 1 – Sous objectif

Cours 1 – Sous objectif

Cours 2 – Sous objectif

Module 2 – Sous objectif

Cours 1 – Sous objectif

Cours 2 – Sous objectif

La cohérence pédagogique

La cohérence pédagogique c’est donc un tout qui doit être cohérent entre l’objectif final, les sous objectifs et les liaisons entre les différents sujets.

Il ne peut y avoir de cohérence pédagogique si les objectifs ne sont pas déterminés au préalable.

Je dirai même qu’ils servent de fil conducteur au formateur pour concevoir son cours et plus largement sa formation.

Les liaisons pédagogiques

Ce que j’appelle les liaisons pédagogiques c’est lorsque l’on passe d’un sujet à un autre sans avoir de lien apparent et que l’on explique pourquoi ils font partie de la même formation.

Il faut le formaliser.

Exemple 1 : Le marketing Digital – Le tunnel de vente

Je prends ce sujet parce que c’est un des plus répandu sur la toile et pour cause. Nombreux sont ceux qui souhaitent créer leur activité en ligne.

Le marketing digital c’est comment utiliser les canaux numériques pour créer son activité en ligne en commercialisant des produits qui répondent à un besoin client.

Bref, c’est un vaste sujet mais nous allons voir celui qui concerne directement « Le tunnel de vente ». C’est quoi d’abord ?

En marketing un tunnel de vente c’est un processus qui fait passer quelqu’un du statut de prospect à celui de client.

Supposons que je vous explique étape par étape et en détail de quoi est constitué un tunnel de vente et comment le mettre en place.

Formation « Tunnel de vente »

Etape 1 – Une page de vente

C’est une page sur laquelle vous présentez votre offre.

Etape 2 – Une page de paiement

C’est une page qui permet d’acheter votre produit avec des systèmes de paiement.

Etape 3 – Une page de remerciement

C’est une page qui remercie votre client et déclenche la livraison du produit.

Bon là vous vous dîtes, super ! Mais j’en fait quoi maintenant.

Rien. Car le tunnel de vente s’inscrit dans un processus beaucoup plus complet.

Exemple 2 : Le marketing Digital – Le tunnel de vente

Voyons maintenant le même sujet mais avec une présentation globale même si on abordera essentiellement le cours sur le tunnel de vente.

Est-ce que vous voyez la différence ?

En visualisant l’ensemble du processus on fait le lien avec les autres thèmes de la formation.

Dans cet exemple on constate aisément à quel moment se situe cette partie de cours dans une formation globale.

Et c’est ce qui manquait dans toutes ces formations que j’ai suivies. On comprenait le sujet abordé à chaque fois mais on ne comprenait pas le process global.

Les cours étaient présentés de manière anarchique sans cohérence pédagogique.

Ils étaient présentés en vrac.

En pédagogie il y a une règle simple à appliquer.

On part du général et on va au plus précis.

En résumé

Il y a une différence entre transmettre une information et une connaissance et le faire avec pédagogie.

La pédagogie c’est ce qui renforce le niveau d’apprentissage et cela demande un minimum de réflexion et de préparation.

Un contenu se cale sur des objectifs. C’est incontournable pour rester cohérent dans sa démonstration.

Même pour une simple présentation sans ambition pédagogique il est nécessaire d’avoir un but et un fil conducteur, c’est-à-dire une trame.

Partager l'article

Je suis Luc Levasseur. Depuis 20 ans dans la formation et dans le e-learning depuis 2013 je suis libre géographiquement. A travers ce blog je vous explique comment je suis passé de formateur présentiel à formateur à distance

Voir tous les articles de →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :