Méthode pédagogiques

Qu’est-ce qu’une méthode pédagogique ?

Avant propos

Principalement utilisées par les formateurs pour animer leurs sessions de formation.

Elles concernent aussi toutes les personnes qui sont amenées à faire des discours et prendre la parole que ce soit en public, en réunion et par médias interposés.

C’est une manière de concevoir la séance pédagogique d’une formation pour parvenir à un objectif en fonction du contexte, du thème de la formation et du public mais également de préparer une prise de parole.

Quelles sont ces méthodes ?

Les méthodes affirmatives

La méthode interrogative

Les méthodes actives (découverte individuelle ou travail en groupe)

 

Les méthodes affirmatives

  • Principes :
  • Expositive
  • Démonstrative

  • Rôle du formateur :
  • Transmettre le savoir
  • Contrôler le savoir reproduit par le stagiaire

  • Activité du stagiaire :
  • Ecouter, prendre des notes, reproduire lors d’exercices le modèle proposé par le formateur

  • Avantages :
  • Peu de préparation
  • Peu de moyens
  • Grands nombres d’informations en peu de temps
  • Rappel de connaissances
  • Adaptée à un auditoire important
  • Familière aux stagiaires

  • Inconvénients :
  • Passivité des stagiaires
  • Le stagiaire n’analyse pas une situation globale
  • Adapter à la logique et au rythme du formateur
  • Mémorisation et reproduction possibles
  • Difficulté de percevoir la relation entre le contenu 
  • Transmis et l’activité professionnelle
  • Evaluation déformée
  • Relevé uniquement de ce qui a été mal acquis
  • Ecarts de notation selon les formateurs

La méthode interrogative

  • Principe :
  • Consiste à faire apprendre au stagiaire, par une suite méthodique de questions, un raisonnement

  • Rôle du formateur :
  • Concevoir et poser une suite logique de questions
  • Trouver rapidement les bonnes réponses
  • Analyser de manière détaillée le contenu
  • Contrôler par un feed back constant

  • Activité du stagiaire :
  • Réfléchir et répondre aux questions du formateur ou du support pédagogique

  • Avantages :

  • Echange constant formateur/apprenant
  • Degré de participation plus important
  • Le fait de raisonner pour répondre fixe les 
  • Connaissances, facilite la rétention

  • Inconvénients :

  • Réflexion personnelle encadrée par l’ordre des questions
  • Le stagiaire fait peu d’hypothèses
  • Travail de préparation plus important pour le formateur
  • Difficulté pour le formateur de s’adapter à l’évolution du
  • Raisonnement des stagiaires
  • Nécessite un travail d’analyse très poussé et une division
  • Analytique des savoir et savoir faire

 

 

Différence entre le savoir, le savoir-faire et le savoir être ?

 

Même si aujourd’hui le sujet est connu de tous revoyons trois notions.

Qu’est qu’un savoir, savoir-faire et savoir être

  • Savoir : apport de connaissances
  • Savoir-faire : mettre en application la théorie par la pratique, donc par l’entraînement. C’est à partir de là que l’on pourra parler de compétences.
  • Savoir être: comportement, attitude adaptée à son environnement.

Les méthodes actives

Principes :

  • Activité des stagiaires
  • Travail en groupe
  • Totalité du problème
  • Tâtonnement et droit à l’erreur
  • Apprendre en faisant pour intégrer
    • 10% de ce que nous lisons
    • 20% de ce que nous entendons
    • 30% de ce que nous voyons
    • 50% de ce que nous voyons et entendons en même temps
    • 80% de ce que nous disons
    • 90% de ce que nous disons en réalisant l’action pour laquelle nous sommes motivés

Rôle du formateur :

  • Proposer une situation expérimentée
  • Devient un guide, un facilitateur
  • Organiser le travail en groupe
  • Faire des synthèses pour aider les stagiaires à structurer leurs découvertes

Activités du stagiaire :

  • S’engager dans l’activité (démarche de résolution des problèmes
  • Exposer ses idées et les confronter à celles des autres

Avantages : 

  • Le stagiaire est actif
  • Acquisition d’une plus grande autonomie
  • Apprentissage des relations sociales
  • Mémorisation et intégration à long terme
  • Évaluation permanente

Inconvénients : 

  • Le formateur doit constamment s’adapter à chaque stagiaire
  • Doit résoudre des problèmes techniques et relationnels
  • Méthode qui nécessite du temps et effectif réduit
  • Risque d’ennui pour les stagiaires les plus rapides
  • Risque de généralisation

Interactivité pédagogique

Les méthodes pédagogiques déterminent l’interactivité que vous allez mettre en place avec les participants.

Même s’il y a des sujets qui sont plus ou moins adaptés avec certaines méthodes il est tout à fait envisageable de mixer les méthodes entre elles pour changer de rythmes pédagogiques.

Utilisation de plusieurs méthodes

Rien ne vous empêche de commencer avec une méthode expositive jusqu’à la pause à  10h00 par exemple et de reprendre votre cours  en posant des questions aux stagiaires pour vérifier s’ils ont bien intégré ce que vous avez dit.

Cet exercice peut se faire sur dix minutes pas plus. Sans être une réelle évaluation ça permet de faire une révision collective.

Puis vous reprenez votre cours avec la méthode expositive jusqu’à la pause de midi. Vous pouvez répéter l’exercice à la reprise des cours en début d’après-midi.

Surtout qu’à ce moment les stagiaires sont moins attentionnés après avoir déjeuné. Ca vous permettre de les maintenir en éveil et de relancer leur attention et concentration.

Ces mini tests vous permettent aussi de tester votre groupe et de voir comment il réagit.

Si d’eux mêmes les stagiaires ont déjà tendance à poser des questions dès le début de la formation vous aurez un indice sur leur implication et intérêt.

Beaucoup de formateurs appliquent une méthode et s’y tiennent. Ca peut se comprendre surtout si le timing pour transmettre un grand nombre d’informations ou de connaissances est court.

Mais il ne s’agit pas de perturber le timing. L’idée c’est de casser la monotonie de la méthode expositive si vous voyez que les membres du groupe commencent à être affalés sur leur chaise.

Je dirai même que des questions pendant quelques minutes suffisent pour récupérer l’attention.

Le formateur ne doit pas hésiter à interpeller directement des stagiaires et à s’avancer au milieu de la salle de cours.

Gestion de l’espace

Réduire la distance entre le formateur et les stagiaires est aussi une bonne technique. Le formateur est moins statique et dynamise son intervention.

Le fait de bouger va attirer capter l’attention des stagiaires.

Certains formateurs ont tendance à rester assis ou positionné à côté de leur tableau de projection. C’est une erreur.

Bon, je dois avouer que dans certains cas c’est compliqué de bouger quand la configuration de la salle n’est pas terrible.

Il m’est arrivé d’intervenir dans des salles de repos ou des salariés non concernés par la formation entraient et sortaient pour se changer et j’avais du caler un espèce de tableau sur un tabouret. Oui parfois intervenir en entreprise est un peu rock n roll.

Ce que je veux faire passer comme message c’est que lorsque le formateur bouge la formation semble plus dynamique et moins soporifique pour l’auditoire.

Et paradoxalement si un formateur intervient dans une grande salle c’est le problème inverse qui va se poser.

Il devra demander aux stagiaires de se regrouper sans être les uns sur les autres bien sûr. Il devra donc réduire ou plutôt délimiter l’espace au risque de devoir parler fort en permanence.

La gestion de l’espace pour un formateur est stratégique.

La première chose que je regarde quand je rentre dans une salle c’est l’emplacement des prises, où je vais pouvoir projeter et comment e vais pouvoir me réserver un espace pour circuler.

Je vous donne une astuce simple et pourtant j’ai vu peu de formateur l’utiliser. La souris sans fil. Hé oui. Elle vous permet de télécommander vos slides à distance et ainsi de vous déplacer comme bon vous semble dans la salle.

En résumé

Les méthodes et techniques pédagogiques sont de véritables boites à outils pour les formateurs. Et au delà de faciliter la transmission des connaissances, elles participent à son propre développement personnel.

Elle améliore sa communication interpersonnelle, sa capacité à gérer des groupes voir des personnes difficiles.

De plus, à chaque intervention le formateur en apprend également un peu plus sur les personnes et lui même. Il apprend à développer sa communication verbale et non verbale.

A mieux gérer sa voix et ses déplacements.

Ces méthodes sont en réalité bien plus que de simples techniques pour former. Elles concourent au développement du formateur lui même en lui permettant de développer ses compétences comportementales et sociales.

Vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à laisser un commentaire

Voici un ou plusieurs livres sur le sujet qui pourraient vous intéresser.

 

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Je suis Luc Levasseur et depuis 20 ans j'ai moi même appris et appliqué ces techniques dans le monde de l'entreprise. Avec les années, j'ai constaté qu'elles avaient contribué à mon propre développement personnel. Au début, je l'ai fait pour des raisons liées à mon travail mais avec l'expérience et la pratique je me suis aperçu que je les appliquais de manière naturelle même dans ma vie personnelle. Avec ces méthodes j'ai développé mon estime de soi, ma confiance en soi et j'ai appris à m'affirmer sereinement.

Voir tous les articles de →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :